Fermer
Google

Le nouveau CAPTCHA de Google repère les humains en un clic

Cela ne va pas surprendre personne que les robots soient un jour tentés de détruire la race humaine – même Stephen Hawking le pense. Mais, actuellement seule une chose les éloigne de nous : le CAPTCHA.

Ces codes que l’on trouve sur la toile demandent aux utilisateurs de déchiffrer un code visuel ou d’entrer certains mots ou caractères, et sont conçus pour différencier de manière automatisée un utilisateur humain d’un ordinateur. Autrement dit, il permet de séparer les “bons” des “mauvais”. L’acronyme “CAPTCHA” est basé sur le mot capture, et vient de l’anglais Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart.

Ces codes sont de plus en plus difficiles à lire pour un humain, et Google le reconnaît. C’est pourquoi la firme suggère que maintenant elle a une meilleure solution à nous offrir : plus simple et plus efficace. Et le tout, en un seul clic.

Le nouveau CAPTCHA de Google repère les humains en un clic

Un petit clic pour l’homme

Google va remplacer un grand nombre de ses CAPTCHA sur le web avec un nouvel outil qui se présente simplement sous la forme d’une case à cocher à côté de la déclaration “Je ne suis pas un robot”. Mais ce n’est pas le fait de cliquer sur la case à cocher qui indique à Google que vous êtes un humain. En effet, c’est la façon dont vous le faites.

Comme le suggère Vinay Shet, un employé du géant de la recherche, à Wired, le nouveau système baptisé No-CAPTCHA, qui vise remplacer et simplifier le CAPTCHA traditionnel, utilise différents moyens de sécurité, y compris la façon dont vous déplacez le curseur, votre adresse IP, vos cookies, et plus encore. Autrement dit, et alors que l’on pourrait penser que le système est simple à contourner, Google semble avoir toutes les cartes en mains pour dire que vous êtes humain et non un robot.

Mais, il n’est pas encore parfait. En une semaine complète de tests, 20% des utilisateurs de Bundle Humble et 40% des utilisateurs de WordPress ont dû passer un test secondaire qui ressemble au CAPTCHA que l’on connait aujourd’hui, c’est-à-dire celui qui demande d’entrer un texte inscrit à l’écran. Quant aux utilisateurs sur un écran tactile, ceux-ci sont soumis à de nouveaux tests, comme le fait de choisir entre différentes images qui sont en lien avec la première.

No-CAPTCHA pour les utilisateurs sur mobile

Si No-CAPTCHA n’est pas sûr de son coup, il devrait néanmoins fortement simplifier le processus et éviter le tracas des nombres et des mots qui sont compliqués à déchiffrer comme c’est le cas actuellement.

Quoi qu’il en soit, si c’est ce qu’il faut pour contrecarrer les robots, alors aucun doute nous allons trouver un moyen de supporter les petits désagréments du quotidien. Sachez que Snapchat, WordPress, et Humble Bundle utilisent déjà la nouvelle API de Google, suggérant que les utilisateurs peuvent déjà la voir en action.

Plus d’informations sont disponibles sur le site de reCAPTCHA.

Mots-clé : APIcaptchareCAPTCHAsécurité
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.