Fermer
ActualitésMobile

L’iPad représente 97% du trafic des tablettes, iOS reste le leader du Web mobile

Un nouveau rapport sur les tendances du marché américain, indique que les appareils mobiles représentent maintenant près de 7% de tout le trafic Web américain. iOS d’Apple possède une tranche de 58,5% de tout le trafic mobile et l’iPad est désormais le plus utilisé, dépassant le trafic des iPhones.

La croissance des terminaux mobiles a grignoté 6,8% du trafic Web américain sur les PC classiques, selon un nouveau rapport publié par comScore.

Sur cette part de marché, environ les deux tiers du trafic sont réalisés à partir de téléphones mobiles et le tiers restant est généré par les utilisateurs de tablettes. comScore note que l’iPad d’Apple représente désormais 97,2% de tout le trafic Web issu des tablettes, ce qui me laisse penser que les concurrents n’ont pas encore publié une tablette assez concurrentielle sur ce nouveau marché…

Parmi les utilisateurs d’iOS, l’iPad représente maintenant 46,8% de tout le trafic généré, ce qui en fait désormais un outil plus prolifique que l’iPhone pour une utilisation mobile de l’Internet, et représente 42,6% du trafic d’iOS.

L'iPad représente 97% du trafic des tablettes, iOS reste le leader du Web mobile - Croissance du trafic de l'iPad

Croissance du trafic de l’iPad par rimmkaufman

Un segment de marché de plus en plus important

comScore explique également pourquoi la croissance du trafic des tablettes est significative, notant que près de la moitié des propriétaires de tablettes ont complété leurs achats en utilisant une tablette.

Les propriétaires de tablette indiquent utiliser de façon régulière et importante leurs dispositifs tout au long d’un processus complet d’achat sur un site e-commerce, rapporte comScore. De la planification initiale, à la recherche du produit sur un site e-commerce, à la réalisation des comparaisons de prix, pour finalement effectuer la transaction sur un site. Au cours du mois dernier, plus de la moitié des propriétaires de tablette ont regardé les informations sur les produits et les prix pour un magasin spécifique (56%), et ont lu les évaluations des clients et des critiques le tout sur leur tablette (54%).

comScore a ajouté que la portabilité progressive de vos sites Web, ou applications, par des dispositifs mobiles et connectés ne devrait pas être sous-estimée, en indiquant que, en août 2011, l’audience de ces dispositifs a représenté plus de la moitié de l’audience de Pandora.

Qui règne sur le monde du mobile ?

Bien que la plateforme Android représente la plus grande part de marché des smartphones (43,7% en août), comScore a déclaré que l’audience totale entre les appareils mobiles et connectés est actuellement éclipsée par le public d’iOS.

La plate-forme iOS aurait la plus forte part de marché des dispositifs connectés associés aux smartphones, avec une part de 43,1%, notamment grâce à la domination de l’iPad sur le marché des tablettes. Android quant-à lui, représente au total 34,1% de l’univers mobile connecté.

Même si Apple a une avance de plus en plus mineur sur Android avec iOS comme plate-forme mobile concernant la base utilisateurs, il n’en reste pas moins qu’il a une avance majeure dans le trafic mobile de la part des utilisateurs.

L'iPad représente 97% du trafic des tablettes, iOS reste le leader du Web mobile

En effet, lorsque l’on mesure la part de marché du trafic Internet par plate-forme, on s’aperçoit qu’en août qu’iOS représente plus de la moitié (58,5%) de la part total du trafic mobile, alors que l’OS Android se positionne au deuxième rang des États-Unis, avec 31,9%.

Avec une part significativement plus élevée (58,5) par rapport à sa part de dispositifs (43,1%), on peut dire sans trop de risque que les utilisateurs d’iOS préfèrent naviguer sur Internet avec un appareil Apple.

On peut spéculer que la divergence énorme entre la popularité d’Android, basée sur les ventes des téléphones mobiles qui sont plus nombreuses que les ventes d’iPhone de cette année, et sa présence minoritaire dans le trafic du Web, est dû au fait que la majorité des appareils qui disposent maintenant d’Android, sont des modèles bas de gamme et peu chers, avec un forfait non obligatoire “data”.
Cela se traduit dans des chiffres de vente impressionnants pour la plate-forme Android, mais à contrario, ne se traduit pas comme une plateforme mobile forte de ses applications avec une croissance du market identique à celle d’Apple.

Cette réalité a contribué à faire comprendre pourquoi la supposée “avalanche” des tablettes Android a échoué, et qui ne s’est pas matérialisé comme un challenger réel à l’iPad l’année dernière, comme Steve Jobs l’avait prédit en Octobre dernier.

We’re not done. We’re working on a lot of things for the future. We’re out to win this one. [Steve Jobs]

Conclusion

Contrairement aux téléphones mobiles, qui étaient un marché existant et important bien avant l’iPhone, le marché des tablettes n’a jamais vraiment décollé avant la sortie de l’iPad, faisant de ce dernier en soit le dispositif numéro 1 sur le marché, un peu comme l’iPod a été. En effet, le lecteur de musique d’Apple n’a pas été sérieusement remis en cause par les ventes de concurrents durant la dernière décennie.

Si Apple ne peut maintenir une avance compétitive similaire à celle de l’iPad pour la prochaine décennie, il est certain non seulement de maintenir la domination sur les appareils mobiles et les logiciels sur l’App Store, mais aussi de continuer à grignoter la part de marché actuellement détenue par les ordinateurs de bureau. Et encore plus fort, ces propres ordinateurs (iMac et MackBook) grignotent également des parts de marché sur le reste des ordinateurs de bureau…

Pensez-vous que l’iPad va s’imposer comme le numéro 1 dans le marché des tablettes pendant encore des années, tout comme l’iPod l’est ? Apple va-t-il cesser de croître ? Même après le décès de Steve Jobs ?

Mots-clé : AndroidiOSiPadmobilespart de marchéterminaux mobilesWeb mobile
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.