Fermer
Réseau

Apple aurait travaillé sur un réseau satellite pour ses propres appareils

Apple aurait travaillé sur un réseau satellite pour ses propres appareils

Depuis un certain temps, nous avons vu Apple tenter de s’étendre au-delà des appareils et du matériel mobiles pour trouver des sources de revenus supplémentaires. Cette année, ces efforts se sont concrétisés par un ensemble de services d’abonnement différents, mais au cours des prochaines années, nous pourrions voir la société prendre une direction complètement différente.

Un nouveau rapport de Bloomberg affirme qu’Apple travaille sur la technologie par satellite pour transmettre des données aux appareils des utilisateurs et pourrait lancer une nouvelle initiative utilisant cette technologie d’ici 5 ans. Cependant, il y a beaucoup d’inconnues et de mises en garde. Le projet est « encore précoce et pourrait être abandonné », précise Bloomberg, et on ne connait pas exactement quel est l’objectif final d’Apple. On ne sait pas non plus si l’entreprise veut développer ses propres satellites ou simplement utiliser les données satellitaires d’autres entreprises.

Avec la technologie en main, le fabricant d’iPhone pourrait faire un certain nombre de choses utiles. Il pourrait améliorer son service de cartes et de localisation, ou encore accroître la réception mobile et la couverture Internet de ses appareils, ce qui rendrait l’entreprise plus indépendante des transporteurs.

Bloomberg précise qu’Apple a actuellement une douzaine d’ingénieurs qui travaillent sur le projet, mais qu’elle augmente régulièrement ses effectifs. L’équipe serait dirigée par deux ingénieurs en aérospatiale, Michael Trela et John Fenwick, qui travaillaient auparavant pour Skybox Imaging, une entreprise d’imagerie satellitaire achetée par Google en 2014. Pendant qu’ils travaillaient chez Google, Michael Trela et John Fenwick ont travaillé sur des satellites et des engins spatiaux avant de passer chez Apple en 2017.

Ces rapports sont provisoires, mais Apple n’est certainement pas la seule entreprise technologique à s’intéresser aux satellites. Le domaine connaît une sorte de renaissance, car les nouvelles technologies ont fait baisser les coûts. SpaceX et Amazon travaillent tous deux sur leurs propres initiatives pour fournir une couverture Internet par satellite, et ont commencé à lancer ce qui sera éventuellement des constellations de milliers d’engins en orbite terrestre basse.

Un passif complexe

Cependant, l’industrie des satellites a un passé mouvementé, et est jonchée de défaillances très médiatisées comme Iridium, GlobalStar et Teledisc. Ce sont des entreprises qui ont apporté beaucoup de fonds et lancé des flottes de satellites dans les années 1990, mais qui n’ont finalement pas réussi à se maintenir en raison de difficultés financières et technologiques.

Il reste à voir si les satellites d’Apple vont ou non tomber en panne ou voler. Mais, Bloomberg rapporte que le PDG d’Apple, Tim Cook, s’est intéressé au projet — un signe potentiellement positif alors que la société augmente ses dépenses en R&D (en hausse de 14 % en 2019 pour atteindre 16 milliards de dollars). Évidemment, il faudra attendre de voir ce qui se passera, mais même si Apple fait de bons progrès dans ce projet de satellites, il faudra probablement attendre longtemps avant d’en entendre officiellement parler.

Mots-clé : Apple
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.