Fermer
Périphériques

Les tests du Google Pixelbook : un Chromebook coûteux intéressant ?

Les tests du Google Pixelbook : un Chromebook coûteux intéressant ?

Lorsque Google a lancé le premier Chromebook Pixel en 2013, beaucoup de gens se sont interrogés. C’était un ordinateur portable avec des composants haut de gamme, qui fonctionnait avec un système d’exploitation que la plupart des gens ont associé à des ordinateurs portables de type « netbook ». Et, avec un prix assez élevé de 1 299 dollars, l’attrait pour ce périphérique était limité.

Mais, Google a mis à niveau le dispositif avec des spécifications encore meilleures en 2015. Mais, si Chrome OS avait un peu évolué, le nouveau Chromebook Pixel semblait encore très difficile à acheter lorsqu’il était confronté à un MacBook ou un ordinateur portable Windows premium.

Maintenant, deux nouvelles années sont passées, et le nouveau Pixelbook de Google devrait sortir dans quelques jours. Il est doté du meilleur matériel à ce jour, et apporte un design convertible qui vous permet d’utiliser le périphérique comme un ordinateur portable, avec beaucoup de RAM et de stockage, et surtout la dernière version de Chrome OS qui rend le nouvel ordinateur portable beaucoup plus utile que ses prédécesseurs.

Et alors que les consommateurs outre-Atlantique vont pouvoir l’acheter, les premiers tests et critiques concernant le Pixelbook sont là. Et, même si le Pixelbook n’est pas encore un ordinateur portable pour tout le monde, il pourrait avoir plus d’attrait que n’importe quel Chromebook de Google. Si Chrome OS a toujours été conçu comme un système d’exploitation de bureau/ordinateur portable, jusqu’à récemment, il s’agissait d’un système d’exploitation centré sur le navigateur, qui reposait sur les applications Web et le stockage sur le cloud. Au fil du temps, Google a commencé à ajouter du support pour certaines applications fonctionnant hors connexion. Mais les choses sont vraiment passées à la vitesse supérieure lorsque Chrome OS a pris en charge des applications Android natives, vous donnant accès à des millions d’applications et de jeux tiers que vous pouvez télécharger.

Chrome OS s’est largement amélioré, et il peut désormais faire plus

De grosses spécifications

En plus d’avoir un clavier et un design de haute qualité, ainsi que des spécifications haut de gamme, le Pixelbook dispose d’un écran tactile de 12,3 pouces d’une résolution de 2 400 x 1 600 pixels avec une prise en charge du stylet et une charnière à 360 degrés.

Les ordinateurs portables Chromebook Pixel ont toujours une grosse quantité de RAM. Mais pour la première fois, Google offre également une quantité de stockage décente, celle que nous attendons d’un ordinateur portable. Le modèle d’entrée de gamme à 999 dollars a un processeur Intel Core i5 Kaby Lake, de 8 Go de RAM et 128 Go de stockage. Le modèle à 1 649 dollars dispose d’un processeur Core i7, de 16 Go de RAM et d’un SSD de 512 Go. Le Pixel Pen est quant à lui vendu séparément pour 99 dollars.

Vous pourrez utiliser le Pixelbook avec un stylet

Comme le souligne Gizmodo, le Pixelbook n’est toujours pas destiné aux utilisateurs expérimentés qui veulent modifier leurs paramètres de PC ou jouer à des jeux à la mode. Il est conçu pour les gens qui considèrent un ordinateur comme un portail vers Internet, et dans cette optique, c’est un portail assez sympa qui fait la plupart de ce dont vous avez besoin et peu de ce que vous n’avez pas.

Si avoir un grand écran et un poids lourd dans les mains, le Pixelbook peut également être l’une des meilleures tablettes Android que vous pouvez acheter, puisque vous avez la possibilité d’utiliser un navigateur Web Chrome complet et un clavier lorsque vous en avez besoin. Le Pixelbook n’est pas pour tout le monde.

Des tests positifs, moins sur le plan logiciel

Voici quelques-unes des premiers tests du Pixelbook :

  • 9to5Google : «  du matériel d’une valeur de 1 000 dollars, mais Chrome OS fait toujours défaut »
  • Android Central : « la prochaine génération du mobile, fait du style Google »
  • Android Police : « l’ordinateur portable dont Chrome OS a besoin, mais qui ne le mérite peut-être pas encore »
  • Ars Technica : « préparé aujourd’hui, pour la possible réalité de demain »
  • Chrome Unboxed: « plus qu’un simple Chromebook coûteux »
  • Engadget : « un Chromebook haut de gamme qui vaut son prix »
  • Gizmodo : « il m’a fait changer d’existence »
  • PC World: « les nouvelles fonctionnalités du Chromebook lui confèrent un avenir meilleur »
  • TechCrunch : « le Chromebook grandit »
  • The Next Web: « il est tout ce que nous avions espéré, mais quelqu’un l’achètera-t-il ? »
  • VentureBeat : « le matériel brille, mais le logiciel manque la cible »
  • The Verge : « un superordinateur pour les applications Web peut-il défier l’iPad Pro ? »
  • ZDNet : « un design épuré avec d’impressionnantes performances »

Pour la plupart, les critiques semblent aimer le matériel, tout en ayant un sentiment mitigé sur la partie logicielle. Mais si vous êtes sur Chrome OS, que vous vivez outre-Atlantique, et que vous avez de l’argent, il pourrait vous attirer.

Mots-clé : ChromebookGooglePixelbook
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.