close
Google

Voici comment Google va lancer ses ballons du projet Loon

Google prévoit cette année de déployer un réseau de communication relié par des ballons dans le cadre de son ambitieuse initiative, connue comme étant le projet Loon. Ce dernier vise à offrir Internet dans des endroits éloignés, là où les antennes traditionnelles ne passent pas. Pour se préparer à ce déploiement, Google a conçu un lanceur de ballon qu’elle est en train de tester. Le géant du Web affirme qu’il peut remplir et déployer ces ballons en moins de 30 minutes.

Pour mettre en valeur ses efforts, la société a publié une série de photos détaillant les progrès qu’elle réalise sur son auto-lanceur du projet Loon.

Deux années ont été nécessaires pour la fabrication, et l’objectif du projet Loon est de fournir un accès Internet à des emplacements distants en utilisant des ballons qui flottent dans la stratosphère. Le plan est de déployer un nombre suffisant de ballons flottants dans le ciel, communiquant le réseau Internet à l’aide de stations basées sur le sol.
L’accès à Internet sera en partie assuré par les entreprises de télécommunications qui vont permettre à Google d’utiliser leur spectre cellulaire régional. Avec cette technologie, Google espère pouvoir combler les lacunes sur la couverture d’Internet dans les régions rurales et éloignées.

Projet Loon : auto-lanceur

Préparez-vous à des lancements de partout !

Dans une récente publication sur ​​sa page Google, les gens derrière le projet Loon détaillent que la grue de « lancement automatique », est nommée « Chicken Little ». Les trois côtés de la grue, de près de 17 mètres de haut, vont maintenir les ballons, et les lancer dans la stratosphère où les vents dominants vont les porter à leurs emplacements prévus. Chaque ballon est grand comme un court de tennis et prend 30 minutes à se gonfler, s’amarrer, et se lancer.

Projet Loon : gonflage du ballon

Après le lancement, chaque ballon monte dans l’atmosphère, où il restera pendant environ 100 jours. Dans sa forme la plus récente, les ballons sont équipés de panneaux solaires qui permettront d’améliorer les communications et d’augmenter les temps de connectivité.

Projet Loon : lancement

Google a construit le lanceur automatique « Chicken Little » dans le Wisconsin, et utilise maintenant la machine pour envoyer des ballons de test à Puerto Rico. Le lanceur est conçu pour être portable, permettant à Google de le démonter et de le déplacer au besoin pendant le déploiement. « Comme le projet Loon cherche à construire un anneau de connectivité à travers le monde en 2016, nous devons être en mesure de manière fluide et fiable de mettre en place de nouveaux sites de lancement dans des endroits éloignés », a déclaré Google sur sa page Google+. Lorsque l’essai à Puerto Rico sera terminé, les structures seront transportées en Indonésie, qui devrait être la première zone de déploiement du projet Loon.

Projet Loon : départ du ballon

Tags : Projet Loon
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.