Fermer
Outils - Conseils

Microsoft Connect(); 2016 : Visual Studio pour Mac, Docker pour SQL Server et Azure

La conférence développeur Microsoft Connect() ; 2016 à New York a permis de faire de grandes annonces de partenariats, comme Google qui se joint à la Fondation .NET, Microsoft qui rejoint quant à elle à la Linux Fondation, et Samsung qui vient de lancer une version preview de Visual Studio Tools pour Tizen.

Mais, il y a aussi un grand nombre de mises à jour à la fois pour Visual Studio et SQL Server : une version preview pour Visual Studio pour Mac, une version preview de SQL Server, et un aperçu du support des conteneurs pour Azure App Service.

« Nous voulons aider les développeurs à aller plus loin, et capitaliser sur le changement de l’industrie vers des expériences cloud-first et mobile-first, en utilisant les outils et les plates-formes de leur choix », a déclaré Scott Guthrie, vice-président de l’activité Cloud et Enterprise du groupe IT américain, dans un communiqué. « En collaborant avec la communauté pour fournir des outils et des services de cloud ouverts, flexibles, intelligents, nous aidons tous les développeurs à offrir des niveaux d’innovation sans précédent », poursuit-il.

 

Visual Studio

Le fait que Microsoft apporte son IDE Visual Studio à macOS aurait sans doute été les plus grandes nouvelles de la journée, si la compagnie n’avait pas divulgué l’information elle-même plus tôt cette semaine. Pourtant, une version preview de Visual Studio pour Mac est maintenant disponible. Vous pouvez la télécharger depuis ce lien si vous avez au moins OS X El Capitan 10.11. Les développeurs peuvent ainsi écrire des applications de cloud, mobiles et macOS sur le système d’exploitation de bureau d’Apple en utilisant .NET et C#.

C’est une avancée majeure pour Microsoft, étant donné que les développeurs avaient seulement des outils Windows jusqu’ici — bien que Visual Studio Code, son éditeur de code multi-plate-forme, a été lancé pour Windows, Mac et Linux en 2015.

Aujourd’hui, Microsoft va plus loin. Visual Studio devient donc multi-plate-forme. Héritant de Xamarin Studio et de Visual Studio pour Windows, l’IDE est censé encourager les développeurs Mac et iOS à utiliser les outils de développement de Microsoft, car ils n’auront plus besoin d’un ordinateur Windows ou une machine virtuelle pour le faire. Il sera pleinement libéré l’année prochaine, et Microsoft finira par le fusionner avec Xamarin Studio.

Microsoft a annoncé la disponibilité de Visual Studio pour Mac
Microsoft a annoncé la disponibilité de Visual Studio pour Mac

Visual Studio pour Mac prend en charge nativement le développement iOS, Android et Mac à l’aide de Xamarin, et le développement serveur via .NET Core avec l’intégration de la plate-forme Azure. Le langage C# est naturellement pris en charge, comme F#.

Pendant ce temps, dans le monde Windows, Visual Studio 2017 a maintenant atteint le statut de Release Candidate (téléchargement disponible depuis ce lien). Anciennement nommée Visual Studio « 15 » (ou Visual Studio Next), cette version est prévue pour une disponibilité générale au début de l’année 2017.

Il faut également noter une version preview d’un nouveau produit nommé Visual Studio Mobile Center (téléchargement disponible ici). Voyez-le comme une plate-forme pour aider les développeurs d’applications mobiles. Voici le hic : il supporte aujourd’hui Android et iOS, alors que Windows est « arrive bientôt ».

SQL Server

Microsoft a annoncé la version preview publique de la prochaine version de SQL Server qui, pour la première fois, fonctionne non seulement sur Windows, mais aussi Linux. La nouvelle version vous permet de développer des applications avec SQL Server sous Linux, Windows, Docker, ou macOS (par Docker), puis de les déployer sur Linux, Windows ou Docker, ou sur le cloud.

En effet, toutes les caractéristiques principales du moteur de base de données relationnelle arrivent sur Linux. Les installations natives Linux sont disponibles avec les paquets rpm et apt pour Red Hat Enterprise Linux, Ubuntu Linux et SUSE Linux Enterprise Server. Ces versions pour Windows et Linux seront bientôt disponibles sur les machines virtuelles Azure et sous forme d’images sur le Docker Hub. En effet, Microsoft parie sur des conteneurs comme l’un des principaux mécanismes de distribution pour la preview.

« Cela représente une étape importante dans le but de faire de SQL Server une véritable plate-forme de choix pour les systèmes d’exploitation, les langages de développement, les types de données, et le cloud », écrit Microsoft dans l’annonce d’aujourd’hui.

Scott Guthrie a présenté les plans pour SQL Server
Scott Guthrie a présenté les plans pour SQL Server

R Services au sein de SQL Server s’est dotée de fonctionnalités d’apprentissage machine qui sont utilisées par les propres équipes produits de Microsoft.

SQL Server pour Linux est un autre exemple de la façon dont le point de vue de Microsoft des plates-formes concurrentes a changé ces dernières années. Cette décision aurait été impensable sous son ancien PDG, Steve Ballmer. Cependant, avec Satya Nadella a la tête de la firme, la mission de l’entreprise est d’apporter ses services et ses outils à l’endroit où ses clients sont, même si ce n’est pas sur un système d’exploitation appartenant à Microsoft.

Pour les utilisateurs de SQL Server sur Windows, Microsoft a également annoncé aujourd’hui à la fois la sortie du premier service pack pour SQL Server 2016, ainsi qu’un changement sur sa structure de prix. Tous les utilisateurs de SQL Server — y compris ceux qui utilisent la version gratuite — vont maintenant avoir accès aux fonctionnalités pour les développeurs qui étaient auparavant limités à l’édition Entreprise.

Azur

Lors de son événement, Microsoft a annoncé la disponibilité générale de Azure Data Lake Analytics et Azure Data Lake Store. Le premier est un service d’analyse de cloud qui vous permet de développer et d’exécuter des transformations de données et des programmes de traitement en parallèle dans U-SQL, R, Python, et .NET pour des pétaoctets de données avec seulement quelques lignes de code.

Il est également intéressant de noter que Microsoft a intégré la technologie qui se trouve directement derrière l’API Cognitive Services au sein de U-SQL. Ainsi, vous pouvez maintenant traiter toute quantité de données non structurées (texte ou images), et effectuer toute sorte de requêtes.

Mots-clé : Connect() 2016DockerMicrosoftSQL ServerVisual Studio
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.