Fermer
Tests

MWC’15 : prise en main du Meizu MX4 Ubuntu Edition

Ubuntu Phone – anciennement Ubuntu Mobile – était censé offrir au monde une autre alternative à Android et iOS. Mais, Canonical a pris son temps pour y arriver. La firme a annoncé un accord avec les constructeurs Meizu et BQ en début d’année dernière, mais les spécifications décidément ordinaires sur l’appareil de BQ n’ont pas réussi à exciter le monde du mobile quand il est arrivé sur le marché.

Maintenant, Meizu vient d’arriver sur le marché, et nous donne ce que nous souhaitions, à savoir un smartphone haut de gamme qui peut être confronté avec la plupart des dispositifs Android déjà en vente, mais avec Ubuntu Phone installé.

Meizu MX4 Ubuntu Edition : prise en main vidéo

Meizu MX4 Ubuntu Edition : caractéristiques

Comme vous pouvez le deviner, le Meizu MX4 Ubuntu Edition est exactement le même matériel que le MX4 sous Android. Il dispose des mêmes dimensions, c’est-à-dire de 144 x 75.2 x 8.9 mm, pour un poids de 147 g. Il est également très chouette, avec une qualité de construction robuste lui donnant un look premium. Le châssis est en alliage d’aluminium, avec une coque arrière mate et amovible.

Meizu MX4 : vue de dessus

Sur la tranche supérieure, on retrouve le port pour la prise casque, tandis que le bouton du volume est situé sur le bord gauche. Si vous pensez que le Meizu MX4 est un iPhone 6, un coup d’œil rapide sur la tranche inférieure du smartphone va vous montrer que ce n’est pas un appareil Apple en raison du port micro-SD.

Meizu MX4 : tranche latérale

L’écran est un écran LCD de 5.36 pouces offrant une résolution de 1 920 x 1 152 pixels, soit une densité de pixel de 418 ppi. Il a une reproduction décente des couleurs, et le verre Gorilla Glass offre une protection contre les rayures.

Le reste des spécifications du Meizu MX4 Ubuntu Edition sont assez impressionnantes, avec un processeur octa-core Mediatek 6595 (il est probablement plus puissant que de nombreux processeurs présents dans les ordinateurs de bureau sous Ubuntu), et il dispose de 2 Go de mémoire vive, et d’une batterie de 3 100 mAh.

Meizu MX4 : vue de face

Le MX4 Meizu Ubuntu Edition sera commercialisé en trois variantes : 16, 32 et 64 Go. Malheureusement, il n’y a pas de possibilité d’étendre l’espace de stockage avec une carte micro-SD. Les connectivités 4G LTE et Wi-fi 802.11ac sont présents.

La caméra arrière est un impressionnant capteur de 20.7 mégapixels de Sony, capable de capturer de la vidéo au format 4K. Bien que sur le salon les conditions n’étaient pas idéales, les images capturées étaient plutôt bonnes, avec un impressionnant niveau de détail.

Meizu MX4 Ubuntu Edition : Ubuntu Phone

C’est le MX4 de Meizu, mais je vais parler ici de la partie logicielle. Ubuntu Phone n’est pas Android ou iOS, ce n’est pas Firefox OS ou Sailfish de Jolla, et encore moins Tizen. Il est le seul qui ne met pas en avant les applications sur l’écran d’accueil. De plus, Canonical n’est pas une entreprise qui va payer des millions pour attirer les développeurs. Ubuntu Phone repose entièrement sur des Scopes, qui remplacent l’habituelle disposition de l’écran d’accueil. Ils sont personnalisés avec des flux dédiés, et spécialement créés.

Ubuntu Phone : écran de déverrouillage

Par exemple, le flux Nearby (aujourd’hui) fournit toutes les notifications et informations dont vous avez besoin quotidiennement, comme les appels reçus et émis, les messages, ou encore les notifications provenant des réseaux sociaux, la météo, et ainsi de suite. En glissant sur la gauche, vous trouverez les lieux remarquables ou recommandés à proximité, la musique qui peut vous intéresser et les concerts à proximité, et bien d’autres choses. Ceux-ci contiennent tout le contenu que vous voulez voir, et vous pouvez ajouter des flux pertinents. Les développeurs n’ont pas à coder des applications pour les Scopes. Le code est ajouté à des applications et des pages HTML5 existantes, afin de les intégrer automatiquement.

Ubuntu Phone : Scopes

Le swipe droit vous donne une page semblable à des cartes, montrant les applications ouvertes, et qui fonctionnent comme sur iOS, en fermant les programmes ouverts par un simple geste de glissement vers le haut de l’écran. Le swipe depuis le côté gauche de l’écran permet d’afficher une seule colonne d’applications populaires ou récemment ouvertes. Vous allez avoir la possibilité de lancer rapidement l’appareil photo, l’application Message ou encore l’application Téléphone. Ceux-ci exigent tous un accès spécifique à l’appareil lui-même, et ne peuvent pas être dans un Scope.

Ubuntu Phone : flux Nearby

Décrire les gestes d’Ubuntu Phone peut sembler déroutant, mais ça ne l’est pas, puisque la gestuelle se résume surtout à glisser dans l’une des quatre directions. Autrement dit, le système d’exploitation devrait être appréhendé assez rapidement. En le comparant à Sailfish de Jolla, le seul des plus récents challengers de Android et iOS qui pourrait avoir un fort impact, je me sentais bien plus à l’aise à l’utiliser dans un court laps de temps – et c’est important. Il est très agréable à l’utilisation, et est dénué de toutes animations inutiles. Toutefois, la barre des réglages pourrait nettement être améliorée afin d’inclure certains raccourcis rapides les plus utilisés.

Concernant le bouton d’accueil du MX4, celui-ci ne fait rien lorsqu’il est pressé. Si la version Android du smartphone dispose du même bouton, qui fonctionne, pour le moment, il ne fonctionne pas avec Ubuntu Phone. On m’a promis que ça pourrait changer lorsque le smartphone sera libéré au grand public.

Il y a aussi la situation des applications. Bien que ce ne soit pas une plateforme centrée sur les apps, elle doit avoir les bases pour être largement adoptée. Si Canonical n’a peut-être pas l’intention de dépenser de l’argent pour attirer les développeurs, elle est très certainement heureuse de compter sur sa forte communauté qui peut prêcher la bonne parole pour faire éclore la plateforme. Mais cela prend beaucoup plus de temps. De ce que j’en ai vu, il semble que les principales applications sont bien présentes.

Néanmoins, il n’y a pas d’application de messagerie installée par défaut sur le Meizu MX4 Ubuntu Edition. J’ai essayé l’application Gmail (qui était en fait juste l’application web), mais celle-ci ne s’affiche pas correctement. Canonical recommande l’application Dekko, mais de son propre aveu, elle est actuellement très basique.

Meizu MX4

Canonical a trouvé un bon partenaire avec Meizu, et vice-versa. En effet, ça va aider la marque chinoise à mieux faire se connaître à l’échelle internationale. Le MX4 est très beau. Et, bien qu’il soit âgé de plus six mois, les spécifications restent encore suffisantes pour les tâches quotidiennes. Alors que le partenariat entre Meizu et Canonical en est qu’aux premiers stades, le MX4 Ubuntu Edition est clairement un bel objet. Néanmoins, la distribution du smartphone avec Ubuntu installé en est encore dans les stades de développement. Toutefois, le MX4 Ubuntu Edition devrait être mis en vente en avril, et disponible à l’échelle mondiale. Le prix n’est pas confirmé, mais on peut espérer qu’il sera en deçà des 350 dollars du MX4 sous Android.

Pour Ubuntu, c’est désormais l’attente. Pour le moment, c’est une intéressante curiosité pour les fans d’Ubuntu, et les geeks heureux de bricoler avec un nouveau système d’exploitation. Le MX4 est un très bon smartphone, mais Canonical doit pousser les développeurs à publier des applications essentielles dans un proche avenir au risque de décevoir les potentiels consommateurs.

Meizu MX4 Ubuntu Edition : verdict

Ubuntu Phone a beaucoup de potentiel, mais pour le moment la plupart des gens seront frustrés par les limitations et l’instabilité de la plateforme. Selon le personnel de Canonical présent sur le salon, une version de Ubuntu Phone pour le grand public est prévue dans les 12 prochains mois. Espérons que les petits pépins soient corrigés.

Meizu MX4 Ubuntu Edition

Mais que dire de ce Meizu MX4 Ubuntu Edition ? C’est un smartphone très correct, mais si vous voulez un système d’exploitation moins de bugs, et avec un support de davantage d’applications, alors je vous recommande de prendre la version Android, et de regarder néanmoins de près Ubuntu Phone.

Mots-clé : Meizu MX4MWC 2015Ubuntu EditionUbuntu Touch
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.