close
Google

Google adopte enfin le travail hybride à long terme

Google adopte enfin le travail hybride à long terme

Google a finalement adopté le travail hybride à long terme, ouvrant ainsi la voie à une plus grande flexibilité pour les employés. Google a été l’une des premières grandes entreprises à renvoyer ses employés chez eux à la suite de la pandémie et a continué à repousser la date de son retour au bureau. Néanmoins, l’entreprise avait auparavant envoyé des signaux clairs indiquant qu’elle était résolument tournée vers le travail au bureau, investissant même des milliards dans de nouveaux espaces de bureaux.

La décision de l’entreprise a été impopulaire auprès des employés, dont beaucoup ont commencé à s’opposer à l’idée d’un retour au bureau à temps plein. Certains ont même menacé de démissionner si Google leur forçait la main. Les rapports financiers de l’entreprise, qui montrent qu’elle économise environ un milliard de dollars par an grâce au télétravail, ont encore compliqué la situation.

Il semble que Google commence à changer son fusil d’épaule, en adoptant enfin le télétravail et le travail hybride à long terme. Dans un article de blog, le PDG Sundar Pichai a exposé les nouvelles règles de l’entreprise.

Nous allons passer à une semaine de travail hybride où la plupart des Googlers passeront environ trois jours au bureau et deux jours là où ils travaillent le mieux. Comme le temps passé au bureau sera axé sur la collaboration, vos domaines de produits et vos fonctions vous aideront à décider des jours où les équipes se réuniront au bureau. Il y aura également des rôles qui devront être sur place plus de trois jours par semaine en raison de la nature du travail.

En plus de l’approche hybride, Pichai indique que les Googlers auront beaucoup plus de liberté pour choisir un autre site Google pour travailler. Les employés auront ainsi la possibilité de choisir parmi les nombreux sites de l’entreprise dans le monde, plutôt que de voir leur emploi lié à un seul site qui pourrait ne pas être idéal pour eux ou leur famille. La seule limite majeure sera de savoir si le site proposé dispose de l’infrastructure nécessaire pour assumer un rôle donné.

Des postes entièrement à distance

En outre, les employés pourront postuler pour un travail entièrement à distance, en fonction du poste en question. Comme pour les transferts de sites, les demandes de télétravail seront évaluées en fonction de la possibilité d’accomplir le travail de manière adéquate et de soutenir l’équipe à distance.

L’ensemble de ces changements se traduira par une main-d’œuvre où environ 60 % des Googlers se réuniront au bureau quelques jours par semaine, 20 % travailleront dans de nouveaux bureaux et 20 % travailleront à domicile.

Avec cet ajustement de ses plans liés au travail, Google rejoint une longue liste d’entreprises qui adoptent pleinement le télétravail et le travail hybride, poursuivant ainsi la transformation du lieu de travail amorcée par la pandémie.

Tags : Googletélétravail
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.