Fermer
Apps

Zoom va permettre aux abonnés payants de choisir comment leurs données seront acheminées

Zoom va permettre aux abonnés payants de choisir comment leurs données seront acheminées

À partir du 18 avril, Zoom permettra aux abonnés payants de choisir la région par laquelle leurs données seront acheminées. Vous n’êtes pas sans savoir que Zoom a connu une croissance sans précédent, devenant rapidement l’option de choix pour la visioconférence alors que des millions de personnes travaillent à domicile.

Malgré sa popularité, et en partie grâce à elle, l’entreprise a dû faire face à des critiques acerbes pour des lacunes dans ses mesures de sécurité et de protection de la vie privée, ce qui l’a incitée à imposer de stopper pendant 90 jours l’ajout de nouvelles fonctionnalités afin de se concentrer sur les améliorations en matière de sécurité et de protection de la vie privée. L’une de ces critiques est que certains appels, ainsi que les clés de chiffrement utilisées pour les protéger, étaient acheminés par la Chine — même s’ils provenaient de France.

Fidèle à sa promesse de se concentrer sur le renforcement de la sécurité, Zoom a annoncé que les clients payants pourront choisir où leurs appels et leurs données seront acheminés. Actuellement, Zoom regroupe ses centres de données dans ces régions : Australie, Canada, Chine, Europe, Inde, Japon/Hong Kong, Amérique latine et États-Unis.

L’entreprise a commencé à envoyer des e-mails aux abonnés payants, les informant de ce changement, dès lundi. Dans un article de blog, le directeur technique de Zoom, Brendan Ittelson, a donné des explications supplémentaires :

À partir du 18 avril, chaque client payant de Zoom pourra choisir de se connecter ou de se déconnecter d’une région spécifique de centre de données. Cela permettra de déterminer les serveurs de réunion et les connecteurs Zoom qui peuvent être utilisés pour se connecter aux réunions ou webinaires Zoom que vous organisez et garantir un service de qualité optimale.

L’entreprise affirme qu’à partir du 18 avril, en ce qui concerne les données en transit, les administrateurs de Zoom et les propriétaires de comptes payants peuvent, au niveau du compte, du groupe ou de l’utilisateur, se retirer de certaines régions de centres de données ou encore choisir une région spécifique pour les centres de données. Elle note également que vous ne pourrez pas retirer votre région par défaut qui sera verrouillé.

Une bonne nouvelle

Évidemment, c’est une bonne nouvelle pour les abonnés payants, et cela démontre à quel point Zoom veut regagner la confiance qu’elle a perdue. Le PDG de Zoom, Eric Yuan, a déclaré que dans la précipitation à ajouter de la capacité de serveur pour répondre au besoin massif de Zoom pendant la pandémie du COVID-19, « nous n’avons pas réussi à mettre pleinement en œuvre nos meilleures pratiques habituelles de géoclôture » et qu’il était possible que « certaines réunions soient autorisées à se connecter à des systèmes en Chine ». Selon Yuan, ce n’était pas le comportement prévu et la société avait corrigé le problème.

Pour rappel, Zoom est passé de 10 millions d’utilisateurs quotidiens en décembre à plus de 200 millions en mars, les gens affluant vers le service alors qu’ils sont chez eux en raison de la pandémie. Pour ceux qui veulent savoir comment utiliser le service, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Mots-clé : télétravailZoom
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.