Fermer
OS

Apple modifie la façon dont les MacBook se rechargent, macOS devient plus intelligent

Apple modifie la façon dont les MacBook se rechargent, macOS devient plus intelligent

Apple change la façon dont ses batteries de MacBook se chargent, avec une prochaine mise à jour pour macOS Catalina qui promet de tirer des enseignements de l’utilisation des ordinateurs portables afin de maximiser la durée de vie des batteries. En effet, Apple introduit une nouvelle fonctionnalité dans la plupart des MacBook modernes appelée « Gestion de la santé de la batterie ». Actuellement, lorsque vous branchez votre MacBook, MacBook Air ou MacBook Pro sur son alimentation électrique, il se charge automatiquement à 100 %. Mais ce n’est peut-être pas la meilleure stratégie pour un certain nombre de raisons.

Si une batterie pleine est idéale si vous avez besoin d’un maximum de temps loin d’une prise de courant, elle est aussi très éprouvante pour les batteries lithium-ion elles-mêmes. Une charge complète réduit leur durée de vie globale. En effet, il est généralement admis qu’une charge d’environ 80 % est la limite de sécurité habituelle.

Toutes les batteries au lithium-ion se dégradent avec le temps et avec de multiples cycles de charge-décharge. Toutefois, ce processus est plus rapide si la batterie est chargée à pleine capacité. La mise à jour dans macOS Catalina 10.15.5 vise à éviter cela si c’est pratique.

Au lieu de cela, une nouvelle fonction de gestion de la santé des batteries permettra d’apprendre comment les individus utilisent leurs ordinateurs portables, ainsi que la température des batteries au fil du temps. Si vous avez l’habitude de brancher votre MacBook et de le laisser ainsi sur votre bureau, par exemple, le nouveau système peut décider qu’il est judicieux de ne pas le charger à 100 %. Cela prolongera alors la durée de vie de la batterie, selon SixColors.

La gestion de la santé de la batterie tiendra compte de différents facteurs, et vous pourrez y déroger si vous le souhaitez. Une nouvelle case à cocher dans les paramètres de l’économiseur d’énergie éteindra le système, que ce soit parce que vous ne voulez pas l’utiliser du tout ou simplement parce que vous avez besoin d’une charge maximale à un moment donné. Toutes les données relatives au chargement seront stockées localement sur le MacBook et ne seront pas téléchargées vers Apple, sauf si l’option de partage des données analytiques anonymes a été sélectionnée.

Communiquer pour davantage de transparence

La fonctionnalité est actuellement en preview sur la version poussée aux développeurs, mais elle sera probablement publiée dans le cadre de la version 10.15.5 de macOS Catalina. Elle sera disponible pour toute personne possédant un MacBook doté des ports Thunderbolt 3.

Cette transparence autour du nouveau système de gestion de la santé des batteries de macOS semble destinée à éviter la polémique qu’il y a eu autour de celle d’iOS entraînant l’obsolescence programmée. En rendant explicite ce qui change dès le départ, et en ajoutant un contrôle manuel dès le départ, ceux qui aiment le comportement actuel de leur batterie de MacBook ne pourront pas s’en plaindre. Tous les autres, quant à eux, pourront constater que leur portable dure un peu plus longtemps avant d’avoir besoin d’un remplacement de batterie.

Attendu en juin

Bien qu’il soit possible que la pandémie du COVID-19 annule le calendrier de la société, Apple devrait être sur la bonne voie pour dévoiler la prochaine version de macOS en juin. La société a déjà déclaré que sa conférence annuelle des développeurs, la WWDC, sera un événement entièrement en ligne cette année. Elle devrait avoir lieu en juin, bien qu’Apple n’ait pas encore fixé de date précise.

Apple prévoit toujours d’héberger une keynote en ligne pour faire des annonces. 

Mots-clé : AppleMacBookMacOS
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.