fermer
IA

Microsoft soutient le journalisme avec de nouvelles initiatives IA pour 2024

Microsoft soutient le journalisme avec de nouvelles initiatives IA pour 2024

Microsoft a annoncé lundi 5 février plusieurs nouvelles collaborations visant à aider les organismes de presse à adopter des outils et des techniques d’intelligence artificielle (IA).

Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre des efforts déployés par Microsoft pour garantir que le journalisme puisse innover afin de servir l’intérêt public au cours d’une année électorale cruciale.

Dans le cadre de ces nouveaux programmes, Microsoft fournira une formation à l’IA, des ressources et un accès à la technologie aux organes de presse et aux écoles partenaires de journalisme. L’objectif est de démontrer comment l’IA peut rendre la collecte d’informations plus efficace et plus durable tout en respectant les normes éthiques.

« Notre objectif est de soutenir des salles de rédaction prospères et durables en leur fournissant la technologie dont elles ont besoin pour remplir la fonction essentielle d’informer le monde », a déclaré Noreen Gillespie, directrice du journalisme chez Microsoft, sur le blog de Reporting The World.

Les organisations collaboratrices sont le projet GroundTruth, Semafor, l’école supérieure de journalisme Craig Newmark de CUNY, l’Online News Association (ONA) et la startup Nota spécialisée dans l’IA. GroundTruth ajoutera une filière IA à son corps de reporters locaux. Semafor utilisera les outils Microsoft pour aider les journalistes à découvrir diverses sources et perspectives. L’école de journalisme CUNY proposera un programme de formation à l’IA gratuit pour les journalistes en activité. L’ONA organisera des événements et des sessions de formation pour diffuser les meilleures pratiques en matière d’IA. Nota, qui travaille déjà en partenariat avec plus de 100 salles de rédaction sur l’IA, prévoit de lancer un nouvel outil pour optimiser le contenu.

L’humain doit rester dans les salles de presse

Tous les partenaires se sont engagés à partager leurs résultats avec l’ensemble du secteur des médias. Les projets s’appuient sur l’initiative Democracy Forward de Microsoft, lancée l’année dernière pour aider le journalisme à contrer les menaces qui pèsent sur l’information.

L’élément central de ces efforts est de s’assurer que les journalistes humains restent au cœur des salles de rédaction. « Il n’y a pas d’organes de presse sains sans journalistes qui connaissent leurs communautés et leurs sujets », a affirmé Gillespie.

En démontrant le potentiel de l’IA tout en atténuant les risques, Microsoft espère apporter un éclairage positif sur la façon dont les technologies émergentes peuvent soutenir un journalisme de qualité malgré les vents contraires de l’économie. Alors que des milliards de personnes voteront cette année dans le monde entier, l’entreprise considère qu’un journalisme fiable et éthique est essentiel à la bonne santé des démocraties.

« La survie de l’information factuelle est inextricablement liée à des démocraties saines, à des communautés prospères et à la participation civique », conclut Gillespie.

L’IA perturbe le journalisme

L’industrie de l’information n’est pas étrangère aux bouleversements. Elle a été durement touchée par le passage à la consommation de médias en ligne et par la baisse correspondante des revenus tirés de la presse écrite. Ensuite, Google et Facebook se sont accaparés la part du lion des recettes publicitaires et, enfin, comme il est plus facile que jamais de créer un site Web d’information, de petites publications indépendantes et insurgées ont vu le jour.

L’IA pose un nouveau défi. Si les outils d’IA promettent d’améliorer l’efficacité des salles de rédaction, le fait de s’appuyer trop fortement sur les technologies automatisées pour la collecte et la production d’informations présente également d’importants inconvénients. Cela pose également des risques concernant la perte de qualité, de diversité, d’emplois et de confiance.

Il est clair qu’il s’agit d’une technologie qui ne peut être ignorée et qui doit être abordée de front. Les avantages pourraient l’emporter sur les inconvénients, mais seulement s’ils sont gérés avec soin et en toute connaissance de cause.

Tags : journalismeMicrosoft
Yohann Poiron

The author Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.