Fermer

Automobile

La voiture connectée prend son envol ! Voici toutes les informations concernant les technologies embarquées dans la voiture de demain

Automobile

Tesla propose son Model 3 sous forme de prix pour le concours Pwn2Own

Chaque année, lors de la conférence sur la sécurité CanSecWest, un concours de piratage informatique intitulé Pwn2Own est organisé. Les prix proposés comprennent des appareils (qui sont piratés), de l’argent et une veste « Master ». Mais cette année, il y a un nouveau prix à gagner sous la forme d’une Tesla Model 3.

Pwn2Own est un important concours à la fois pour les participants et les grandes entreprises de technologie qui proposent leurs produits. Tout exploit réussi rapportera un prix au hacker, mais également une certaine publicité et notoriété. Le piratage est effectué dans un environnement contrôlé, ce qui signifie que les détails de tout exploit sont connus et peuvent être rapidement utilisés pour boucher le trou de sécurité et protéger les consommateurs. Il n’est donc pas surprenant que Apple, Google, Microsoft, Mozilla, Oracle, VMware et Tesla y participent tous.

Les voitures sont de plus en plus connectées et dépendent du logiciel pour fonctionner. Et dans le cas de Tesla, les mises à jour logicielles, y compris l’ajout de nouvelles fonctionnalités, sont déployées à distance. Considérant à quel point une voiture peut être dangereuse en cas de dysfonctionnement ou de contrôle par un tiers, la sécurité est primordiale.

Tesla est impliqué dans Pwn2Own depuis 2014, mais c’est la première année qu’un de ses véhicules électriques sera offert comme un prix. Comme l’explique le blog de Zero Day Initiative, pour gagner la voiture, vous devez être le premier à la pirater pendant le concours. Cependant, il y a des centaines de milliers de dollars à gagner en piratant le Model 3 de différentes manières.

Divers types de hacks

Les hacks du Model 3 se répartissent en six catégories, comme le montre le tableau ci-dessus. Le plus gros lot, d’une valeur de 250 000 dollars, consiste à pirater avec succès les systèmes Gateway, Autopilot, et VCSEC du Model 3. 100 000 dollars sont disponibles pour pirater les porte-clés, le smartphone comme clé, le modem ou le tuner dans la voiture. 85 000 dollars pour échapper au bac à sable (sandbox) de sécurité du système d’infodivertissement, ce qui pourrait donner à un hacker l’accès au système d’exploitation sous-jacent de la voiture. Ensuite, il y a des prix en espèces plus petits, néanmoins importants, pour le piratage des systèmes Wi-Fi ou Bluetooth (60 000 dollars) et le déni de service (DDoS) du pilote automatique (50 000 dollars). Deux prix supplémentaires offrent 150 000 dollars supplémentaires pour la gestion du maintien de l’accès root après un redémarrage et le contrôle du bus CAN dans la voiture.

Avec le prix de la Model 3 s’élevant à 915 000 dollars, il y aura forcément beaucoup de chercheurs en sécurité enthousiastes qui tenteront de faire craquer la voiture lorsque le concours commencera le 20 mars.

Lire plus
Automobile

Android Auto permettra de minimiser très simplement l’application

Aussi dangereux que cela puisse être, ces jours-ci vous aurez nécessairement besoin d’une application mobile ou d’une fonctionnalité d’aide la conduite, dès lors que vous prenez la route. Plutôt que d’isoler complètement les conducteurs, qui auront alors recours à l’utilisation de leurs smartphones, des plateformes comme Android Auto offrent des moyens sûrs d’accéder à ces fonctionnalités.

Toutefois, il y aura toujours des cas où Android Auto doit être mis à l’écart. Et plutôt que de mettre directement en danger des vies, Google pourrait bientôt offrir une fonctionnalité pour « minimiser l’application » Android Auto, qui permettra aux utilisateurs de revenir à leur écran d’accueil Android habituel juste pour un petit moment.

Pour ceux qui l’ignorent, Android Auto est essentiellement une application qui offre une interface personnalisée qui fonctionnera sur les unités compatibles lorsqu’un smartphone est connecté. Il est conçu pour utiliser la voix pour la saisie et la rétroaction et minimiser la quantité de tapotements et de recherche que vous faites sur l’écran. Moins vous passez de temps à l’écran, plus vous gardez les yeux sur la route et les mains sur le volant.

Cela dit, toutes les applications ne peuvent pas fonctionner dans Android Auto et il y a des moments où ces applications sont celles dont vous avez besoin. La seule façon d’accéder à l’application, après vous être arrêté, serait de rompre la connexion entre votre smartphone et la voiture, seulement pour devoir les reconnecter à nouveau. Pas vraiment rapide, pratique ou sûr.

Attention à la sécurité

XDA signale que la nouvelle option pour réduire l’application pourrait être un compromis de Google. Elle transforme fondamentalement l’application Android en une icône de cercle flottant, permettant aux utilisateurs d’accéder à l’écran d’accueil et aux applications Android. Ensuite, ils peuvent simplement appuyer sur l’icône et revenir à la sécurité apportée par Android Auto.

Bien que la fonctionnalité offre certainement un compromis, c’est l’une de ces choses que vous espérez ne pas abuser et l’utiliser uniquement dans des situations extrêmement sûres. Étant donné que les humains ne sont pas vraiment les meilleurs pour juger de ce qui est « sûr », espérons que cette nouvelle option ne va pas aller à l’encontre même de Android Auto.

Lire plus
Automobile

Amazon testerait des enceintes alimentées par Alexa dans la voiture

Après l’énorme succès de Amazon sur le marché américain et bien d’autres pour ses produits Echo, la société souhaite poursuivre son élan. En effet, outre ses enceintes connectées Echo, Amazon travaillé apparemment sur une gamme d’enceintes connectées alimentées par Alexa qui sont destinées aux automobilistes.

La publication de Factor Daily affirme qu’Amazon travaille sur ces enceintes depuis février, et qu’un déploiement mondial aura lieu cette année. Les enceintes connectées embarquées dans une voiture sont actuellement testées dans diverses parties du monde, en particulier en Inde. En effet, il y aurait une demande accrue pour une version sans fil de l’appareil Echo selon les dirigeants d’Amazon qui ont évoqué le sujet avec Digit. Malgré tout, la société n’a pas encore prévu de lancer une version dotée d’une batterie pour le Echo.

Cela soulève la question de savoir comment les enceintes intelligentes Echo embarquées seront alimentées. Les deux seules options sont soit sans fil ou récupérer de l’alimentation du port USB trouvé dans la plupart des voitures — ou à l’aide d’un adaptateur sur l’allume-cigare. Le rapport confirme que les nouvelles enceintes connectées pourront se connecter au smartphone en Bluetooth et se connecter à Internet par cette voie.

Les enceintes sont également destinées à être posées sur le tableau de bord de la voiture. Je ne sais pas si c’est la meilleure idée pour un dispositif axé sur le divertissement vocal, mais Amazon a sûrement un plan pour cela.

Entrer en concurrence

Alexa va donc concurrencer CarPlay d’Apple (alimenté par Siri) et Google Assistant. Pour ce faire, la société aurait déjà mené des discussions sur des partenariats avec différents constructeurs automobiles pour intégrer le système d’infodivertissement d’Amazon. Jusqu’à présent, les gros constructeurs comme Ford, Volkswagen, Nissan et BMW font déjà partie de cette aventure. Le système embarqué compatible Alexa permet aux utilisateurs d’acheter, de naviguer sur le Web et de contrôler les appareils connectés de maison.

Mais avec la version embarquée du Echo, les exigences relatives au système d’infodivertissement embarqué compatible avec Alexa seront complètement dépassées. Les utilisateurs auront la liberté de choisir s’ils veulent ou non Alexa dans leur voiture, et ils n’auront pas à dépendre de leur constructeur automobile.

Lire plus