Fermer
Web

La popularité de DuckDuckGo a explosé suite aux affaires NSA/PRISM

Avez-vous déjà entendu parler de DuckDuckGo ? Forcément si vous êtes à la recherche d’une alternative au moteur de recherche de Google. Comme vous allez le voir dans le tableau ci-dessous présentant le nombre de requêtes du moteur de recherche soucieux de la vie privée, DuckDuckGo est en constante croissance depuis 2010.

Mais, à quoi correspond réellement le massif pic de l’année 2013 ? Et bien, c’est tout simplement lorsque les détails du programme PRISM de la NSA ont éclaté aux yeux du grand public. Quasiment du jour au lendemain, DuckDuckGo a plus que doublé son trafic.
Bien évidemment, même s’il n’y a aucun moyen de vérifier que ce pic soudain et massif est lié à la volonté des consommateurs de protéger leur vie privée sur Internet, ce graphique parle tout de même de lui. Le mois avant les révélations, DuckDuckGo a enregistré près de 54,4 millions de requêtes. Le mois suivant, 105,6 millions de requêtes ont été identifiées. Incroyable.

Maintenant, si vous ne savez pas vraiment à quoi sert DuckDuckGo ce n’est pas très grave. Il est parfois décrit comme “l’anti-Google”, mais ce n’est pas tout à fait sans raison. Il semble similaire, il fonctionne de la même manière, mais à la fin, le principe est différent. DuckDuckGo vise à offrir la simplicité et la fonctionnalité des grands moteurs de recherche, tout en supprimant le suivi de vos données, n’utilisant pas de cookies, et ne gardant pas une trace de votre IP.

La popularité de DuckDuckGo a explosé suite aux affaires NSA/PRISM

Alors que DuckDuckGo a vu en 2013 près de 1 milliard de requêtes – plus du double de 2012 – et même après leur pic monstrueux, les chiffres de DuckDuckGo sont une goutte d’eau contre le géant, Google – 3,2 milliards de recherches par jour, soit environ trois fois tout du trafic annuel de DuckDuckGo, chaque jour.

Et vous, allez-vous sur DuckDuckGo ou Google ? Pour quelle(s) raison(s) ?

Mots-clé : DuckDuckGoGoogle
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.