Fermer
Réseaux sociaux

Facebook suit l’exemple d’Instagram, et veut masquer les « j’aime »

Facebook suit l’exemple d’Instagram, et va masquer les « j’aime »

Dès le mois de mai, Instagram a commencé à tester quelque chose de controversé : le réseau social a commencé à cacher le nombre de j’aime sur les profils des utilisateurs. Bien que les créateurs de contenu puissent toujours voir le nombre total de « j’aime » sur leurs publications, les abonnés ne les voyaient pas. Maintenant, il semble que la société mère d’Instagram, Facebook, se prépare à tester exactement la même chose.

Jane Manchun Wong a découvert que Facebook teste le retrait du nombre de j’aime et de réactions dans son application Android. Ainsi, ceux qui regardent la publication verront une liste de personnes et leurs réactions, tandis que le créateur de ce message continuera à voir nombre de j’aime et de réactions sur cette publication.

Donc, Facebook fait essentiellement la même chose qu’avec Instagram. Lorsque ce test a été révélé pour la première fois en début d’année, Instagram a indiqué qu’elle envisageait de réduire les sentiments négatifs, et certains signes laissent penser que cela a déjà été un succès, puisqu’il a été étendu à davantage de pays.

Bien que ce genre d’activité soit une caractéristique clé de Facebook depuis une décennie, et que le nombre de « likes » reçu par une publication fasse partie intégrante de ses chiffres d’engagement, la fonctionnalité peut nuire à la santé mentale et au bien-être des utilisateurs.

Bon ou mauvais ?

Si une publication ne reçoit pas suffisamment de « J’aime », cela peut empêcher les utilisateurs de la partager davantage et éventuellement les décourage avant de la dé-publier. Si cela conduit à davantage de messages sur Facebook, et plus de temps passé sur la plateforme, alors il est probable que nous verrons des tests comme ceux-ci continuer à s’étendre.

Les utilisateurs d’Instagram sont définitivement divisés sur le fait de savoir si cacher le nombre de « j’aime » est une bonne chose, comme le prouve Wong elle-même. Wong a publié son article en notant que, lorsqu’elle a annoncé que Instagram allait masquer les j’aime, elle a été « envahie par des centaines d’utilisateurs Instagram furieux », qui lui ont demandé d’arrêter le lancement de cette fonctionnalité. Bien sûr, Wong n’a aucun pouvoir, et ne travaille ni pour Instagram ni pour Facebook, ce qui signifie qu’elle n’a aucun contrôle sur le moment ou l’ampleur du lancement de ces changements.

Dans tous les cas, rien ne dit quand Facebook lancera des tests à grande échelle pour cette fonctionnalité. Et, rien ne garantit que cela se produira un jour. Nous devrons attendre et voir ce qui se passera.

Mots-clé : FacebookInstagram
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.