Fermer
OS

Windows 7 reste toujours le numéro un des OS de bureau Windows

Windows 7 continue d’être le premier choix des OS de bureau pour les utilisateurs de Windows, si l’on en croit les nouvelles données fournies par StatCounter. En effet, il semble que l’adoption de Windows 10 ralentit.

Les chiffres fournis pour le mois de mars indiquent que Windows 7 est resté le choix numéro un pour beaucoup d’utilisateurs, avec une part de marché de 47,03 %, alors que Windows 10 occupe la deuxième place avec 34,28 % du marché. Windows 8.1 a terminé à la troisième place, avec 9,63 % de parts de marché, alors que Windows XP a chuté à 5,46 %.

Cela signifie que Windows 7 est installé sur un ordinateur de bureau sur deux dans le monde, en dépit de l’agressive campagne menée par Microsoft pour Windows 10 — en particulier au cours des 12 premiers mois après son lancement en juillet 2015.

Avec une fin de support prévue en janvier 2020, il est évident que Windows 7 perd des parts de marché, mais cela se fait à un rythme assez lent. Comparé au mois dernier, il est passé de 47,17 % à 47,03 %, alors que Windows 10 n’a que légèrement progressé, passant de 33,8 % à 34,28 % de parts de marché.

Le problème Windows 7

Windows 7 domine clairement le marché des OS Windows

Du fait que Windows 7 a une grosse part de marché et que le support de ce dernier se termine dans moins de 3 ans, cela laisse penser que les utilisateurs ne semblent pas prêts à mettre à niveau leur périphérique vers Windows 10 pour l’instant.

Windows 7 a effectivement résisté à l’attrayante promotion de mise à jour gratuite de Windows 10, et reste proche du seuil de 50 %, malgré que Microsoft pousse le dernier système d’exploitation de manière agressive. Et, il est fort probable que ce constat dure encore des mois.

Par conséquent, Windows 7 est susceptible de devenir le deuxième OS après Windows XP à refuser d’être abandonné par les utilisateurs, malgré la fin du support. Évidemment, Microsoft ne peut pas être satisfaite de cette situation, en particulier parce que cela signifie que les utilisateurs pourraient être exposés à des attaques ciblant les vulnérabilités non corrigées.

Plus les mises à jour pour Windows 10 arriveront dans les années à venir, plus la part de marché de Windows 7 baissera, sans doute à un rythme plus rapide dans les années à venir.

Mots-clé : MicrosoftWindows 10Windows 7
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.