Fermer
Smartphones

Huawei dispose d’une prolongation de 90 jours de licence, mais reste flou sur le Mate 30

Huawei dispose d'une prolongation de 90 jours de licence, mais reste flou sur le Mate 30

Les rumeurs n’étaient que partiellement correctes. Le Département du Commerce américain (US Commerce Department) a en effet lancé une bouée de sauvetage à Huawei en lui accordant une nouvelle prolongation temporaire de sa licence générale, mais pas la courte période de 14 jours qu’elle pensait précédemment.

En fait, pour la troisième fois, Huawei se voit accorder 90 jours supplémentaires pour faire affaire avec des entreprises américaines. Malgré ce qui semble être un généreux sursis, le sort des produits mobiles de Huawei, en particulier la gamme de smartphones Mate 30, demeure incertain en raison des limites imposées aux échanges commerciaux de Huawei avec les entreprises américaines.

Plus tôt cette année, invoquant des craintes d’espionnage électronique, les États-Unis ont décidé de restreindre l’achat d’équipement auprès d’« adversaires étrangers ». La décision visait directement Huawei, les responsables craignant que le gouvernement chinois n’exploite l’entreprise chinoise pour espionner les Américains — la société chinoise a nié tout acte répréhensible.

Lorsque les États-Unis ont inscrit Huawei sur leur liste d’entités pour la première fois en mai, interdisant ainsi aux entreprises américaines de faire affaire avec le géant technologique chinois, ils ont accordé une licence temporaire de 90 jours afin de ne pas perturber immédiatement les entreprises et les réseaux américains. L’état a prolongé ce permis de 90 jours en août pour les mêmes raisons, ce qui aurait pris fin hier. Comme on pouvait s’y attendre, le gouvernement américain a accordé une nouvelle prolongation de 90 jours, qui prendra fin février 2020.

Un réel besoin

La raison officielle est d’empêcher les opérateurs de réseaux ruraux et de petite taille de faire faillite. Ces petits opérateurs ont choisi d’utiliser des équipements Huawei et ZTE en raison de leur prix abordable, ce qui pourrait leur être interdit dans un proche avenir.

Malgré sa réputation, il est indéniable que Huawei est le leader mondial des équipements télécoms 5G. Les opérateurs de réseaux du monde entier ont averti les gouvernements que l’interdiction du Huawei entraînerait des années de retard et des milliards de coûts supplémentaires pour les déploiements 5G. L’extension d’aujourd’hui pour Huawei nous rappelle à quel point il sera difficile de remplacer complètement l’entreprise.

Officieusement, beaucoup y voient un moyen pour les États-Unis de garder Huawei comme monnaie d’échange dans leurs négociations commerciales avec la Chine.

Quid des nouvelles sorties de Huawei et Honor ?

Le Huawei Mate 30 Pro n’a pas Google Play Store, mais Android est toujours son avenir

Malheureusement, les effets de l’extension sur les smartphones de Huawei et Honor sont encore incertains. Théoriquement, la licence ne permet qu’à Huawei de continuer à prendre en charge les produits existants, en l’occurrence les mises à jour des smartphones Android déjà sur le marché. Il se peut qu’il n’y ait pas de dispositions permettant d’ajouter le Google Play Store aux nouveaux modèles comme le Huawei Mate 30.

Pour sa part, Huawei est apathique concernant cette prolongation, affirmant qu’elle ne change rien à ses affaires ni au traitement injuste qu’elle reçoit. D’autres partenaires comme ARM ont trouvé des moyens de contourner l’embargo américain, bien que Google reste silencieuse sur ce point.

Mots-clé : HuaweiMate 30Mate 30 Pro
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.