close
OS

Microsoft apporte l’émulation x64 à Windows 10 on ARM

Microsoft apporte l'émulation x64 à Windows 10 on ARM

Microsoft s’est vantée d’avoir révolutionné l’informatique avec une nouvelle série d’appareils fonctionnant sous Windows on ARM, en particulier les puces Snapdragon de Qualcomm. Bien que le matériel en lui-même puisse être louable, notamment pour son efficacité énergétique, Microsoft a une fois de plus quelques problèmes avec la partie logicielle.

Non seulement l’expérience initiale de Windows a été lente et décevante, mais le nombre d’applications Windows populaires que vous pouviez exécuter était également extrêmement limité. Heureusement, ce nombre pourrait grimper en flèche avec l’émulation d’applications x64 qui arrivera en novembre, du moins pour les courageux membres du programme Insider.

Comme pour le nouveau Apple Silicon, le passage des puces x86 aux processeurs ARM ne se fera pas en douceur. Il faut au moins reconstruire les applications pour qu’ils puissent prendre en charge le nouveau processeur, ce qui, selon les outils mis à la disposition des développeurs, pourrait ne pas être aussi simple. Une mesure palliative consiste à disposer d’une couche d’émulation qui permettra aux applications x86 ou x64 de fonctionner sans modification sur une architecture ARM.

Malheureusement, l’initiative Windows on ARM de Microsoft n’a pas été à la hauteur dans les deux cas. L’ensemble des applications Windows on ARM natives, qui auraient dû être écrites en utilisant le framework UWP de Microsoft, était tout simplement trop petit pour être valable.

Et bien qu’il y ait eu une fonction d’émulation x86, la plupart des applications Windows importantes sont déjà passés à l’architecture x64 (ou x86_64).

Quid des performances ?

Microsoft annonce maintenant que l’émulation x64 arrivera sur le programme Windows Insider en novembre. En théorie, cela signifie que Windows 10 sur les appareils ARM sera capable d’exécuter presque toutes les applications win32 existantes. Reste à savoir si les performances seront au rendez-vous. En effet, ce qui reste à voir, c’est le niveau de performance que vous obtiendrez lorsque vous utiliserez l’émulation pour exécuter ces applications. Les applications x86 32 bits ont tendance à s’exécuter plus lentement sous Windows on ARM que les applications ARM natives. Je pense qu’il en sera de même pour les applications x64.

Cette information arrive juste avant le lancement de la mise à niveau de la Surface Pro X basée sur une architecture ARM qui inclut le processeur SQ2 de Microsoft, basé sur le Snapdragon 8cx Gen 2 5G de Qualcomm.

Tags : MicrosoftWindows 10 on ARM
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.