Fermer
Smartphones

Le Meizu Zero n’a pas de ports, pas de fentes, et pas de boutons

Le Meizu Zero n'a pas de ports, pas de fentes, et pas de boutons

Le Meizu Zero vient d’être annoncé, et il adopte une approche différente de celle des autres smartphones, car il ne comporte ni boutons ni ports. C’est un smartphone qui pousse le minimalisme à un tout autre niveau. Contrairement au reste de l’industrie des smartphones (à quelques exceptions notables près), ce smartphone n’hésite pas à supprimer tous les éléments inutiles de son expérience. Mais est-ce que Meizu est allé trop loin ?

Fabriqué avec un monocorps en céramique, le Meizu Zero est le premier smartphone sans trou et s’appuie sur une eSIM plutôt que sur une carte SIM amovible et sur une recharge sans fil plutôt qu’avec un fil.

Il utilise également la technologie « mSound 2.0 » qui, d’une manière ou d’une autre, utilise comme par magie l’écran comme haut-parleur et écouteur. Aucun trou n’est donc nécessaire pour le haut-parleur. Et au lieu de boutons physiques, le Meizu Zero dispose d’un « bouton latéral virtuel », qui offre apparemment un retour tactile analogue à celui d’un bouton physique.

Mais tandis que les boutons sont absents sur le Meizu Zero, les bords biseautés de l’écran AMOLED de 5,99 pouces d’une résolution Ultra HD (2 160 x 1 080 pixels) sont d’un plus bel effet. Mais, il ne semble pas aussi futuriste que vous pourriez le penser, et peut paraître désuet face au Honor View 20 par exemple.

Il mise tout sur le sans fil

Néanmoins, il s’agit là d’un smartphone haut de gamme, car il possède également un capteur d’empreintes digitales intégré à l’écran, la puce Snapdragon 845 de Qualcomm couplée au processeur graphique Adreno 630, une certification IP68 pour la résistance à l’eau et à la poussière et une charge sans fil rapide de 18 W. Le smartphone utilise la dernière version du système d’exploitation Meizu, Flyme 7. Rassurez-vous, Flyme reste basé sur Android.

On ne sait pas encore quand ni où le Meizu Zero sera vendu, mais nous nous attendons à ce qu’il soit vendu en petite quantité, et a un prix assez élevé. La société doit encore obtenir l’approbation réglementaire requise en Chine pour l’eSIM à l’intérieur, puis le dispositif sera lancé en Chine.

Mots-clé : MeizuMeizu Zero
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.