Fermer
ActualitésGoogle

Infographie : Google+ en France, un accueil mitigé

Annoncé officiellement il y a une dizaine jours, Google+ est le nouveau service faisant son apparition dans l’ère des médias sociaux. Contrairement aux précédentes tentatives malheureuses sur l’intégration sociale des services de Google, comme Google Wave et Google Buzz, Google+ semble différent. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas Facebook.

Et pour nous aider à comprendre ce qui s’est réellement dit en France, à propos de cette nouvelle plateforme sociale et comment elle a été accueillie, l’équipe de wearesocial a réalisé un audit sur les 7 jours succédant l’annonce officielle de Google+ et ils ont synthétisé ces résultats dans l’infographie ci-dessous :

Infographie : Google+ en France

Entre le 28 juin et le 5 juillet 2011, le terme Google+ a été mentionné plus de 630 000 fois dans le monde, 8644 pour la France, soit 1,4% des mentions totales.
Ce qui s’en dégage c’est une neutralité de l’idée du projet (66%), 18% pensent qu’il s’agit d’un projet positif et ambitieux, 10% sont mitigés et seulement 6% semblent pas convaincus par l’introduction de ce nouveau service dans un “monde” dominé par Facebook et Twitter.
Enfin, les thématiques qui ont pu se dégager dans ces mentions proviennent des blogs avec des sujets présentant un descriptif des fonctionnalités, une annonce du lancement de Google+ et enfin l’analyse et la mise en exergue des cercles et provenant de Twitter dont le service permettait de proposer des invitations, affichait les avis des utilisateurs et enfin mettait en avant les avantages de Google+ par rapport à Facebook.

Avec Google+, Google reproduit l’art de la communication en ligne de la vie réelle, qui ce sont souvent perdus pour laisser place aux messages et statut. Google pense que le social doit se trouver n’importe où… Quelque chose que Facebook n’a pas encore saisi.

Facebook est un réseau fermé. Même avec l’omniprésence de plugins social à travers le Web, la grande majorité de l’interaction est limitée au site officiel de Facebook et les applications qu’il propose. Les utilisateurs sont condamnés à une plate-forme rigide sur laquelle pour communiquer ils doivent suivre le protocole social de Facebook, qui va à l’encontre des valeurs d’ouverture de l’Internet lui-même.

Google pense différemment. Tous les services Google sont ouverts. Le même principe a été appliqué à Google+. Google sait qu’il n’est pas envisageable de placer les utilisateurs dans un environnement spécifique et restreint en ligne comme Facebook le fait, mais s’attendent plutôt qu’une communication naturelle puisse avoir lieu. Je pense que c’est vraiment l’idée qui est transmise par Google, avec les cercles d’amis !

Si vous n’avez pas répondu à l’étude venez me dire ce que vous pensez de Google+.

Mots-clé : franceGooglegooglepluspopularitéstatistiques
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.