Fermer
Navigateurs Web

Chrome 76 empêchera les sites Web de voir les utilisateurs en mode Incognito

Chrome 76 empêchera les sites Web de voir les utilisateurs en mode Incognito

Chrome 76, dont le lancement est prévu pour le 30 juillet, corrigera une faille permettant aux sites Web de détecter les visiteurs qui utilisent le mode Incognito. Cela affectera la manière dont les éditeurs mettent en œuvre des paywalls pour leur contenu.

Dans un article de blog, Google a déclaré que certains sites Web tiraient parti d’une faille involontaire impliquant l’API FileSystem de Chrome. En mode de navigation privée, l’API est désactivée afin que les personnes ne laissent aucune trace d’activité. Les sites Web vérifient la disponibilité de l’API et s’ils ne la trouvent pas, ils déterminent que le mode Incognito est activé.

Dans Chrome 76, le comportement de l’API FileSystem sera modifié pour empêcher la détection du mode Incognito. Google a également exprimé son attachement aux principes de la navigation privée en précisant qu’il corrigerait tout autre moyen de détection du mode Incognito.

Le correctif, qui a été signalé pour la première fois en février, aura un impact sur les éditeurs, en particulier sur ceux qui supposent que les utilisateurs du mode Incognito tentent de contourner les paywalls avec compteur. Le Boston Globe a commencé à bloquer les visiteurs en mode Incognito en 2017, obligeant les utilisateurs en navigation privée à se connecter à des comptes d’abonnés payants pour accéder au site Web. Le New York Times, le Los Angeles Times et d’autres journaux ont fait de même.

Encore des tracas pour les éditeurs

Ars Technica a confirmé avec la version bêta de Chrome 76 que le Boston Globe, le New York Times et le Los Angeles Times n’étaient pas en mesure de détecter que le navigateur était en mode de navigation privée, contrairement à Chrome 75.

Google a reconnu que cette décision compliquerait les choses pour les éditeurs qui appliquent des paywalls, de nombreux sites Web d’informations limitant les lecteurs sans abonnement à un nombre limité d’articles gratuits par mois. Le mode incognito peut toutefois contourner ces limitations.

Google a déclaré que les paywalls mesurés sont « intrinsèquement poreux », car ils nécessitent des cookies pour suivre le nombre d’articles gratuits visionnés par un utilisateur. La société a suggéré des options pour les sites Web d’actualités, notamment la réduction du nombre d’articles gratuits, l’obligation de s’inscrire gratuitement pour afficher le contenu et le renforcement des paywalls. Google a ajouté que les éditeurs devraient examiner l’effet du correctif d’API FileSystem avant d’apporter des modifications à leurs sites Web.

Mots-clé : Chrome 76Google
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.