Fermer
Smartwatches

IFA’14 : la Gear S est un peu le premier smartphone Tizen

Samsung a dévoilé la smartwatch Gear S la semaine dernière, et a commencé à la montrer avec son écran de 2 pouces et son support aux réseaux cellulaires à l’IFA à Berlin cette semaine.

Comme la plupart des autres dispositifs portables de l’entreprise, la Gear S exécute un système d’exploitation basé sur Linux, Tizen. Samsung prévoit également d’utiliser Tizen sur ses propres Smart TV, ainsi que ses smartphones à l’avenir, mais jusqu’à présent, toutes les tentatives de la société pour lancer un smartphone Tizen ont été soit abandonnées, soit retardées.

D’une certaine façon, la Gear S va effectivement être le “premier smartphone” à être commercialisé avec Tizen.

IFA'14 : la Gear S est un peu le premier smartphone Tizen

La Gear S dispose d’un écran de 2 pouces offrant une résolution de 360 x 480 pixels. Il s’agit d’un écran Super AMOLED légèrement incurvé qui devrait parfaire la tenue sur votre poignet. Sous celui-ci, un processeur double-coeurs cadencé à 1 GHz, 512 Mo de mémoire vive, et 4 Go de stockage interne. Elle supporte la connectivité Wi-fi, Bluetooth, et les réseaux cellulaires 2G et 3G.

Gear S : modèle noir

Vous pouvez la coupler avec un smartphone pour recevoir des notifications sur votre poignet, mais vous n’avez pas besoin continuellement d’un smartphone pour utiliser la Samsung Gear S. Vous pouvez passer et recevoir des appels téléphoniques, écouter de la musique, et faire des centaines d’autres choses sans qu’un téléphone soit à proximité.

La Gear S a même un clavier à l’écran, vous n’avez donc pas besoin d’utiliser les commandes vocales ou des gestes simples pour la navigation.

Gear S : modèle blanc

En revanche, il y a une chose pour laquelle vous avez nécessairement besoin d’un smartphone (ou d’une tablette). Bien qu’il existe plus d’un millier d’applications tierces dans l’App Store de Samsung Gear, vous ne pouvez pas accéder directement à la boutique d’applications avec une smartwatch sous Tizen. Vous aurez besoin d’utiliser un smartphone ou une tablette pour trouver des applications et les envoyer à la Gear S. Une fois que vous avez fait cela, vous pouvez ranger votre dispositif mobile dans un tiroir.

Ainsi, alors que Samsung positionne la Gear S comme une montre, à certains égards, c’est vraiment un smartphone, que vous portez sur votre poignet. Et en tant que tel, cela pourrait être une sorte de porte d’entrée pour pousser sur le marché plus de smartphones basés sur Tizen.

Gear S : modèle Swarovski

Si suffisamment de personnes achètent ces montres, ça va montrer qu’il y a une demande pour les appareils fonctionnant sous le système d’exploitation. Cela pourrait encourager plus de développeurs à écrire des applications qui tirent parti des capacités nomades de la montre.

En revanche, Samsung n’a pas profité de l’IFA pour annoncer de prix ni de disponibilité pour la Gear S, qui devrait toutefois être lancée sous peu sur le continent coréen.

Mots-clé : Gear SIFA 2014Samsung
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.