Fermer
Réseaux sociaux

Facebook lance Shops pour mettre plus d’entreprises en ligne pendant la pandémie

Facebook lance Shops pour mettre plus d'entreprises en ligne pendant la pandémie

Facebook est en train de donner une nouvelle impulsion au commerce électronique. Aujourd’hui, Facebook a de nouveau tenté de faire participer les « petites entreprises » à un système appelé Facebook Shops, un moyen pour les entreprises de créer des vitrines gratuites sur Facebook et Instagram.

Grâce à ce système, les entreprises pourront vendre des articles directement sur Facebook ou se connecter à leur site Web tiers. Ils introduisent également une expérience Instagram Shop plus complète dans un très proche avenir. Facebook a suggéré que cela fait partie de leurs efforts pour travailler plus étroitement avec des partenaires comme Shopify, BigCommerce, WooCommerce, ChannelAdvisor, CedCommerce, Cafe24, Tienda Nube et Feedonomics.

Dans un flux en direct, le PDG de la société, Mark Zuckerberg, a déclaré que le développement du commerce électronique serait important pour commencer à reconstruire l’économie pendant que la pandémie se poursuit. « Si vous ne pouvez pas physiquement ouvrir votre magasin ou votre restaurant, vous pouvez toujours prendre des commandes en ligne et les envoyer aux gens », a-t-il déclaré. « Nous voyons beaucoup de petites entreprises qui n’ont jamais eu de commerce en ligne se mettre en ligne pour la première fois ».

Le lancement de « Shops » intervient alors que les commandes de produits à domicile liées à la pandémie du COVID-19 ont entraîné des ventes record pour les entreprises de commerce électronique. La pandémie a également été dévastatrice pour les petites entreprises, un tiers d’entre elles ayant déclaré avoir cessé leurs activités lors d’une enquête menée par Facebook et la table ronde des petites entreprises. En outre, 11 % d’entre elles déclarent qu’elles pourraient faire faillite dans les trois prochains mois si la situation actuelle se poursuit. Mais, les ventes en ligne ont été un point positif pour les petites entreprises.

Facebook positionne ce système de mises à jour de son écosystème de commerce électronique comme offrant aux petites entreprises « le soutien dont elles ont besoin ». Les marques énumérées ci-dessus, a déclaré Facebook, « aideront les petites entreprises à construire et à développer leurs boutiques Facebook et à utiliser nos autres outils commerciaux ». La société va commencer à déployer les Facebook Shops dès aujourd’hui aux États-Unis. Si vous voulez entrer dans le vif du sujet, jetez un coup d’œil à l’article concernant les questions relatives à la vie privée pour les Facebook Shops, et restez à l’écoute.

Du cash pour Facebook

Dans le même ordre d’idées, plus tard en 2020, il y aura un nouvel onglet dans Instagram, qui ressemblera à un sac de courses. Vous aurez donc le bouton « Profil », « Accueil », « Recherche », le « Plus » (pour ajouter une nouvelle photo/vidéo d’Instagram) et le « Sac de courses ». Cela vous mènera directement à Instagram Shop.

Cela devrait effectivement faire d’Instagram le monstre centré sur l’argent et le commerce que nous avons toujours su qu’il pourrait être. Au moins depuis que Facebook a racheté la société, n’est-ce pas ? Le communiqué de Facebook de cette semaine mentionne également des connexions à WhatsApp pour la messagerie, afin que toute la famille des entreprises détenues par Facebook puisse se lancer dans l’aventure du profit, avec vos produits au cœur de tout cela.

Si les boutiques sont libres de créer, elles pourraient créer d’importantes nouvelles opportunités commerciales pour Facebook dans le domaine de la publicité, des paiements et d’autres services. Les entreprises pourront acheter des publicités pour leurs boutiques, et lorsque les gens utilisent l’option de paiement de Facebook, ils doivent payer.

Mots-clé : FacebookShops
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.