Fermer
Automobile

Elon Musk tease que la puce IA de Tesla est la meilleure au monde

Elon Musk tease que la puce IA de Tesla est la meilleure au monde

Tesla travaille sur une plateforme d’intelligence artificielle qui pourrait être « la meilleure au monde »,  selon le PDG, Elon Musk. Et, la raison de celle-ci est que Tesla cherche à commercialiser une voiture entièrement autonome. Le constructeur automobile offre actuellement l’un des systèmes d’assistance au conducteur les plus avancés sur le marché, que la firme a baptisé Autopilot. Cependant, Musk a été clair que l’objectif est d’éloigner davantage le conducteur !

Pour ce faire, Tesla a engagé Jim Keller, actuellement vice-président du secteur de l’automobile. Musk a présenté le vice-président — anciennement d’Apple et d’AMD — à un évènement privé la semaine dernière pour les chercheurs universitaires et de l’industrie, rapporte CNBC. Là-bas, les deux ont donné un peu plus de détails sur ce qui est en train de se faire, et dans combien de temps nous pourrions voir les fruits de ce travail !

« Jim est en train de développer du matériel d’intelligence artificielle spécialisé que nous pensons être le meilleur au monde », aurait déclaré Elon Musk aux participants. En septembre dernier, des sources ont suggéré que Tesla travaillait avec l’ancien employeur de Keller, AMD, sur le futur processeur pour la voiture autonome. La stratégie, a-t-on dit, était pour l’entreprise automobile de construire sa propre technologie sur la propriété intellectuelle d’AMD. Bien que cela n’ait pas été détaillé, l’hypothèse était que le résultat final serait produit exclusivement par AMD pour l’usage de Tesla.

Faire ses propres puces dédiées à son logiciel

Ce serait un départ important pour le constructeur automobile. Actuellement, la firme s’appuie sur les processeurs NVIDIA pour son système de pilote automatique, et le changement serait donc notable. Néanmoins, AMD a été moins loquace sur le potentiel de son intelligence artificielle dans les véhicules autonomes que NVIDIA.

Selon les déclarations entourant l’évènement, Keller a déclaré que ce changement était une question d’efficacité. En effet, Musk a suggéré qu’il pourrait y avoir une amélioration décuplée de la puissance en utilisant son propre matériel et couplé à son logiciel. C’est clairement ce que de nombreux rivaux dans le secteur ont décidé : Waymo, dans les mains d’Alphabet (la société mère de Google), a développé ses propres puces, et le travail d’Apple sur la conduite autonome utiliserait également du matériel personnalisé de la même manière que ses iPhone et iPad.

La future Tesla entièrement autonome ?

Musk n’a jamais caché son intention de faire rouler des voitures sans conducteur. Lors de l’évènement, il a apparemment suggéré qu’il pourrait suffire de deux petites années pour que les véhicules entièrement autonomes arrivent sur le marché, et seulement trois ans avant qu’elles ne soient plus complètes et puissantes que leurs homologues conduites par les humaines.

Êtes-vous prêt à faire confiance à une voiture autonome ?

Mots-clé : AutopilotElon MuskIATesla
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.