Fermer
Tests

Test de la Surface 2 de Microsoft : une tablette avec un sérieux problème d’identité

Steve Jobs qui a lancé son très attendu premier iPad en 2010, a affirmé que celui-ci faisait parti d’une nouvelle catégorie de produit à l’intersection de la technologie et de l’art libéral. Concernant la tablette Surface 2 de Microsoft, l’intersection peut être celle de la technologie et d’une maîtrise en administration des affaires (souvent abrégée en MBA, acronyme de l’anglais master of business administration).

Le problème est que, bien que la plupart des gens qui sont allés à l’université ont eu au moins un baccalauréat en art libéral, seule une petite partie de ces derniers ont poursuivi pour un MBA. La Surface 2, comme la Surface RT avant elle, se bat avec un problème d’identité. Est-ce une tablette ? Un ordinateur portable ?

Mais, lors de son annonce, le premier constat c’est que les spécifications internes ont beaucoup été améliorées par rapport à la Surface RT. Dans des observations empiriques, les gens qui ont utilisé la Surface 2 ont été émerveillés de voir comment elle était rapide et plus réactive, avec un constat qui veut en dire beaucoup : “Wow, cela fonctionne réellement comme elle est censée le faire”. “Dommage”, cela a été suivi du fait “qu’elle fonctionne sous Windows RT”.

C’est là que réside le problème.

Microsoft a vraiment, vraiment besoin de la Surface 2 pour réussir. Alors que les louanges autour de la conception de la première génération de la Surface RT ont été très mitigées, à tel point que les ventes ont été catastrophiques, avec des critiques émanant notamment de Windows RT, laissant ainsi les consommateurs dans l’embarras. Alors que la Surface 2 vise à donner à Windows RT une seconde chance, Microsoft arrivera-t-il à apporter quelque chose de nouveau ?

Microsoft Surface 2 : le célèbre “unboxing”

Microsoft Surface 2 : caractéristiques

Avant de commencer à vous présenter le produit, voici les caractéristiques du

  • Dimensions : 274 x 172 x 9 mm
  • Poids : 676 g
  • Système d’exploitation : Windows RT 8.1
  • Processeur : NVIDIA Tegra 4 (T40) quadricoeurs cadencé à 1,7 GHz
  • Mémoire : 2 Go
  • Stockage : 32 Go ou 64 Go d’espace de stockage avec micro SD
  • Écran : 10.6 pouces IPS Capacitif, 16:9 (écran large) offrant une résolution de 1920 × 1080 pixels
  • Caméra : 5 mégapixels
  • Caméra frontale : 3,5 mégapixels
  • Connectivité : Bluetooth 4, Wi-Fi (802.11a/b/g/n), USB 3.0
  • Batterie : Jusqu’à 10 heures d’autonomie

Note : Vous pouvez découvrir davantage de photos depuis la galerie Google+

Microsoft Surface 2 : design et conception

À première vue, peu de choses ont changé entre la Surface RT d’origine et cette Surface 2. Ce nouvel opus est maintenant gris argenté, et en fait un matériel comparable à un dispositif militaire compte tenu de la qualité des composants et de sa conception qui sont rares. La coque VaporMg de Microsoft est solide, a des bords magnifiquement nets, et vous n’avez pas vraiment peur de la prendre en main et de la poser ici et là.

Surface 2

Comparé au modèle de première génération, la Surface 2 est plus mince et plus légère, puisqu’elle passe à 676 grammes pour une taille de 274,5 x 172,46 x 8,89 mm.

La conception de la Surface 2 est vraiment magnifique

De plus, sa particularité fortement appréciée pour le premier opus, la béquille, n’offre plus seulement un angle de 24 degrés, mais un autre de 40 degrés, et qui s’étend encore sur toute la largeur de la tablette, ce qui signifie que vous pouvez la poser sur vos genoux. Voilà donc un pied qui va s’adapter parfaitement à toutes les situations, et ainsi choisir l’angle qui vous convient le mieux, sur vos genoux ou à votre bureau.

Surface 2 a un angle à 24 degrés
Surface 2 a un angle à 40 degrés

Malheureusement, cela ne pouvait se faire sans quelques compromis. L’expérience mobile de la Surface 2 peut être une fatigante pour certains consommateurs. C’est lourd pour une utilisation prolongée en une main, tandis que l’écran 16:9 signifie que c’est long et relativement étroit, rendant le mode portrait plutôt lourd. Par rapport à l’iPad Air, qui, avec près de 150 grammes de moins que la Surface 2, la tablette d’Apple sera bien évidemment beaucoup plus agréable pour une utilisation en main journalière.

L'expérience mobile de la Surface 2 peut être une fatigante pour certains consommateurs

Les boutons et les ports sont minimes, avec seul un bouton pour mettre en marche la tablette et régler le volume, et du côté des ports un seul port USB 3.0, un lecteur de carte micro SD, une prise casque et une sortie vidéo pour un deuxième écran, ainsi que le port spécifique à Microsoft pour clipser un clavier, Type Cover ou Touch Cover complètement la liste.

Vue de gauche de la Surface 2
Vue de droite de la Surface 2

Pour ma part j’ai pu tester la Type Cover 2 commercialisé à 130 euros, qui a des touches discrètes qui sont maintenant rétro-éclairées pour une plus grande souplesse – malgré un manque de rebond pour les touches, mais il est étonnamment utile pour accélérer la frappe comme une traditionnel ordinateur portable. Pour 120 euros vous pouvez également mettre la main sur un Touch Cover 2, qui est plus mince en raison du fait qu’il sacrifie les touches physiques pour du virtuelle – toujours rétroéclairé.

Connecteur pour le clavier sur la Surface 2
Type Cover 2
Touch Cover 2

Microsoft Surface 2 : écran

Les plus grands changements concernant l’écran. Le premier modèle offrait une résolution de 1366 x 768 pixels, pour un l’écran de 10,6 pouces, et Microsoft avait utilisé sa technologie ClearType HD pour essayer de ressortir plus de détails. Cependant, celui-ci a reçu des avis mitigés, notamment avec des critiques sur du texte flou ou même des maux de tête après une utilisation prolongée.

L'écran de la Surface 2 est beaucoup mieux que l'ancienne génération

Pour la Surface 2, Microsoft a adopté une approche plus simple, en offrant une résolution de 1920 x 1080 pixels, la même que celle de la Surface Pro 2. Il est lumineux, les couleurs sont vives et précises, et d’énormes angles de vision, jumelé à une bonne série de haut-parleurs stéréo furtivement placés avec de petites grilles encastrés dans les bords de l’écran et vous avez une tablette multimédia fantastique.

Microsoft Surface 2 : caractéristiques et performances

A l’intérieur, le quadricœurs NVIDIA Tegra 4 couplé à 2 Go de mémoire vive, avec un choix de 32 Go ou 64 Go de stockage interne (qui peut être étendu en utilisant l’emplacement de la carte mémoire, et les 200 Go de stockage sur le cloud SkyDrive pour deux ans) permettant d’offrir à la tablette des spécifications haut de gamme. Il y a aussi de la connectivité WiFi a/b/g/n et du Bluetooth 4.0 – mais toujours pas d’option pour le LTE malheureusement – et une panoplie de capteurs : lumière ambiante, accéléromètre, gyroscope, et boussole numérique.

Haut-parleur sur la Surface 2

Les caméras ont également été améliorées, avec un appareil photo de 3,5 mégapixels à l’avant et un appareil photo de 5 mégapixels à l’arrière – encore légèrement inclinée vers le haut pour prendre de meilleurs clichés lorsque la Surface 2 est posée sur sa béquille. Deux microphones avec annulation de bruit durant les appels Skype ou l’enregistrement vidéo ont également été ajoutés.

Caméra de 5 mégapixels à l'arrière

Microsoft Surface 2 : logiciels

La partie logicielle a toujours été le talon d’Achille de la Surface. Windows RT ressemblait à Windows 8, mais ce n’était pas Windows 8, et qui fait ainsi son incompatibilité avec les applications Windows classiques apportait la confusion aux consommateurs. Pour ne pas arranger les choses, c’est le fait que la suite Office offerte dans un environnement qui ressemble sur une version de bureau standard, fonctionnait seulement car il s’agissait d’applications spécialement créées pour l’OS.

Windows RT sur la Surface 2

Sur la Surface 2, les choses se sont améliorées mais tout n’est pas encore parfait. Le système d’exploitation – Windows RT 8.1 maintenant – arrive non seulement avec Word, Excel, PowerPoint et OneNote, mais Outlook, ce qui en fait une perspective beaucoup plus réaliste pour les utilisateurs professionnels, mais ils devront encore se passer des traditionnelles applications de bureau pour se concentrer sur des applications plus user friendly correspondant à l’interface Metro.

Outlook, Word, Excel, PowerPoint et OneNote
Word

Mais, sinon il y a beaucoup de changements bénéfiques. La recherche sous Bing est maintenant à l’échelle du système et beaucoup plus utile, indexant la totalité des données – applications, documents et médias – sur la tablette ainsi que sur le stockage sur SkyDrive, et les présente dans une page de résultats facilement navigable. Il y a aussi un support pour non seulement avoir deux applications sur l’écran en même temps, mais en ajustant la quantité d’espace que chacune reçoit – sur la Surface RT nous pouvions avoir un seul ratio de 80/20 pour une utilisation sur écran partagé.

SkyDrive

Microsoft a également poussé l’utilisation de Skype, offrant un an d’appels illimités vers les fixes sans oublier un accès hotspot WiFi dans le monde pour la même durée. Les applications sont plus faciles d’accès grâce à un lanceur rempli d’icônes, et il y a un support pour plusieurs tailles de widgets sur l’écran d’accueil. Mail a été revu, là aussi pour offrir quelque chose de mieux, et il y a de nouvelles applications, offrant des recettes et des conseils sur le fitniess.

Le résultat final est un système d’exploitation qui est beaucoup plus cohérent à utiliser, mais il y a toujours une période de familiarisation pour s’habituer aux gestes comme tirer la barre multitâche ou la barre des Charms. C’est rapide, et la puce de NVIDIA permet sans aucun problème de faire plusieurs choses, comme lire des vidéos 1080p sur YouTube, mais également avoir de multiples onglets dans IE11 sans aucun problème.

L’autre frustration persistante est le support d’applications tierces. Windows en général a beaucoup de logiciels, mais l’absence de compatibilité ascendante dans Windows RT signifie que les titres uniquement présents sur le Windows Store fonctionneront sur la Surface 2. Tout de même, la situation s’est améliorée depuis le lancement du premier modèle, les développeurs ayant de plus en plus confiances en l’OS, Microsoft a dû se battre pour convaincre des sociétés clefs de proposer leur application.

C’est encore faible, et si vous pensiez retrouver sur le Windows Store la même quantité de titres que vous pouvez trouver dans l’App Store pour l’iPad ou le Google Play pour les tablettes Android, vous allez être déçu. Vous voulez Chrome ou Firefox, ou un autre grand navigateur autre que Internet Explorer ? Désolé, ils ne sont pas là. Ni une application officielle Tumblr ou Instagram, mais vous trouverez plusieurs versions non officielles essayant de fournir les mêmes fonctionnalités. Les toxicomanes de Google Maps devront se rassasier par le navigateur, car Google n’a pas une application autonome pour RT.

Comme sur Windows Phone, les jeux sont un des points communs où Windows RT 8.1 passe à côté. Les titres populaires comme Candy Crush sont absents, tandis que d’autres applications n’ont souvent pas l’ampleur de fonctionnalités que leurs homologues iOS et Android offrent. Vous obtenez une meilleure intégration de Xbox Musique pour la recherche, mais il n’y a toujours pas de client pour Spotify.

Si c’est mieux et que cela continue de s’améliorer, Microsoft a encore du chemin à parcourir avant que Windows RT puisse offrir le même florissant écosystème d’applications tiers que ses concurrents offrent.

Microsoft Surface 2 : autonomie

Microsoft a fait valoir une autonomie bien supérieure à sa précédente tablette pour sa Surface 2, puisque celle-ci offre maintenant jusqu’à dix heures de lecture vidéo, ou 7 à 15 jours en veille. Ce sont des chiffres parfaits pour un ordinateur portable, mais peut-être un peu juste pour une tablette.

Plus polyvalent, quant à cette dernière, ce n’est pas vraiment une surprise.

Microsoft Surface 2 : prix

Surface

Avec 439 euros vous disposerez de la Surface 2 avec 32 Go de stockage, et vous devrez débourser 100 euros supplémentaires si vous voulez doubler ce dernier – passer à 64 Go, mais c’est sans doute moins cher d’ajouter une carte micro SD de 64 Go à la place… Cependant, vous n’avez pas de clavier dans le packaging, et Microsoft va vous vendre le Touch Cover 2 pour 119,99 euros ou le Type Cover 2 pour 129,99 euros, et je vous recommanderais ce dernier.

La toute première Surface RT est toujours disponible au prix de 359 euros, bien que les améliorations dans l’écran et de la performance dans la nouvelle version suffisent pour débourser 100 euros de plus pour cette dernière. La Surface Pro 2, quant à elle – qui est un PC complet, avec un stylet numérique – commence à 879 euros.

En revanche, l’iPad Air est commercialisé à 599 euros pour le modèle WiFi en 32 Go. C’est une différence dans le prix, et celle-ci dépend de ce que vous vous attendez à voir avec votre tablette. L’autonomie de la batterie est meilleure, et bien que Microsoft a fait beaucoup pour intégrer son OS, nous sommes toujours encore à voir une killer application qui encourage vraiment l’adoption de la plateforme.

Même si l’argument de Windows vous a convaincu, la concurrence principale de la Surface 2 peut ainsi être des tablettes sous Windows 8. La Surface Pro 2 est considérablement plus cher, d’autres tablettes de divers constructeurs offrent des caractéristiques bien meilleures, sous Windows 8 et pour moins cher.

Microsoft Surface 2 : verdict

Est-ce que la Surface 2 est bien meilleure que la Surface RT ? Certainement : l’écran est une énorme amélioration, le processeur plus rapide, et Windows RT 8.1 a perdu beaucoup de ses aspérités. Le problème des applications tierces reste, quoique quelque peu diminué, et j’admire encore la conception croquante et l’excellente qualité de construction.

Cependant, le défi de la Surface 2 a évolué dans le temps. Alors que le matériel est très haut de gamme, l’intérieur de l’écosystème Windows est la principale difficulté. En abandonnant Windows RT, les partenaires OEM de Microsoft ont plutôt concentré leurs efforts sur la réduction des prix des tablettes sous Windows 8.1, au point où il est maintenant plus abordable d’obtenir la version complète du système d’exploitation installée sur l’excellente plateforme Bay Trail d’Intel.

C’est globalement sans doute un gain net pour Microsoft, mais il laisse la Surface 2 dans une position difficile. Ce qu’il fait, il le fait bien, mais pour la concurrence est peut-être meilleure…

Mots-clé : MicrosoftSurface 2Surface RTWindows RT
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.