Fermer
OS

Le gouvernement coréen prévoit de remplacer Windows 7 par Linux, pas Windows 10

[Fossbytes]

Windows est le système d’exploitation le plus utilisé au monde, du moins lorsqu’il est question d’ordinateur de bureau ou portable. Outre les clients particuliers et les entreprises, il est également utilisé dans les bureaux gouvernementaux.

C’était peut-être le statu quo, mais de plus en plus de gouvernements envisagent d’autres solutions pour une raison ou une autre. La Corée du Sud, dont le gouvernement envisage de migrer ses ordinateurs vers le système d’exploitation open source Linux, est la dernière en date.

Windows a sa part de problèmes, en partie à cause de sa popularité et de son héritage, mais le coût le plus important pour les gouvernements est le coût réel. Les licences Windows ne sont pas vraiment bon marché, en particulier si vous envisagez des centaines, voire des milliers de systèmes d’exploitation. En janvier prochain, la Corée et les autres gouvernements seront contraints de passer à Windows 10, ainsi que le prix qui en découle, car le support officiel de Windows 7 prendra fin à ce moment-là.

Les fonctionnaires l’utilisent comme une opportunité pour étudier des solutions alternatives, ce qui signifie généralement Linux. Le système d’exploitation qui gère la majorité des serveurs du monde et constitue la base du plus grand système d’exploitation mobile au monde, Android, est connu pour sa résilience, sa sécurité et, dans ce contexte, son prix abordable. Il n’est certes pas parfait dans ces domaines, mais, étant donné les récents problèmes de mise à jour de Windows 10, Linux pourrait offrir un système plus stable pouvant être pris en charge bien plus longtemps que Windows.

La migration à Windows 10 pas forcément la solution envisagée

Cependant, ce n’est pas encore une affaire faite. Bien que les spécificités de la distribution Linux qu’ils souhaitent opter ne soient pas disponibles, le gouvernement sud-coréen doit encore vérifier si Linux répondra à leurs exigences en matière de réseau et de sécurité. L’un des plus gros problèmes peut être la prise en charge de sites Web et de logiciels spécialement développés pour Windows, bien que Linux s’y soit nettement amélioré ces dernières années.

Le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité coréen estime qu’une transition coûterait au gouvernement 780 milliards de KRW, soit environ 585 millions d’euros. Cela peut sembler énorme, mais le coût de la mise à jour et de la maintenance de Windows est beaucoup plus élevé. Mais si la plupart des distributions Linux n’ont pas de prix initial, la plupart des entreprises et des gouvernements préfèrent payer pour un contrat de support avec le système d’exploitation.

Que le gouvernement sud-coréen opte pour Linux ou non, reste à voir, mais il ne fait aucun doute que cela ne peut être une bonne nouvelle pour Microsoft. En fait, cette décision d’adopter Linux est la preuve vivante qu’avec l’approche de la fin de prise en charge de Windows 7, tout le monde ne passerait pas à Windows 10, mais se rapprocherait également d’un monde autre que Windows.

Mots-clé : LinuxWindowsWindows 10Windows 7
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.