Fermer
Tests

MWC’15 : prise en main des modules Yezz du projet Ara

Le projet Ara, ou Project Ara, est le révolutionnaire smartphone modulaire de Google, qui permettra aux propriétaires de construire leurs propres dispositifs en assemblant des composants tels que des écrans, des caméras et des batteries. Il s’agit d’un processus quasi semblable à ce que fait votre enfant avec des Legos. Le premier pays à utiliser le projet sera Puerto Rico. La raison pour laquelle Google a choisi ce pays, c’est tout simplement, car il s’agit d’un pays très connecté avec plus de 75% de la population possédant un smartphone.
Puerto Rico est aussi un territoire des États-Unis avec une zone de libre-échange, qui facilitera les transactions des modules du projet Ara.

Bien que Google n’ait pas exhibé le projet Ara au MWC 2015 , la société américaine Yezz a présenté un certain nombre de modules sur lesquels elle travaillait.

Yezz est un constructeur mobile que vous ne connaissez peut-être pas, mais celui-ci s’est fait connaître juste avant le début du Mobile World Congress. En effet, la firme a annoncé qu’elle allait présenter durant le salon catalan une gamme de modules conçus pour être utilisés avec le projet Ara, le smartphone modulaire de Google.
Bien que j’ai secrètement rêvé de voir un prototype fonctionnel du dispositif, ce que nous avons pu découvrir au MWC a été le premier aperçu statique au monde d’un smartphone que l’on peut soit même construire. C’est l’arrivée du do it yourself (DIY) dans l’ère du mobile.

Modules YEZZ du projet Ara

Alors qu’il est un peu décevant de voir une maquette très basique du Project Ara, elle nous donne une idée des dimensions globales du smartphone. La première information est qu’il ne va pas être massif. Le châssis pourrait être de la même taille que celui de l’iPhone 5, mais avec une circonférence supplémentaire. Chaque composant est encastré sur un cadre squelettique, nommé endosquelette, vous permettant de complètement personnaliser l’appareil.

Project Ara : les modules de Yezz

Les modules du prototype incluent un processeur, un écran, une connexion NFC, une connectivité Bluetooth, une caméra frontale, un capteur photo dédié à l’arrière du smartphone, et une batterie. L’ajustement n’était pas parfait sur la maquette, mais ce n’était pas réellement représentatif de la version finale. C’est plutôt logique puisque l’équipe de Google est entrée en contact avec Yezz au CES 2015 (janvier), et depuis la société a furieusement travaillé sur le projet pour le livrer dans le temps imposé par Google.

Modules YEZZ du projet Ara - 2

En effet, Yezz a travaillé en étroite collaboration avec Google pour s’assurer que chaque module qu’elle va créer, correspond aux normes que le géant de Mountain View a définies pour le projet Ara, connues sous le nom de MDK. Cela permettra aux propriétaires de ce smartphone modulaire d’ajouter et supprimer des modules de n’importe quel fabricant qui en vend, de sorte que vous ne devriez pas avoir à vous inquiéter s’ils sont compatibles ou non.

Projet Ara : vue latérale

Comme vous pouvez le voir sur les multiples clichés de l’article, il y a une variété de formes et de tailles que les modules peuvent prendre. L’endosquelette a quant à lui un certain nombre de ports qui correspondent à la taille et la forme des modules, vous permettant de construire votre propre smartphone.

Volets à rabat offrant un écran e-ink

Un smartphone modulaire ouvre une telle opportunité créative, et il serait dommage de ne pas impliquer plus de gens sur ce projet. C’est pourquoi l’entreprise a demandé à ses employés de venir avec quelques idées pour de possibles modules, et tout était viable à condition d’être techniquement réalisable. La société s’est retrouvée avec un dossier complet de 100 modules possibles, allant du plus sublime au plus ridicule.

Cahier de concepts du projet Ara de Yezz

En regardant les divers concepts, il est évident que les gens se sont amusés. Rien n’était scandaleux, mais certaines idées étaient farfelues. Que diriez-vous d’un module de distribution de bonbons, ou d’un animal de compagnie virtuel dans le style d’un Tamagotchi ? Ou un métronome ? Autrement, pourquoi ne pas avoir un pilulier intelligent avec des alertes intégrées ? Évidemment, de multiples capteurs ont été formulés.

Démontage d'un module du projet Ara

Quelques modules de Yezz ont déjà dépassé le stade de concept, et attachés au prototype. C’est le cas d’un étui qui bascule qui se bascule sur l’arrière du smartphone, et se fixe sur le châssis. Elle révèle un écran e-paper, semblable à celui du Yotaphone. La même idée a également été adaptée pour remplacer le deuxième écran avec un panneau solaire pour recharger la batterie du smartphone.

Project Ara : l’avenir

Mais, ce n’est pas seulement Yezz qui mise sur le projet Ara de Google. D’autres entreprises se sont dites intéressées pour collaborer sur le projet, ouvrant de nouvelles possibilités. C’est le côté fascinant et passionnant du projet Ara, et un gros plus pour les petites entreprises comme Yezz qui cherchent à se faire connaître.

Vivement que le smartphone modulaire arrive

Yezz veut faire partie du lancement du projet Ara prévu à Porto Rico dans un proche avenir. On nous a parlé du mois d’août lors des discussions avec les responsables de la société. L’offre devrait comprendre entre 10 et 20 modules. Il va être possible de construire un smartphone complètement personnalisable assez rapidement donc.

Oh, et si vous pensiez que le projet Ara et les modules de Yezz sont bizarres, Google prévoit d’ouvrir une boutique dédiée à l’achat de modules. Personnellement, j’ai hâte !

Mots-clé : GoogleMWC 2015Project AraYEZZ
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.