Fermer
Objets connectés

Microsoft envisage un wearable pour lutter contre la maladie de Parkinson

Microsoft envisage un wearable pour lutter contre la maladie de Parkinson

Microsoft n’a pas été à court de nouvelles idées récemment brevetées, mais cette dernière pourrait être énorme pour certaines personnes. Une demande de brevet a montré que Microsoft avait envisagé la possibilité d’utiliser un wearable pour aider à gérer les symptômes de mouvements involontaires couramment observés chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ou de divers autres troubles.

Microsoft envisage un tel dispositif comme composé de plusieurs actionneurs haptiques placés autour d’un bracelet pouvant être porté au poignet. L’appareil serait en mesure de recevoir des données d’un appareil à proximité, comme un smartphone ou une tablette, par une connexion Bluetooth, qui pourrait ensuite être utilisée pour personnaliser les réponses et l’utilisation de l’appareil. Ces moteurs pourraient probablement se déplacer le long du bracelet, ce qui permettrait de personnaliser physiquement le bracelet en fonction des besoins de chacun.

Une partie de la demande de brevet prévoit que les actionneurs haptiques pourraient être utilisés dans un rôle thérapeutique, en utilisant une stimulation pour réduire les mouvements involontaires. « Le wearable peut être porté à proximité d’une articulation et utilisé pour affecter (par exemple, réduire ou stabiliser) les mouvements involontaires de l’articulation ou du membre », indique le dépôt de brevet.

Alternativement, le wearable peut détecter les mouvements indésirables et fonctionner avec d’autres appareils connectés pour réduire leur impact. Le brevet décrit un exemple où une personne ayant le wearable au poignet pourrait être couplée avec un dispositif tactile muni d’un stylet pour détecter et réduire l’impact de tels mouvements, soit en utilisant les actionneurs haptiques pour réduire le mouvement, soit en utilisant des capteurs basés sur le dispositif pour aider à corriger tout mouvement erroné.

Vivement qu’il arrive en un produit final

Bien que ce type d’appareil n’aide pas directement à prévenir les tremblements et les mouvements involontaires, il peut fonctionner de la même manière que d’autres appareils qui stabilisent les mouvements indésirables et aident les personnes atteintes d’une maladie à vivre une vie plus facile.

Une partie importante du brevet réside dans l’insistance de Microsoft sur le fait qu’un tel dispositif ne serait pas limité dans sa forme et pourrait être réduit à un petit patch placé sur des zones spécifiques, ou pourrait être intégré à des vêtements tels que des bas ou des manches.

Mots-clé : brevetMicrosoftsanté
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.