Fermer
Apple

TSMC débute la production de puces Apple A12 en 7 nm pour les futurs iPhone

TSMC débute la production de puces Apple A12 en 7 nm pour les futurs iPhone

Le défilé de nouveaux smartphones Android est pratiquement terminé, sauf pour une ou deux arrivées très tardives. Dans quelques mois, ce sera au tour d’Apple de faire son apparition sur le marché des smartphones. Les iPhone attendus pour 2018 ne verront pas le jour avant l’automne prochain, mais il semble que les fabricants ont d’ores et déjà commencé le travail sur la prochaine génération d’iPhone.

La puce Apple A12, qui devrait être au cœur du nouvel iPhone XI et de iPhone 9 pour 2018, est désormais en production de masse, selon un nouveau rapport publié. La puce A12 serait plus rapide, mais plus petite que les puces de précédente génération, avec une gravure en 7 nm. Celle-ci serait produite par le fabricant taïwanais TSMC, rapporte Bloomberg.

Cela va permettre à cette puce d’être plus économe en énergie par rapport à la puce A11 Bionic gravée en 10 nm que l’on retrouve dans l’iPhone X, l’iPhone 8 et l’iPhone 8 Plus. Nous avons vu un saut similaire dans la vitesse et l’efficacité lors du passage de téléphones avec des puces gravées en 12 nm à 10 nm il y a un peu plus d’un an.

Les Galaxy S8 et S8+ ont été les premiers smartphones à être gravés sur un processus de fabrication de 10 nm, et l’on peut légitimement s’attendre à ce que d’autres fabricants de puces suivent la tendance de la gravure en 7 nm, comme Samsung et Qualcomm. Le Galaxy Note 9 ou le Galaxy S10 pourrait être le premier smartphone à se vanter d’une telle caractéristique.

Davantage d’espace

Sur le marché du silicium, le plus petit est meilleur, au moins sur le papier. Non seulement la conception plus petite équivaut directement à l’espace réduit utilisé, mais elle améliore également considérablement les performances. Les processus de puce plus petits nécessitent moins de puissance et réduisent le temps de déplacement des données. Plus rapide, plus économe en énergie et plus petite. C’est la promesse de chaque nouveau design de puce. Il n’est donc pas surprenant que ce processus de 7 nm soit le Saint-Graal des fabricants de puces.

Et comme mentionné précédemment, un autre avantage est le fait qu’Apple pourra utiliser davantage l’espace supplémentaire. Chaque espace, et même le nanomètre, compte dans un smartphone.

On peut s’attendre à l’inclusion de la puce en septembre dans la nouvelle gamme d’iPhone, avec la puce A11 Bionic de l’iPhone X est également entrée en production en mai de l’année dernière, note 9to5mac.

Mots-clé : AppleApple A12TSMC
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.