Fermer
Navigateurs Web

Chrome sur mobile va taguer les « pages rapides »

Chrome sur mobile va taguer les « pages rapides »

En détenant la majorité du marché des navigateurs Web sur presque toutes les plateformes, Google se trouve dans une position privilégiée pour encourager (certains diraient même dicter) les bonnes pratiques du Web.

Le géant de la recherche a contribué à pousser les propriétaires de sites Web à utiliser le protocole sécurisé HTTPS, à se débarrasser des publicités invasives et abusives et à adopter des conceptions et des technologies qui accélèrent et améliorent l’expérience de navigation des utilisateurs.

Bien sûr, tous ne sont pas en phase avec les campagnes de Google, en particulier ceux qui ne se soucient pas vraiment de Chrome. Pour encourager davantage l’adoption de ces mesures, Google introduit un nouveau badge d’honneur pour certains sites conformes et pénalisera ceux qui continuent à mettre les utilisateurs en danger.

Avec la version bêta de Chrome 85 sur mobile, le navigateur ajoutera un badge « Page rapide » aux informations d’un lien lorsque vous appuyez longuement sur un lien menant à une certaine page Web. Ce badge indique que la page a toujours respecté, voire dépassé, les signaux fixés par Google dans ses directives « Core Web Vitals », comme le temps de chargement de la page, la réactivité et la stabilité du contenu pendant le chargement.

Il récompense en quelque sorte les sites qui se chargent rapidement sur le mobile, ce qui s’inscrit dans la campagne de Google visant à faire en sorte que les sites Web se concentrent dès le départ sur une expérience mobile first et conviviale. Bien sûr, certains feront remarquer que c’est Google qui établit les règles, mais Google promet que les règles sont stables et que les changements feront l’objet d’un préavis et ne seront mis en œuvre qu’une fois par an.

Au boulot les développeurs

Mais en fin de compte, une « page rapide » peut aussi être mieux classée dans les recherches Google. Google indique à The Verge que ces mêmes mesures de « Core Web Vitals » font partie des critères qui seront finalement pris en compte dans les classements de recherche.

Dans son article, Google déclare que « l’optimisation pour les “Core Web Vitals” peut nécessiter certains investissements pour améliorer la qualité des pages », ce qui suggère que les développeurs pourraient vouloir y prêter attention s’ils veulent rester en tête des recherches Google. L’entreprise affirme avoir mis à jour ses outils de développement avec des recommandations sur la manière d’atteindre ces objectifs de qualité des pages.

Mots-clé : ChromeGoogleWeb Vitals
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.