Fermer
ActualitésRéseaux sociaux

LeWeb’12 : La présence mobile de Facebook se renforce

Le Sony Xperia 3 pourrait être le smartphone phare de l'entreprise en 2020

Alors que LeWeb’12 est à l’heure où j’écris ces lignes fini – heureusement pour ma santé, Facebook n’a pas manqué l’occasion pour se faire ses propres louanges lors de l’évènement, en annonçant une tendance prometteuse des développeurs à intègrer Facebook.

En effet, lors de la conférence LeWeb à Paris, Facebook a annoncé de nouveaux chiffres sur sa communauté de développeurs. Celle-ci est en réelle expansion. Facebook a partagé avec le public que plus de 350 applications sur Facebook comptent chacune plus d’un million d’utilisateurs mensuels actifs. Facebook a également annoncé qu’aujourd’hui près de 200 000 applications iPhone et Android ont été intégrées à la plateforme.

Justin Osofsky, qui a publié les données dans un billet de blog, ajoute que neuf des dix meilleures applications iPhone intègrent Facebook, ce qui signifie qu’il utilise un service dont Facebook Open Graph et/ou Facebook Connect. Enfin, Facebook vient couronner son annonce en précisant que 45% des 400 plus grosses applications iOS, utilisent le SDK proposé par Facebook.

Ce chiffre en dit un peu plus sur la façon dont les propres applications de Facebook sont réalisées. Cette annonce en dit long sur la présence mobile du réseau social et de l’intérêt croissant pour l’entreprise d’améliorer sa relation avec les développeurs.

Beaucoup de start-up et développeurs ont fait de Facebook Connect, et de la mise en œuvre d’Open Graph une partie de leur stratégie. Facebook a permis de rendre virale les applications mobiles ou les sites Web en raison de son approche de partage. Et puis, du point de vue de l’utilisateur, il suffit d’un seul clic pour vous connecter à un site via Facebook Connect, ce qui est très pratique ! Ces mécanismes peuvent contribuer à la croissance rapide d’une application, et de facto de son nombre d’utilisateurs.

Contrairement à l’approche restrictive de Twitter et sa nouvelle façon de travailler avec les développeurs, Facebook n’hésite pas à se rapprocher de la communauté des développeurs tiers, si ces derniers acceptent leurs propres termes. Depuis le départ, Facebook a précisé aux développeurs ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire. Si cette approche a pu éloigner certains développeurs à se plonger sur les API de Facebook, aujourd’hui tout le monde s’y engouffre.

En reconnaissant ça, Osofsky précisé que “Facebook est devenu la pierre angulaire sociale pour certaines des plus grandes applications mobiles et Web à travers une variété de catégories”. Facebook a mentionné quelques-uns des plus gros titres, tels que Deezer, Endomondo, Shazam, Pinterest, Kobo, TripAdvisor, Fab.com, Gogobot, ou encore Foodspotting.

Après avoir été si longtemps sur le Web, ça va prendre un certain temps pour Facebook de faire pleinement la transition vers mobile. Les statistiques annoncées cette semaine montrent que le réseau social a pris un bon départ. Même si, le mobile ne fera que continuer à croître sa domination en 2013, Facebook doit être prêt à en tirer profit. Sinon, certaines petites startups pourraient profiter du marché du mobile à sa place…

Aujourd’hui il est évident que passer par une connexion facilitée par un réseau social, tel que Facebook est clairement beaucoup plus intéressant pour l’utilisateur. En effet, ce dernier n’a pas besoin de renseigner toutes les informations basiques que l’on pourrait lui demander telles que le nom, prénom ou encore son adresse e-mail. En revanche, mais ça j’y reviendrais dans un prochain article, se connecter avec Facebook Connect par exemple, permet à l’application tierce de récupérer tout un tas d’informations sur vous, qui n’ont nécessairement pas besoin d’être connu par telle ou telle application. Soyez donc vigilent …

Utilisez-vous vous-même Facebook Connect ? Qu’en pensez-vous ? L’intégration est-elle aisée ? Quel bénéfice en avez-vous ?

Mots-clé : développementFacebookFacebook App
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.