close
Technologies

La gamme Intel Raptor Lake-S pourrait menacer AMD et Apple

La gamme Intel Raptor Lake-S pourrait menacer AMD et Apple

Nous connaissons certains détails sur les processeurs Raptor Lake d’Intel depuis un certain temps, mais il semble maintenant que la gamme complète Raptor Lake-S ait fuité. Cette fuite actuelle corrobore certains des précédents rapports sur la puissance, la mémoire et les configurations du cœur.

Le YouTuber AdoredTV confirme que Raptor Lake est la 13e génération et remplace Alder Lake. Raptor Lake sera également doté de nouvelles architectures de cœur qui combinent les cœurs Raptor Cove de nouvelle génération avec les cœurs Gracemont d’Alder Lake.

Comme Alder Lake, Raptor Lake utilise la même configuration hybride qui utilise les cœurs Raptor Cove plus puissants pour les charges exigeantes tout en réservant les applications moins gourmandes en énergie aux cœurs Gracemont plus efficaces.

La fuite confirme également les besoins en énergie et le nombre de cœurs pour les différentes UGS. La série « K » débloquée, orientée vers les passionnés, atteint une puissance maximale de 125 W, les SKU grand public sont à 65 W, et les SKU de la « série T » sont à 35 W.

La configuration Core i9 haut de gamme comporterait 8 cœurs Raptor Cove et 16 cœurs Gracemont, soit 24 cœurs et 32 threads. Cela représenterait une spectaculaire augmentation des cœurs « d’efficacité », étant donné les rumeurs actuelles concernant une configuration à 8 cœurs et 8 cœurs dans Alder Lake. Si la fuite s’avère être correcte, cela signifierait que Intel ne succéderait pas aux cœurs Gracemont avec quelque chose, mais au lieu de cela, elle augmenterait simplement la quantité.

Le Core i7 réduirait le nombre de cœurs Gracemont à 8 pour un total de 16 cœurs et 24 threads. Le Core i5 de milieu de gamme serait disponible en versions « K » et « S ». La version K comprend 6 Raptor et 8 Gracemont (14 cœurs/20 threads) tandis que la version S réduit le nombre de Gracemont de 4 (14 cœurs, 16 threads). Le Core i3 élimine complètement les cœurs Gracemont en faveur de seulement 4 cœurs Raptor (4 cœurs/8 threads). Enfin, la série Pentium à très faible consommation n’a que 2 cœurs Raptor (4 cœurs/4 threads).

Un « record mondial de fréquence turbo »

Tous les processeurs Intel Core seront livrés avec un GPU intégré (iGPU) basé sur la carte graphique Xe améliorée d’Intel. Alors que tous les processeurs Core utiliseront 32 unités d’exécution (EU), certains processeurs bas de gamme utiliseront soit 24 soit 16 EU iGPU.

En ce qui concerne les performances, l’horloge d’accélération a été augmentée de 200 MHz, passant ainsi à 5,5 GHz. Intel prétend qu’il s’agit d’un « record mondial de fréquence turbo », ce qui est un coup direct à son concurrent AMD. Il y aura également un cache L2 plus grand qu’Intel appellera « Game Cache », analogue à la commercialisation par AMD de sa combinaison du cache L2 et L3 du Zen 2.

Raptor Lake-S supportera des vitesses de RAM allant jusqu’à 5,6 GHz avec sa variante à faible consommation (LPDDR5X) supportant jusqu’à 6,5 GHz.

De quoi rattraper la concurrence

La fuite a également confirmé que la version mobile de Raptor Lake prendra en charge le DLVR Power Delivery. Cela devrait tenter de rendre les ordinateurs portables équipés plus compétitifs en termes d’autonomie. C’est important, car le passage d’Apple à sa propre plateforme M1 basée sur l’architecture ARM a permis de faire d’énormes progrès en matière d’autonomie tout en offrant les performances nécessaires. L’approche hybride d’Intel pour le CPU combinée à DLVR pourrait égaler l’efficacité d’Apple.

Sur le papier, ces détails semblent relancer Intel dans la bataille alors qu’elle se dirige vers Meteor Lake et un processus de fabrication de 7 nm, désormais connu sous le nom d’Intel 5. C’est important, car Alder Lake et Raptor Lake sont tous deux construits sur Intel 7 (anciennement processus 10 nm). AMD a fait des gains énormes (et des parts de marché) une fois qu’il est passé au 7 nm. Si Intel peut réaliser ce genre de gains sur 10 nm, l’avenir semble définitivement prometteur pour ses prochains nœuds.

Tags : IntelRaptor LakeRaptor Lake-S
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.