Fermer
Microsoft

MetaOS, un pas de plus de Microsoft vers la productivité

MetaOS, un pas de plus de Microsoft vers la productivité

Il est fort probable que ce soit la première fois que vous entendez parler de MetaOS ou, pour être plus précis, de Microsoft MetaOS, malgré que le concept est déjà en développement depuis quelques années. Et bien qu’il soit passé inaperçu pour la plupart, il a gagné en popularité au cours de ces années auprès des professionnels de l’informatique, qui voient dans ce modèle une solution parfaite pour les environnements de travail dans lesquels il est de plus en plus nécessaire d’utiliser davantage d’éléments d’origines différentes et dans de nombreux cas, avec une mauvaise intégration entre eux.

Microsoft aurait travaillé sur une plateforme distribuée à grande échelle, ou fondation, qui viendra s’ajouter à nombre de ses services sur le cloud, dont SharePoint, Microsoft 365 et Azure, pour offrir « une expérience analogue à WeChat » à travers ses diverses applications et services Microsoft 365. Appelée « MetaOS » ou « Taos », elle intégrera apparemment aussi l’infrastructure d’apprentissage automatique de la société.

C’est ce qu’indique un rapport de ZDNet, qui affirme que MetaOS fait partie de la stratégie de Microsoft pour faire avancer sa vision du substrat en soulignant comment la prochaine technologie d’IA le rendra plus utile sur toutes les plateformes compatibles avec les applications et services Microsoft 365.

Bien que ses deux dernières lettres, OS, indiquent qu’il s’agit d’un système d’exploitation, en réalité MetaOS n’est pas exactement cela, dans le sens où nous ne parlons pas d’un système d’exploitation en soi (bien que ce soit peut-être la ligne dans laquelle Microsoft entend progresser), mais d’une couche supplémentaire aux systèmes existants, plus analogues à une plateforme qu’à un système d’exploitation.

Vue comme une couche superposée à de nombreuses applications et services de Microsoft, elle vise à améliorer l’expérience de l’utilisateur en leur insufflant l’intelligence artificielle. Comme il s’agira d’un service basé sur le cloud, MetaOS fonctionnera sur tous les appareils et plateformes pris en charge par les applications de Microsoft.

De gros espoirs

Bien que Microsoft n’ait pas encore annoncé publiquement la plateforme, le rapport affirme qu’elle jouera probablement un rôle important dans la vision de l’entreprise pour Microsoft Teams, Office, Edge et autres. En ce qui concerne l’intégration d’éléments tiers, MetaOS disposerait d’une API qui permettrait à des tiers de connecter des applications et des services, en plus de renforcer le service de recherche unifiée de Microsoft. Il peut également se connecter au framework Fluid, une technologie d’infrastructure collaborative qui permet aux utilisateurs de créer et d’intégrer des composants dans des applications et des documents qui resteront toujours à jour.

Elle est apparemment conçue sur la plateforme mobile « WeChat » de Tencent et sera le moyen pour Microsoft d’offrir un certain nombre de services personnels et professionnels, notamment la messagerie instantanée, les appels vocaux, les chats vidéo, les paiements numériques, les jeux, les flux d’informations et bien d’autres encore. « En bref, MetaOS est l’architecture et la stratégie sous-jacente de Microsoft pour la couche fondamentale de ses services d’abonnement Microsoft 365 pour les utilisateurs professionnels et les consommateurs », a déclaré le rapport. Il sera intéressant de voir quand Microsoft annoncera publiquement la nouvelle plateforme.

Mots-clé : MetaOSMicrosoftMicrosoft 365Taos
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.