Fermer
Smartphones

Galaxy S10 : la reconnaissance faciale peut être un réel handicap

Galaxy S10 : la reconnaissance faciale peut être un réel handicap

Lorsque la rumeur courait que Samsung utilisait un écran perforé « Infinity-O », il y avait une conséquence dont on ne parlait pas autant qu’aujourd’hui. Le passage à un design plus contraint signifiait que Samsung ne pouvait plus offrir les systèmes de reconnaissance du visage et de l’iris sur lesquels elle travaillait depuis des années.

Et, l’événement Unpacked 2019 le mois dernier a confirmé cette crainte : Samsung a délaissé ses deux technologies pourtant vantées par le passé. En effet, pour la nouvelle génération de ses flagships, le géant sud-coréen utilise par défaut la fonctionnalité de base « Reconnaissance faciale ». Mais à juger par les rapports, il est peut-être préférable de la laisser désactivée.

Il y a une raison pour laquelle Apple a été obligé d’avaler sa fierté et de laisser une encoche sur sa gamme de flagships. En effet, cela lui permet de mettre en place tous les composants nécessaires pour une reconnaissance faciale sécurisée qui ne tiendraient pas dans une encoche en forme de goutte d’eau, et encore moins dans un écran perforé. Les smartphones Android ont déjà été critiqués pour leurs systèmes de reconnaissance faciale moins sécurisés, mais le Galaxy S10 pourrait bien être la risée de tous !

Il existe maintenant trois confirmations très médiatisées sur Internet qui prouvent à quel point il est facile de déverrouiller le Galaxy S10. AndroidWorld.it a effectué le test le plus courant, celui de tenir une photo du visage du propriétaire devant un Galaxy S10+ verrouillé. Et pas une simple photo physique et plate, mais une d’un smartphone où la lumière devrait déjà alerter les capteurs de reconnaissance faciale.

C’est tellement simple !

Mais il n’y a pas que des photos. Unbox Therapy a même essayé d’utiliser une vidéo YouTube avec son visage en gros plan et en mouvement, et il a déverrouillé la Galaxy S10 trois fois sur trois essais. Tout le monde n’a peut-être pas une vidéo de lui-même sur YouTube, mais je parie que n’importe quelle vidéo fera également l’affaire.

Cependant, presque tout le monde a un parent, et certains peuvent également partager une certaine ressemblance familiale. Jane Manchun Wong, célèbre pour avoir déterré des caractéristiques expérimentales sur les réseaux sociaux, a découvert que le Galaxy S10+ ne se soucie même pas du genre. Elle a pu déverrouiller le smartphone de son frère sans difficulté.

Pour être juste, Samsung avertit les utilisateurs, lors de l’activation de la reconnaissance faciale, que cela pourrait être précaire et qu’il s’agit plutôt d’une question de commodité. Cependant, c’est un avantage qui vient avec un prix très élevé. Presque tous ceux qui peuvent découvrir l’identité du propriétaire pourraient potentiellement déverrouiller le Galaxy S10 et, étant donné que la plupart d’entre nous avons au moins une photo en ligne, ce n’est probablement pas si difficile ces jours-ci.

Mots-clé : Galaxy S10Samsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.