Fermer
ActualitésNavigateurs Web

Internet Explorer 10 le premier navigateur qui va intégrer le “Do Not Track” par défaut

Lorsque Microsoft Windows 8 débarquera sur l’un de vos ordinateurs, ce dernier aura d’intégré Internet Explorer 10, le futur navigateur de la firme. De plus, avec ce navigateur viendra la fonctionnalité activée “Do Not Track”, traduit littéralement par “Ne pas pister” qui aidera ses utilisateurs de désactiver le suivi.
L’outil de confidentialité, qui a été soutenu par la Federal Trade Commission plus tôt cette année, permet aux internautes d’indiquer aux sites Web qu’ils ne souhaitent pas que leurs habitudes de navigation soient suivies. Le navigateur Firefox de Mozilla et Yahoo ont décidé de prendre en charge cette fonctionnalité, et Twitter a récemment annoncé que le service de micro-blogging mettra en vedette l’option “Do Not Track” prochainement.

La possibilité de ne pas stocker vos informations personnelles est une bonne nouvelle pour tous les défenseurs de la vie privée, mais sans compter sur une certaine entreprise en ligne qui s’appuie sur certains aspects de sa capacité à traquer les utilisateurs : Google.
Le colosse moteur de recherche peut récupérer des renseignements personnels à partir des habitudes de navigation des internautes. Les cookies que Google utilisent sur ses sites et les stores dans les navigateurs lui permettent de cibler les personnes avec des annonces personnalisées basées sur l’historique de navigation de ces derniers. Cependant, la fonctionnalité “Do Not Track” viendrait bloquer efficacement les cookies de Google et viendrait diminuer la qualité de la stratégie publicitaire de l’entreprise.

La question est plus grande qu’une épreuve de force entre Microsoft et Google, mais porte davantage sur ​​la façon dont la fonction “Do Not Track” doit mieux être mise en œuvre.

Internet Explorer 10 le premier navigateur qui va intégrer le

Brendon Lynch, en charge des questions de confidentialité chez Microsoft, a expliqué le raisonnement derrière le support par défaut au sein d’IE10 de cette fonctionnalité, indiquant que le premier intérêt pour Microsoft est la vie privée de ses clients. Bien qu’il ne dédaigne pas d’emblée le suivi des informations personnelles par des sites dans le but de publicités personnalisées, Brendon Lynch argumente en indiquant qu’il “s’agit d’un moyen de donner aux gens le droit de décider pour eux-mêmes”.

We believe that consumers should have more control over how information about their online behavior is tracked, shared and used. Online advertising is an important part of the economy supporting publishers and content owners and helping businesses of all shapes and sizes to go to market. There is also value for consumers in personalized experiences and receiving advertising that is relevant to them.

Google a publiquement qui a salué la fonctionnalité “Do Not Track” en Février dernier, mais l’entreprise était réticent à accepter les termes de celle-ci. Cela n’est vraiment pas surprenant, en considérant que des poursuites incessantes envers Google ont été menées, notamment après que la firme de Mountain View récupérait des informations des utilisateurs en dépit des paramètres de sécurité du navigateur qui indiquait clairement que les gens ne voulaient pas être suivis.

Alors que Microsoft pourrait gagner quelque faveur parmi les défenseurs de la vie privée, et Google et de nombreux annonceurs qui se sont habitués à avoir leurs annonces ciblées sur les consommateurs de manière personnalisée pourrait ne pas être si facile à récupérer du fait de l’option par défaut au sein d’IE10.
Cependant, il faut savoir que les sites ne sont pas obligés d’obtempérer à cette requête. En tout cas, c’est une bonne chose pour notre vie privée, puisque Microsoft veut faire peser son poids dans la balance !

Que pensez-vous de cette annonce ? Microsoft voudrait-il se rapprocher des utilisateurs ?

Mots-clé : Do not TrackGoogleInternet Explorer 10Microsoftpublicitévie privée
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.