Fermer
Apple

Apple pourrait battre Intel et lancer un processeur 12 cœurs de 5 nm

Apple pourrait battre Intel et lancer un processeur 12 cœurs de 5 nm

Selon Bloomberg, Apple sortira son premier Mac basé sur une puce ARM personnalisée l’année prochaine. Le rapport, qui cite des personnes connaissant bien le sujet, affirme qu’Apple travaille sur trois processeurs Mac personnalisés dans le cadre d’un projet interne nommé Kalamata, qui seraient basés sur la puce A14 devant faire ses débuts dans l’iPhone 12.

Ces puces, qui n’ont pas encore été baptisées, seront censées être fabriquées selon le procédé de fabrication de 5 nm de TSMC, et le premier processeur personnalisé d’Apple basé sur l’architecture ARM arrivera sous la forme d’une puce à 12 cœurs, avec 8 cœurs haute performance, dont le nom de code est Firestorm, et 4 cœurs à faible consommation d’énergie, dont le nom de code est Icestorm. En comparaison, le dernier MacBook Air d’Apple est équipé d’un processeur Intel Core i3 double cœur cadencé à 1,1 GHz.

Bloomberg note que la puce à 12 cœurs, qui devrait faire ses débuts dans un modèle de MacBook d’entrée de gamme dont la sortie est prévue en 2021, sera « beaucoup plus rapide » que la puce A13 que l’on trouve actuellement dans les derniers iPhone et iPad d’Apple.

On dit aussi qu’Apple explore les processeurs Mac avec plus de 12 cœurs pour l’avenir, avec l’ambition de fabriquer des puces ARM qui peuvent rivaliser avec les performances des MacBook Pro et iMac haut de gamme d’Apple. Cependant, le rapport note que cela ne sera pas possible pour 2021.

Apple, Intel et TSMC ont refusé de commenter le rapport de Bloomberg.

Vieilles rumeurs, nouvel acteur

La décision d’Apple de concevoir davantage de ses propres puces, dont on parle depuis un certain temps, donnera également à la société un plus grand contrôle sur les performances de ses appareils, note Bloomberg, ce qui lui permettra de mieux unifier son écosystème d’applications sur iOS, iPadOS et macOS. Cela réduira également la dépendance de l’entreprise vis-à-vis d’Intel, qui a retardé sa feuille de route sur les puces à plusieurs reprises ces dernières années, empêchant probablement l’entreprise de mettre à niveau sa gamme de MacBook aussi rapidement qu’elle l’aurait souhaité.

Le rapport indique qu’Apple « explore » des outils qui permettraient aux anciennes applications conçues pour les plateformes Intel de continuer à fonctionner sur les nouveaux Mac basés sur une architecture ARM, tout comme elle l’a fait lorsqu’elle est passée des PowerPC d’IBM aux puces Intel.

La nouvelle du passage imminent d’Apple aux puces Mac personnalisées arrive quelques jours seulement après que des rapports ont affirmé que Google travaillait également sur ses propres processeurs pour alimenter les futurs appareils Pixel et Chromebook.

Mots-clé : AppleIntelKalamata
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.