close
Navigateurs Web

Microsoft redirige automatiquement les utilisateurs d’Internet Explorer vers Edge

Microsoft redirige automatiquement les utilisateurs d'Internet Explorer vers Edge

Bien que l’on dise souvent qu’Internet Explorer n’était bon qu’à télécharger un navigateur Web tiers, le premier navigateur Web de Microsoft a été fourni avec Windows pendant près de deux décennies, ce qui en a fait le navigateur de facto de millions d’utilisateurs. Aujourd’hui, Microsoft met Internet Explorer au rancart.

Si Microsoft a cessé de déployer de nouvelles mises à jour pour Internet Explorer, et maintenant que le navigateur est de l’histoire ancienne, l’entreprise se prépare à la prochaine étape de sa poussée vers les navigateurs. Le géant des logiciels va bientôt lancer une migration automatique des utilisateurs actuels d’Internet Explorer vers Microsoft Edge.

Une invite s’affichera sur les appareils concernés pour indiquer aux utilisateurs que « l’avenir d’Internet Explorer est dans Microsoft Edge ». Toutes les données de navigation, y compris les favoris, les mots de passe et l’historique, seront déplacées automatiquement vers Microsoft Edge dans le cadre de cette migration.

« Au cours des prochains mois, l’ouverture d’Internet Explorer redirigera progressivement les utilisateurs vers notre nouveau navigateur moderne, Microsoft Edge avec le mode IE. Les utilisateurs verront toujours l’icône d’Internet Explorer sur leurs appareils (comme dans la barre des tâches ou dans le menu Démarrer) mais s’ils cliquent pour ouvrir Internet Explorer, Microsoft Edge s’ouvrira à la place avec un accès facile au mode IE. À terme, Internet Explorer sera désactivé de manière permanente dans le cadre d’une future mise à jour de Windows, et les icônes Internet Explorer sur les appareils des utilisateurs seront alors supprimées », explique Sean Lyndersay, directeur général de Microsoft Edge Enterprise.

« Dans le cadre de ce processus de redirection, les utilisateurs verront leurs données telles que les favoris, les mots de passe et les paramètres importés d’Internet Explorer — ce qui contribuera à rendre la transition vers Microsoft Edge à la fois familière et simple. Si un utilisateur souhaite supprimer ou gérer ses données à tout moment par la suite, il pourra toujours le faire dans Microsoft Edge à partir du menu Paramètres ».

Peu d’utilisateurs ?

Inutile de préciser qu’il n’y a pas beaucoup de particuliers qui utilisent encore Internet Explorer, donc la disparition du navigateur est plus susceptible d’affecter les entreprises qui ont spécifiquement développé des applications pour supporter ce navigateur.

C’est pourquoi Microsoft encourage tout le monde à passer au mode IE fourni avec Microsoft Edge, qui permet essentiellement aux utilisateurs d’ouvrir un site Web spécifique dans Microsoft Edge en utilisant la compatibilité avec Internet Explorer. Le mode IE prend en charge les anciens contrôles ActiveX que de nombreux sites patrimoniaux utilisent encore.

Internet Explorer a eu un impact majeur sur le développement du Web depuis la sortie de la première version du navigateur en 1995, et de nombreux sites Web plus anciens nécessitent encore Internet Explorer pour fonctionner correctement. C’est la raison pour laquelle Microsoft a donc intégré un mode IE dans son navigateur Edge.

Encore quelques versions prises en charge

Toutes les versions actuellement prises en charge de Windows 10 Home, Pro, Enterprise, Education et IoT seront touchées par le retrait d’Internet Explorer. Windows 11 est déjà livré sans Internet Explorer. « Internet Explorer ne sera pas immédiatement supprimé sur toutes ces versions aujourd’hui, mais sera progressivement redirigé vers Microsoft Edge sur tous ces appareils au cours des prochains mois », indique Lyndersay.

Il y aura toutefois une exception importante. « Pour certaines versions de Windows actuellement prises en charge et utilisées dans des environnements critiques, nous continuerons à prendre en charge Internet Explorer sur ces versions jusqu’à ce qu’elles ne soient plus prises en charge », révèle Lyndersay. « Il s’agit notamment de toutes les versions LTSC de Windows 10 actuellement prises en charge (y compris IoT) et de toutes les versions de Windows Server, ainsi que de Windows 10 China Government Edition, Windows 8.1 et Windows 7 avec les mises à jour de sécurité étendues (ESU) ».

Les futures versions de ces éditions de Windows n’incluront pas Internet Explorer, et la plateforme sous-jacente MSHTML (Trident) et les contrôles COM de Windows continueront d’être pris en charge sur toutes les plateformes Windows. Microsoft prévoit également de prendre en charge le mode IE dans Microsoft Edge « au moins jusqu’en 2029 ».

Internet Explorer pourrait techniquement vivre encore un peu, mais le message de Microsoft est très clair : « l’avenir d’Internet Explorer est dans Microsoft Edge ».

Tags : EdgeIEinternet explorerMicrosoft
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.