fermer
Tests

Google Pixel 7 Pro : déballage et premières impressions

Google Pixel 7 Pro : déballage et premières impressions

Google a lancé le smartphone Pixel 7 Pro en France la semaine dernière. Le Pixel 7 Pro a un écran similaire à celui du Pixel 6 Pro, mais celui-ci est livré avec un nouveau SoC Tensor G2, et des caméras améliorées.

Voici les premières impressions du smartphone.

Que trouve-t-on dans la boîte du Pixel 7 Pro ?

Dans la boîte on retrouve :

  • Pixel 7 Pro
  • Câble USB-C vers USB-C (USB 2.0).
  • Guide de démarrage rapide
  • Adaptateur de commutation rapide
  • Outil d’éjection de la carte SIM

Le smartphone dispose d’un écran OLED LTPO Quad HD+ de 6,7 pouces avec une fréquence de rafraîchissement variable de 10 à 120 Hz, comme le Pixel 7 Pro, mais celui-ci a une luminosité allant jusqu’à 1500 nits, ce qui le rend 25 % plus lumineux que son prédécesseur. L’écran est lumineux, et les angles de vision sont bons. Il bénéficie de la protection Corning Gorilla Glass Victus.

Vous pouvez également voir le minuscule bord inférieur, mais les bords sur les côtés et le haut sont minimes. Il fonctionne sous Android 13. La société a promis 5 ans de mises à jour de sécurité pour le smartphone, et il devrait bénéficier de 3 ans de mises à jour du système d’exploitation.

Il y a un poinçon au centre en haut de l’écran qui loge une caméra de 10,8 mégapixels avec une prise en charge de l’enregistrement vidéo 4 K. L’écouteur situé sur le dessus fait office de haut-parleur secondaire. La caméra frontale fonctionne également pour la reconnaissance faciale, mais n’est pas sécurisée, donc vous ne pouvez pas l’activer pour les paiements sécurisés. Le smartphone a un capteur d’empreintes digitales incrusté à l’écran, qui est le même que le Pixel 6.

Il dispose du SoC maison Tensor G2 ainsi que de la puce de sécurité Titan M2. C’est légèrement plus rapide que la première génération, et les performances sont bonnes.

Le smartphone a un cadre en aluminium poli sablé au zirconium par rapport à la finition mate du Pixel 7, ce qui attire les traces de doigts. Vous pouvez voir les bandes d’antenne autour du smartphone. Le bouton d’alimentation et les boutons de volume sont présents sur le côté droit. L’emplacement SIM unique est présent sur le côté gauche, et le smartphone a un support eSIM. Évidemment, le smartphone a le support 5 G. Le port USB Type-C, le microphone et la grille du haut-parleur sont présents sur le bas. Le microphone secondaire est présent sur le dessus.

Configuration de la caméra

Le smartphone dispose d’une barre de caméra en métal avec une finition mate. Celle-ci dispose d’une caméra principale de 50 mégapixels avec ouverture f/1.85 et OIS. Il y a une caméra secondaire ultra-large de 12 mégapixels à 114° avec ouverture f/2,2 qui est une caméra autofocus avec option macro. Il y a une caméra téléobjectif de 48 mégapixels avec une prise en charge du zoom optique 5x et du zoom numérique 30x, contre un zoom optique 4x et un zoom numérique 20x par rapport au Pixel 6 Pro.

Il dispose d’un enregistrement vidéo jusqu’à 4K à 60 fps pour les caméras avant et arrière. On retrouve un flou cinématique qui verrouille la mise au point sur votre sujet et de flouter l’arrière-plan pour un effet spectaculaire, et l’enregistrement vidéo HDR 10 bits qui fonctionne également avec Snapchat, TikTok et YouTube.

Découvrez quelques exemples d’appareils photo :

L’arrière du smartphone est en verre avec une protection Gorilla Glass Victus de Corning. Le smartphone est également conforme à la norme IP68 pour la résistance à l’eau. Le smartphone embarque une batterie d’une capacité de 5 000 mAh avec une charge rapide filaire jusqu’à 30W et dispose également d’une charge sans fil, similaire à celle du Pixel 6 Pro.

Le Pixel 7 Pro est également disponible dans les coloris Vert Sauge, Neige et Noir Volcanique et Snow au prix de 899 euros pour 128 Go de stockage et 999 euros pour le modèle de 256 Go.

Tags : GooglePixel 7 Pro
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.