Fermer
Technologies

Les écrans 2-en-1 ont dominé le Computex 2013, Windows RT quant-à lutte

Le Computex est sans doute l’un des évènements le plus important dédié à l’électronique dans le monde. Après tout, la plupart de nos dispositifs sont conçus et réalisés en Taïwan, lieu de l’évènement. Les tendances décrites lors de la conférences arrivent souvent à maturité avant le Consumer Electronics Show en janvier de l’année suivante, autre salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public qui se tient annuellement à Las Vegas. Les produits dévoilés au Computex sont ceux que nous verrons dans les magasins pendant la période des fêtes de fin d’année.

Cette année encore, un certain nombre de grandes annonces ont été faites. Ainsi, nous avons pu découvrir le nouveau processeur de AMD et Intel, de nombreux nouveaux modèles de PC des grands fabricants, et même une démonstration de Windows 8.1, la mise à jour tant attendue de l’OS de Microsoft. Comme nous allons le voir dans la suite de cet article, les annonces démontrent clairement que le PC traditionnel est loin d’être mort, mais plutôt, qu’il est en pleine transformation.

Voici l’avenir : le 2-en-1

Au CES 2013, nous avons vu la montée en puissance des ordinateurs capables d’être utilisés comme un ordinateur portable et une tablette. A l’époque, nommés “hybrides”, l’industrie de l’électronique a décidé d’y donner un tout autre nom, et ce jeu de nom a été initié par Intel qui a décidé de les taguer 2-en-1, et compte tenu de la domination de la société, il y a une probabilité assez importante que ce terme soit adopté.

Un 2-en-1 est un appareil qui peut servir à la fois comme un ordinateur portable, mais aussi comme une tablette via un écran amovible. L’expression “tablette avec dock” a été utilisée par le passé, mais Intel tient à souligner que ces dispositifs ne sont pas des tablettes avec un clavier périphérique. Ils sont équipés tels un ordinateur portable et peuvent être utilisés comme un tablette (en théorie du moins).

L'ATIV Smart PC est un ordinateur 2-en-1 pouvant servir à la fois comme un ordinateur portable mais aussi comme une tablette

Comme j’ai déjà eu la chance de pouvoir tester ce genre de produit, et notamment le ATIV Smart PC de Samsung, malheureusement le constat était que la génération de processeur Intel embarquée dans la tablette n’était pas réellement optimale pour une utilisation en “mode tablette”. Mais, avec la technologie Haswell dévoilée par ce dernier, la nouvelle génération de processeur corrige ce problème offrant des performances de qualité, tout en préservant davantage l’autonomie.

Intel prévoit également de libérer une toute nouvelle gamme de processeurs Atom, reposant sur ​​une architecture ayant pour nom de code “Bay Trail”, plus tard cette année. Cette nouvelle version devrait presque doubler les performances tout en gardant un prix raisonnable, permettant ainsi de proposer des tablettes exécutant Windows 8 à 300 – 400 euros – et non Windows RT.

Ces développements font que l’attente pour acheter un nouveau dispositif est une bonne idée. Intel mentionne qu’au moins une cinquantaine de nouveaux dispositifs 2-en-1 devraient voir le jour d’ici la fin de l’année 2013, et qu’ils seront plus mince et plus léger que les ordinateurs portables convertibles déjà sur le marché.

Nouvelles résolutions

L’industrie du PC est-elle entrée dans une guerre de résolution ? Tous les signes lors de ce Computex mentionnent que oui, puisque de nombreux fabricants tels que Acer, Asus, Fujitsu, et MSI ont montré des ordinateurs portables ou des écrans avec un nombre de pixels absurdes. Le roi était Fujitsu, qui se vantait d’offrir un dispositif avec une densité de pixel de 262 pixels par pouce.

Le nombre de pixels a dominé le Computex 2013

Nous nous sommes sans cesse plaints de la qualité de l’affichage de nos dispositifs, et il est intéressant de voir que les fabricants s’en soucient finalement. La qualité moyenne des écrans dans les dispositifs que je reçois régulièrement en tests s’est rapidement améliorée au cours de cette dernière année, ce qui me fait penser que la résolution est la prochaine frontière évidente.

Mais Windows peut-il gérer une densité de pixels au-dessus de 200 ppi ? Alors que Windows 8.1 est prévu de supporter des mises à l’échelle plus importantes et du coup une densité de pixels plus importantes, cette mise à jour ne sera pas libérée – au plus tôt – avant la fin de l’année 2013, ce qui signifie que si vous achetez un tel dispositif avant, vous pourriez être déçu quant-à la qualité d’affichage.

Microsoft se bat, mais Windows RT est en vie

Le Computex n’était pas si mauvais pour Microsoft. La société a révélé un premier aperçu de Windows 8.1, et a annoncé une date de sortie de la version preview publique le 26 juin prochain. De plus, le géant de la technologie a vu une flotte de nouveaux dispositifs Windows arriver dans les mains des futurs potentiels consommateurs. Alors que les critiques de Windows 8 ont été mitigés, la pensée du tout tactile pour l’OS semble portée ses fruits, l’émergence des dispositifs 2-en-1 en est la preuve.

Pourtant, Windows RT semble oublié. Aucun dispositif intégrant Windows RT n’a été présenté durant l’évènement, les seules nouvelles concernant le capricieux système d’exploitation de Microsoft était de Microsoft elle-même. Office va maintenant être intégré gratuitement avec les tablettes Windows RT – oui bon c’est un simplement un aveu d’impuissance pour relancer une économie de dispositifs qui est au point mort.

Le fait que Intel et les fabricants de PC envisagent Android est un testament à quel point Windows RT est un échec

Et il y a pire. Les fabricants sont tellement désespérés pour l’OS qu’ils se tournent vers Android ! Intel a déclaré que les tablettes Android fonctionnant avec les processeurs Bay Trail pourraient être vendus pour 200 euros dès la période de vacances d’été. Asus quant-à lui a dévoilé son monstre de Frankenstein : le Transformer Book, un 2-en-1 qui tourne à la fois sous Windows 8 et Android.

Android, dans sa forme actuelle, n’a pas pour but de remplacer Windows, et tout ordinateur portable fonctionnant sous le système d’exploitation sera probablement une catastrophe. Le fait que Intel et les fabricants de PC envisagent Android est un testament à quel point Windows RT est un échec.
Cependant, cela ne signifie pas que RT est mort, Microsoft a assez d’argent pour développer indéfiniment le système d’exploitation sans jamais qu’un seul appareil ne se vende – jusqu’à ce que les actionnaires viennent donner leur point de vue. RT ne mourra pas, à moins que Microsoft en décide autrement…

Conclusion

Le Computex fourni davantage la preuve que le PC est dans une ère de changement, et que celui-ci est différent de tout ce que nous avons vu depuis une décennie (ou plus). Le simple ordinateur portable ou de bureau est aujourd’hui révolu pour devenir un seul et même dispositif. Les fabricants quant-à eux répondent simplement à la menace de la tablette, et l’innovation en est le résultat.

Tout ce qui est nouveau sera grand, mais, peu importe ce que nous voyons au début du second semestre de l’année 2013, je suis plutôt confiant sur ce que nous réserve les fêtes de fin d’année…

Mots-clé : ComputexComputex2013IntelMicrosoftWindows 8Windows RT
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.