close
Microsoft

Microsoft estime que la réparation des produits est bonne pour l’environnement !

Microsoft estime que la réparation des produits est bonne pour l'environnement !

Microsoft a publié une nouvelle étude, qui souligne l’impact positif des réparations de produits sur l’environnement. L’étude se concentre également sur les meilleures méthodes de réparabilité que l’entreprise adoptera à l’avenir et il est possible qu’elle mette en place un programme d’autoréparation, à l’instar d’Apple, de Samsung et même de Google. Voici les résultats.

L’étude, réalisée en collaboration avec le cabinet de conseil britannique Oakdene Hollins, suggère que la réparation d’un appareil a un meilleur impact sur l’environnement grâce à la réduction des déchets et des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le rapport prend en considération les Surface Pro 6/8 et Surface Book 3/Surface Laptop Studio pour illustrer l’évolution de la conception des produits Microsoft pour faciliter les réparations. Et donc, il a été conclu que « les services de réparation élargis, rendus possibles par les changements de conception des produits et des processus et la disponibilité des FRU, ont le potentiel de réduire considérablement les déchets et les GES en permettant la réparation des appareils au lieu de leur remplacement ».

Il est souligné que cela peut réduire un déchet moyen d’un énorme 92 % et les émissions moyennes de GES de 89 %. La logistique du transport joue également un rôle dans le GES et les émissions de déchets. Le fait de conduire un produit cassé jusqu’à un centre de réparation augmente les GES, alors que les services postaux ont un bien meilleur impact sur l’environnement.

Le rapport recommande de « mettre davantage de FRU à la disposition des réparateurs et de créer des centres régionaux Surface pour la réparation en usine, analogues à ceux qui existent actuellement pour les consoles Xbox ».

Rien de concret à ce jour

Bien que cette étude se concentre davantage sur la façon dont le processus de réparabilité peut être amélioré pour un environnement durable, elle fait indirectement allusion à un programme d’auto-réparation puisqu’il est maintenant prouvé que la réparation est une meilleure option. Cependant, nous ne savons toujours pas si Microsoft a l’intention de suivre les exemples d’Apple, Samsung et Google. Dans une déclaration, Microsoft a suggéré qu’il « prend des mesures depuis des années pour améliorer la réparabilité des appareils et pour élargir les choix disponibles pour la réparation des appareils ».

Cela dit, il reste à voir quand cela se produira.

Tags : écologieSurface
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.