close
Smartphones

Le Huawei Mate 50 sera équipé d’un support satellite pour la messagerie SMS

Le Huawei Mate 50 sera équipé d'un support satellite pour la messagerie SMS

Il y a quelques jours, Ming-Chi Kuo, analyste fiable de TF International, a déclaré que la prochaine série d’iPhone 13 pourrait être équipée d’une puce Qualcomm X60 personnalisée qui permettra à la gamme d’iPhone 13 de prendre en charge les communications par satellite en orbite terrestre basse.

Mais, il s’avère que les projets d’Apple en matière de satellites seraient très limités dans un premier temps. Comme mentionné quelques jours après l’apparition de la rumeur initiale, les plans prévoient que les utilisateurs d’iPhone 13 n’utilisent les communications par satellite qu’en cas d’urgence, lorsque l’utilisation du service cellulaire est impossible. Les utilisateurs enverront des SMS aux premiers secours et signaleront des incidents tels que des accidents d’avion, des bateaux en perdition, des incendies, etc. Une fonctionnalité appelée « Message d’urgence par satellite » serait intégrée à l’application Messages comme troisième option après le SMS et le iMessage et serait identifiée par une bulle de texte grise. Bien sûr, les iMessages utilisent une bulle de texte bleue tandis que les SMS se trouvent à l’intérieur de bulles de texte vertes.

Selon un nouveau rapport, l’iPhone ne serait pas le seul appareil à prendre en charge la connectivité par satellite lorsque le service cellulaire n’est pas possible. Selon GizChina, le modèle phare Huawei Mate 50, dont la sortie a été retardée, pourrait être équipé d’un support pour le système satellitaire Beidou. Cette fonctionnalité permettra aux utilisateurs de communiquer à l’aide du service de messages courts du satellite, même en l’absence de signal cellulaire.

La série Mate est généralement la deuxième série phare de Huawei de ces dernières années et son smartphone le plus avancé technologiquement. Mais avec les restrictions américaines qui empêchent Huawei d’obtenir des puces de pointe, et la pandémie, le calendrier du fabricant a changé cette année. La série phare Huawei P50 centrée sur la photo, qui sort normalement autour du premier trimestre de l’année, a été repoussée avec le P50 Pro lancé début août et le P50 attendu ce mois-ci.

Par conséquent, le Mate 50 et le Mate 50 Pro seront lancés au cours du premier semestre 2022. Il y a de fortes chances que la gamme Mate 50 permette aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir des messages texte par satellite, d’autant plus que la série Huawei P40 de 2020 présentait une navigation de haute précision pilotée par le système satellitaire Beidou. C’est un autre signe que Huawei continue d’innover et n’abandonne pas son activité florissante de smartphones malgré les restrictions imposées à l’entreprise par les États-Unis.

D’autres marques chinoises devraient inclure la prise en charge du satellite d’ici fin 2021

L’informateur de Weibo qui a diffusé la rumeur sur le Mate 50 et sa possible prise en charge de l’envoi de SMS par satellite ajoute que d’autres marques de smartphones chinoises prendront probablement en charge la connectivité par satellite d’ici la fin de l’année. La fonction SMS Beidou fait partie du système de navigation du système satellitaire, elle est utilisée dans de nombreuses industries différentes, notamment la prévention des incendies de forêt, la surveillance de l’électricité et les transports.

En ce qui concerne l’utilisation de la connectivité par satellite pour les SMS, elle permettra aux utilisateurs de rester en contact avec d’autres personnes à l’aide de SMS, même dans les zones où il n’y a pas de service cellulaire. À terme, les fabricants de smartphones espèrent permettre aux utilisateurs de passer et de recevoir des appels téléphoniques sans avoir recours à un réseau cellulaire.

Tags : BeidouHuaweiMate 50
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.