Fermer
Apps

Instagram teste une fonctionnalité pour bannir les intimidateurs

Instagram teste une fonctionnalité pour bannir les intimidateursInstagram teste une fonctionnalité pour bannir les intimidateurs

Instagram a introduit une nouvelle fonctionnalité principalement destinée aux jeunes utilisateurs de sa plateforme confrontés à l’intimidation d’autres utilisateurs. En effet, le prochain grand correctif pour l’intimidation en ligne d’Instagram consiste en des commentaires identifiés par une intelligence artificielle et en permettant aux utilisateurs d’empêcher les comptes de commenter publiquement leurs publications.

Selon Instagram, les fonctionnalités existantes de la société, y compris le blocage, ne conviennent pas à de jeunes utilisateurs en raison du stress que cela peut entraîner dans leur vie réelle. Les adolescents peuvent éviter de bloquer les intimidateurs, car ceux-ci vont dans la même école, par exemple, et seront conscients du fait qu’ils ont été bloqués.

Pour ce faire, la plateforme sociale va prochainement lancer un test qui donnera aux utilisateurs le pouvoir de « supprimer de manière invisible » un utilisateur de leur compte, ce qui signifie que le titulaire du compte peut « restreindre » un autre utilisateur, ce qui rend les commentaires de ce dernier uniquement visibles par lui-même. C’est une alternative idéale.

En outre, la fonctionnalité va également permettre de masquer le titulaire du compte lorsqu’il est actif sur Instagram ou lorsqu’il lit un message direct.

Une IA pour détecter les tentatives de publication de commentaires négatifs

La société a également annoncé séparément le lancement d’une nouvelle fonctionnalité qui exploitera l’intelligence artificielle pour signaler des commentaires potentiellement offensants et demander à la personne ayant saisi le commentaire s’il souhaite réellement suivre le processus de publication. Ils auront la possibilité d’annuler leur commentaire, et Instagram indique que pendant les tests, cela a encouragé « certaines » personnes à réfléchir et à annuler ce qu’elles ont écrit. Il est clair que cette « statistique » n’est pas concrète et que, vraisemblablement, les personnes qui publient du contenu offensant savent ce qu’elles font, mais peut-être qu’elles prendront une seconde pour réexaminer ce qu’elles disent.

Instagram a déjà testé plusieurs fonctionnalités axées sur l’intimidation, y compris un filtre de commentaire offensif qui filtre automatiquement les commentaires d’intimidation qui « contiennent des attaques sur l’apparence ou le caractère d’une personne, ainsi que des menaces sur le bien-être ou la santé d’une personne », ainsi qu’une fonctionnalité analogue pour les photos et les légendes. Les fonctionnalités sont indispensables, mais elles ne feront peut-être pas grand-chose pour empêcher les adolescents de se harceler les uns les autres.

Mots-clé : Instagram
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.