Fermer
MobileOS

Android Jelly Bean passe à 25% d’adoption, alors que Google change sa façon de compter

Comme lors de chaque début de mois, Google vient de mettre à jour sa page Web qui recense le pourcentage d’adoption de telle ou telle version de l’OS mobile, Android et il semble y avoir de grands changements, mais c’est surtout dû au fait que la société a changé la façon dont il compte les utilisateurs, rapporte TNW.
Alors qu’Android 4.2 (Jelly Bean) et Android 4.1 (Jelly Bean) sont encore en croissance et ont franchi la barre des 25%, Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) a légèrement remonté, mais se trouve toujours sous la barre des 30%, et sans doute le plus important, Android 2.3 (Gingerbread) est maintenant inférieur à 40% de parts de marché.

Si jusque là quelques paliers notables pouvaient être visibles par rapport aux chiffres du mois dernier, vous pouvez remarquer que les chiffres dévoilés aujourd’hui sont complètement différents, en particulier pour Jelly Bean. Pourtant, la raison n’est pas le fait d’une augmentation des ventes, mais plutôt parce que Google a peaufiné son algorithme.

Voici ce que la société explique :

Note: Beginning in April, 2013, these charts are now built using data collected from each device when the user visits the Google Play Store. Previously, the data was collected when the device simply checked-in to Google servers.We believe the new data more accurately reflects those users who are most engaged in the Android and Google Play ecosystem.

Pour rappel, le mois dernier 16,5% des utilisateurs d’Android utilisaient Jelly Bean, 28,6% utilisaient ICS, 1,2% étaient en Honeycomb, 44,2% d’entre vous étaient coincés avec Gingerbread, et malheureusement 7,6% étaient encore sur Froyo.

Android Jelly Bean passe à 25% d'adoption, alors que Google change sa façon de compter

Aujourd’hui, comme vous pouvez le voir dans le graphique ci-dessus, les chiffres sont complètement différents. 25,% des utilisateurs d’Android utilisent Jelly Bean, 29,3% ont appareils embarquant ICS, 0,2% disposent d’Honeycomb, 39,8% êtes encore coincés avec Gingerbread, et 4% sont malheureusement encore sur Froyo.

En comparaison au mois dernier, Android a soudainement fait d’énormes progrès. Android 4.2 a bougé d’un minuscule 0,4% – passant de 1,6% à 2%, tandis que Android 4.1 a gagné un énorme 8,1% – de 14,9% à 23,0%. Quant-à Android 4.0, alors que l’on pensait qu’il avait atteint son sommet, il a tout de même grignoté 0,7% de parts de marché, passant de 28,6% à 29,3%. En d’autres termes, toutes les nouvelles versions ont gagné des parts.

Cependant, cela est notamment du aux anciennes versions ont légèrement baissé. Android 3.0 est aujourd’hui présent sur 1% des dispositifs – contre 1,2% le mois dernier, Android 2.3 a “fortement” perdu – 4,4% – passant ainsi de 44,2% à 39,8%, et Android 2.2 est tombé à 3,6% – de 7,6% à 4%.

En dépit de ces mouvements radicaux, le tableau reste inchangé : Gingerbread – dévoilé en décembre 2010 – est toujours à la première place, ICS – octobre 2011 – est toujours deuxième, Jelly Beans, dévoilé beaucoup récemment – juin 2012 pour la version 4.1 et novembre 2012 pour la version 4.2, et Froyo – mai 2010 – se classe à la quatrième place.

Ainsi, Google a t-il bien fait de modifier son algorithme ? Oui et non, souligne TNW. Du côté des mauvaises nouvelles, nous avons des données faussées nous donnant une image inexacte de quelles versions sont utilisées. Pour les bonnes nouvelles ces données sont favorables pour les développeurs qui souhaitent cibler les utilisateurs qui utilisent activement le Google Play.

Auparavant, quand votre appareil était vérifié sur le Google Play Store, il était comptabilisé. Maintenant, Google compte à chaque fois qu’un utilisateur visite délibérément le Store. Étant donné que ces données ont pour but d’aider les développeurs, ils finiront par comprendre que c’est pour le bien de tous que de développer des applications récentes, sans se soucier des anciens OS pour lesquels les utilisateurs ne prennent pas la peine de se rendre sur le Google Play. Tout le monde y gagne !

Avec l’arrivée des nouveaux smartphones phares sur le marché embarquant le tout dernier OS mobile de la firme de Mountain View, ce constat ne peut qu’être renforcé. Reste maintenant à savoir si Key Lime Pie, supposé pour être dévoilé lors de la prochaine Google I/O disposera de quelques parts de marché pour 2013…

Mots-clé : AndroidGingerbreadIce Cream SandwichJelly Beanparts de marchéstatistiques
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.