Fermer
Outils - Conseils

Intel ControlFlag exploite l’IA pour détecter automatiquement les erreurs de code

Intel ControlFlag exploite l'IA pour détecter automatiquement les erreurs de code

Lors de son Labs Day, un événement en ligne présentant les innovations du portefeuille d’Intel, la société a dévoilé ControlFlag, un système de programmation machine qui peut détecter de manière autonome les erreurs de code. Intel affirme que même à ses débuts, ControlFlag est prometteur en tant qu’outil de productivité pour aider les développeurs dans la tâche laborieuse du débogage.

Lors de tests préliminaires, ControlFlag aurait formé et appris des défauts sur plus d’un milliard de lignes de code de « production-quality ».

Selon une étude publiée par la Judge Business School de l’Université de Cambridge, les développeurs passent 50,1 % de leur temps de travail à ne pas programmer ; l’autre moitié est consacrée au débogage. Et le coût total du débogage est estimé à 312 milliards de dollars par an. Les outils de suggestion et de révision de code alimentés par l’IA promettent donc de réduire considérablement les coûts de développement tout en permettant aux codeurs de se concentrer sur des tâches plus créatives et moins répétitives.

Selon Intel, les capacités de détection des bogues de ControlFlag sont rendues possibles par la programmation machine, une fusion de l’apprentissage machine, des méthodes formelles, des langages de programmation et des compilateurs. En s’appuyant sur la détection des anomalies, ControlFlag apprend par l’exemple à détecter les modèles de codage standards, en identifiant les anomalies dans le code qui sont susceptibles de provoquer un bug. Le système peut détecter ces anomalies, quel que soit le langage de programmation, affirme Intel, et il utilise ce que l’on appelle une approche non supervisée pour s’adapter au style de n’importe quel développeur.

ControlFlag apprend à identifier et à marquer les choix stylistiques et il peut personnaliser l’identification des erreurs et les recommandations de solutions en fonction de ses connaissances. Selon Intel, cela minimise les risques que le système qualifie d’erreur un choix stylistique entre deux équipes de développeurs.

S’adapter aux choix stylistiques

ControlFlag est le dernier-né d’une série d’outils qui utilisent l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine pour compléter et vérifier le code. Codota développe une plateforme qui suggère et complète automatiquement des scripts en Python, C, HTML, Java, Scala, Kotlin et JavaScript. Ponicode exploite l’IA pour vérifier l’exactitude du code, et DeepCode propose un système d’apprentissage automatique pour la révision du code de toute l’application (comme le fait Amazon). L’un des projets les plus impressionnants à ce jour est sans doute TransCoder, un système d’IA développé par des chercheurs de Facebook qui convertit le code d’un langage de programmation en un autre.

Intel espère que cette solution permettra de résoudre le problème du temps, de l’argent et des compétences nécessaires pour évaluer et déboguer le code.

Mots-clé : ControlFlagIAIntel
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.