close
Périphériques

iMac Pro : le démontage comporte de bonnes et de mauvaises nouvelles

iMac Pro : le démontage comporte de bonnes et de mauvaises nouvelles

Apple semble avoir concédé que les professionnels qui achètent un nouvel iMac Pro pourraient être plus exigeants sur les mises à niveau que leurs homologues consommateurs. Depuis que l’iMac a vu l’adoption d’un châssis unibody en 2009, intégrant tous les composants derrière l’écran, son gros potentiel de mise à niveau a diminué. Cependant, le nouvel iMac Pro adopte une approche plus indulgente avec son prix élevé.

Alors que l’ordinateur tout-en-un gris sidéral ressemble beaucoup à un iMac de 27 pouces, il y a un changement non négligeable à l’intérieur en ce qui concerne les composants de base. Other World Computing, un fournisseur de pièces pour Mac, a partagé une vidéo de démontage du nouvel iMac Pro d’entrée de gamme, confirmant que, d’une certaine manière, il sera plus facile d’ajouter de la mémoire vive (RAM) ou du stockage au Mac. Cependant, l’iMac grand public peut toujours être en avance sur certains autres points.

Tout se résume à l’accès et à la connectivité. L’iMac standard n’est pas conçu pour être ouvert par les utilisateurs finaux, mais le modèle de 27 pouces offre une certaine possibilité pour que la RAM soit installée par l’utilisateur. Il dispose d’un petit panneau, situé derrière le pied, qui donne accès à ses emplacements de RAM. Malheureusement, l’iMac Pro n’a pas une telle trappe. Comme OWC l’a découvert, pour accéder à l’intérieur d’un iMac Pro, il faut démonter l’ordinateur et retirer son écran. Une fois sur place, il y a quatre modules de RAM à quatre canaux.

Évolutif, mais pas forcément aisé

Une fois ouvert, vous allez accéder à la RAM et aux SSD

Dans la configuration de « base » pour un iMac Pro à 5 499 euros, on retrouve quatre modules de 8 Go de RAM, soit 32 Go de RAM. Si vous effectuez une mise à niveau au moment de la commande, Apple pourra mettre en place jusqu’à quatre modules de 32 Go, pour un maximum de 128 Go de RAM. Cependant, si vous êtes assez courageux pour ouvrir vous-même votre iMac Pro, OWC vous propose des kits de RAM, ainsi que des options « clés en main » pour ceux qui préfèrent laisser le travail à quelqu’un d’autre.

Peut-être plus intéressant, le stockage de l’iMac Pro semble également évolutif. Dans ce modèle de base, par exemple, le SSD de 1 To est divisé en deux de 512 Go, dans une configuration RAID. Ils ne sont pas soudés à la carte mère, et sont munis de connexions amovibles. On ne sait pas encore si OWC — ou d’autres — offrira des mises à niveau, mais cela semble probable.

Cependant, même si Apple a adopté une approche plus favorable à la mise à niveau de l’architecture interne de son iMac Pro, les tracas liés à l’atteinte de ces entrailles rendent encore ce processus assez complexe. Pour l’instant, même si la RAM et le stockage semblent évolutifs, il est préférable de commander la configuration que vous voulez vraiment dès le départ.

Tags : AppleiMac ProOWC
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.