close
Smartphones

Galaxy S9 : ils sont prêts, mais il y a une énorme interrogation en suspens

Galaxy S9 : ils sont prêts, mais il y a une énorme interrogation en suspens

La Galaxy S9 de Samsung arrive, et la branche de fabrication de puces de la société augmente la cadence de sa ligne de production pour les nouveaux processeurs phares de 2018. Comparé à la plupart des autres fabricants de smartphones, Samsung se trouve dans une position privilégiée. Non seulement elle fabrique ses smartphones, mais elle fabrique aussi la plupart des composants.

Selon Samsung Electronics, Samsung Foundry Business a commencé la production en série de ses nouvelles puces System-on-Chip (SoC). Ces processeurs utilisent un processus de fabrication FinFET gravé en 10 nm, mais en utilisant les méthodes de production de 2e génération. Et, selon les dires, cela fait une différence significative.

Par rapport à la méthode de première génération, la méthode dite 10LPP ou « 10 Low Power Plus » permet d’augmenter la performance de 10 % ou la consommation d’énergie de 15. %. Elle améliore également les rendements par rapport à ce processus — connu sous le nom de 10LPE ou « 10 Low Power Early » — qui devrait éliminer les premiers goulets d’étranglement dans la production. « Les SoC conçus avec la technologie de processus 10LPP dont le lancement est prévu au début de l’année prochaine et devrait être plus largement disponible tout au long de l’année », explique Samsung. Cependant, nous avons déjà une bonne idée de ce à quoi nous attendre.

En effet, vous pouvez être certains que Samsung va mettre sur les lignes de production ses nouvelles puces Exynos. Néanmoins, tous les Galaxy S9 n’utiliseront pas les puces Exynos, et il pourrait y avoir des différences significatives entre les puces en fonction des régions où il est vendu. Par exemple, pour le Galaxy S8+, Samsung utilise à la fois ses propres Exynos et les puces Snapdragon 835 de Qualcomm. La version que vous obtenez dépend du pays dans lequel vous vous trouvez : aux États-Unis, c’est le Snapdragon 835, et en France on a le droit à la puce Exynos 8895.

Samsung a débuté la production de ses puces

Allons-nous avoir un écart de performance entre la puce Exynos et Snapdragon ?

Pour le Galaxy S9, Samsung devrait adopter la même approche. Cependant, on ne sait pas encore si la plateforme Exynos 9810 — la puce que Samsung est censée avoir été affectée au nouveau S9 — et le Snapdragon 845 — l’homologue attendu de Qualcomm — utiliseront tous les deux le nouveau processus 10LPP. Il se pourrait bien que seul le silicium de la propre marque à Samsung en bénéficie. Dans ce cas, le Snapdragon 845 pourrait être bloqué en utilisant le processus 10LPE de première génération.

Quelle différence cela pourrait-il faire pour les acheteurs du Galaxy S9 ? Cela pourrait signifier un écart de performance notable entre le S9 sur Exynos et le S9 sur Snapdragon. Samsung pourrait-elle uniquement compter sur ses puces ? Cela semble fou, mais pas totalement impossible. Quoi qu’il en soit, nous en saurons plus, car Qualcomm va lever le voile sur la prochaine génération de puces Snapdragon dans quelques jours. En outre, les dernières rumeurs suggèrent que Samsung vise une sortie du nouveau Galaxy S9 au début de l’année 2018, et pourrait même présenter son smartphone au CES 2018 en janvier.

Tags : Exynos 9810Galaxy S9QualcommSamsungSnapdragon 845
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.