Fermer
Smartphones

Le démontage du Motorola RAZR révèle les secrets de la charnière

Si vous n’avez pas eu votre dose de tests de pliage et de démontage des smartphones les plus chers et les plus fragiles de cette année, le YouTuber JerryRigEverything n’est que trop heureux de vous rendre service. Zack Nelson a déjà cassé le Motorola RAZR lors de son test de torture, il ne reste donc plus qu’à l’ouvrir. Nous avons déjà vu le verdict d’iFixit sur la lugubre réparabilité du smartphone, mais nous commençons maintenant à voir le minuscule morceau qui distingue vraiment le smartphone de la concurrence.

Pour l’instant, seuls Samsung et Motorola sont en concurrence sur le marché des smartphones à clapet pliable et leurs deux flagships sont très différents à l’extérieur et à l’intérieur. Le Galaxy Z Flip est le deuxième smartphone pliable de Samsung et l’organisation des composants à l’intérieur laisse entrevoir son expérience en matière de smartphones pliables. À contrario, c’est un peu le fouillis dans les tripes du Motorola RAZR, bien que ce ne soit pas si aléatoire qu’on pourrait le penser.

Nelson affirme que si la désorganisation rend effectivement plus difficiles le démontage et la réparation, comme l’a conclu iFixit, cela a peut-être été un mal nécessaire pour protéger les composants de l’usure quotidienne. Les connecteurs sont cachés sous les cartes de circuits imprimés pour éviter qu’ils ne soient déconnectés et la gelée gluante, et non la colle, éloigne la poussière et l’humidité.

Cependant, la plus grande surprise est la charnière elle-même, qui n’est en fait qu’un petit clip qui maintient ensemble les deux moitiés du Motorola RAZR.

Des choix pragmatiques

Le contraste entre la charnière complexe et d’apparence extraterrestre que Samsung a développée pour le Galaxy Z Flip est si frappant qu’on ne comprend pas du tout comment Motorola a pu faire autrement.

Ainsi, alors que l’organisation du Motorola RAZR semble gravement déficiente, ses mécanismes, tant la charnière que l’étanchéité à la poussière, sont trop simples pour être désordonnés. Cela soulève toutefois des questions sur la résistance du smartphone ou sur le prix que Motorola demande non seulement pour un matériel moins puissant, mais aussi pour des composants plus simples.

Mots-clé : MotorolaRAZR
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.