Fermer
OS

Google stoppe Android Things, l’OS pour la maison connectée

Google stoppe Android Things, l'OS pour la maison connectée

Le cimetière de Google continue de se développer. Ajoutez Android Things à la longue liste des projets Google qui n’ont jamais abouti. Cette semaine, l’entreprise a discrètement annoncé dans une FAQ destinée aux développeurs qu’elle va progressivement supprimer la plateforme au début de l’année prochaine.

Android Things, si vous avez besoin d’un rappel, est une version allégée d’Android que Google a conçue pour fonctionner sur les appareils de la maison connectée. Android Things est un système d’exploitation embarqué conçu pour faire fonctionner des appareils IoT de faible puissance avec aussi peu que 32 Mo de mémoire vive. Le système d’exploitation utilise un protocole appelé Weave, que Google a annoncé simultanément avec Android Things, pour communiquer avec d’autres appareils en Bluetooth Low Energy et Wi-Fi.

Le projet a démarré en 2015 sous le nom de Brillo, avec un accent sur l’Internet des Objets (IoT). En 2016, Google a rebaptisé l’initiative en Android Things. Puis, après quelques lancements de produits, il ne s’est pas passé grand-chose jusqu’à l’année dernière, lorsque Google a annoncé qu’elle recentrerait le projet pour qu’il s’adresse aux écrans et aux enceintes connectées.

Bien que Google ait essayé de recentrer et de remettre le système sur les rails, il s’est avéré impopulaire auprès de la plupart des gens et, en fin de compte, l’entreprise a échoué.

Pour ce qui est de la suite des événements, la société cessera d’accepter de nouveaux projets non commerciaux par le biais de la console Android Things, qui permet aux développeurs de lancer des mises à jour en direct sur leurs appareils, dans quelques semaines, le 5 janvier 2021 pour être précise. Puis, un an plus tard, le 5 janvier 2022, la société fermera la plateforme et supprimera définitivement tous les projets et leurs données associées.

Triste nouvelle pour les développeurs

Comme le souligne The Verge, cela signifie que les développeurs ont un an pour mettre fin à tout ce sur quoi ils travaillent en rapport avec Android Things.

C’est une fin ignoble pour Android Things, mais il semble que Google n’ait jamais été profondément investi dans cette idée. L’entreprise n’a jamais sorti un appareil fonctionnant sur Android Things, préférant plutôt construire à partir de sa plateforme Google Cast. Au revoir Android Things.

Mots-clé : Android ThingsGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.