Fermer
OS

Des responsables américains inquiets car Windows 7 alimentera l’élection de 2020

Des responsables américains inquiets car Windows 7 alimentera l'élection de 2020

Les recherches menées par Associated Press révèlent que la plupart des machines à voter devant être utilisées dans le cadre des élections de 2020 aux États-Unis fonctionnent sous un système d’exploitation qui serait bientôt obsolète.

L’analyse d’Associated Press a révélé que Windows 7 fonctionnait sur la grande majorité des systèmes électoraux d’États tels que la Pennsylvanie, le Wisconsin, la Floride, l’Iowa, l’Indiana, l’Arizona et la Caroline du Nord.

Selon l’enquête, les systèmes électoraux sont fournis par trois sociétés différentes, Election Systems and Software LLC, Dominion Voting Systems Inc. et Hart InterCivic Inc. Pas moins de 92 % des systèmes appartiennent à ces trois sociétés, indique Associated Press.

Election Systems and Software et Hart InterCivic fourniront tous les deux des machines à voter dotées de logiciels obsolètes au début des élections, tandis que Dominion achète des ordinateurs de bureau pouvant d’ores et déjà être obsolètes.

Risque élevé de cyberattaques

Alors que Microsoft continuera à fournir un support payant pour Windows 7 jusqu’en 2023, les autorités américaines s’inquiètent désormais du fait que l’utilisation de systèmes d’exploitation obsolète sur des machines à voter pourrait créer des risques supplémentaires pour la sécurité, en particulier après que les autorités américaines eurent averti que la Russie, la Chine et d’autres hackers pourraient attaquer les systèmes pendant les élections.

« [Utiliser Windows 7] est une source de préoccupation, et cela devrait l’être », a déclaré Christy McCormick, présidente de la Commission américaine d’assistance électorale (US Election Assistance Commission). « C’est une préoccupation très sérieuse », a également ajouté J. Alex Halderman, professeur à l’Université du Michigan et expert en sécurité électorale. « Est-ce une mauvaise blague ? » a demandé, de manière rhétorique, Marilyn Marks, directrice exécutive de la Coalition for Good Governance.

Le rapport note qu’un certain nombre d’États, dont la Pennsylvanie, le Michigan et l’Arizona, ont déjà discuté de ces problèmes de logiciels avec les fournisseurs, mais on ne sait pas encore quand et comment ils comptent y remédier. La porte-parole pour les élections en Pennsylvanie, Wanda Murren, a déclaré qu’une mise à jour du logiciel libre est incluse dans le contrat, mais aucun détail n’a été fourni sur la possibilité d’installer une nouvelle version de Windows avant le début des élections.

Mots-clé : MicrosoftWindows 7
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.