Fermer

Automobile

La voiture connectée prend son envol ! Voici toutes les informations concernant les technologies embarquées dans la voiture de demain

Automobile

Spotify se lance dans l’automobile avec son accessoire « Car Thing »

Depuis sa création, Spotify s’est concentré uniquement sur les logiciels. Cependant, bientôt son attention se portera sur le matériel pour la première fois. Aujourd’hui, Spotify a dévoilé un nouvel appareil simplement nommé « Car Thing » et espère l’utiliser pour en savoir plus sur les habitudes d’écoute des abonnés lorsqu’ils sont en déplacement.

Car Thing est un dispositif de commande vocale qui se branche dans une prise de voiture de 12 volts et se connecte au smartphone de l’utilisateur et la voiture en Bluetooth. Une fois qu’il est branché et en marche, il peut être utilisé pour contrôler l’audio en mentionnant « Hey Spotify ». En d’autres termes, c’est un appareil à commande vocale assez simple, bien qu’il dispose d’un écran pour montrer ce qui est en train de lire, ainsi que 4 boutons pour le piloter.

Avant de vous enthousiasmer, sachez que cela ne signifie pas pour autant que Spotify lancera bientôt une initiative matérielle à grande échelle. Dans un article de blog sur son site Web, Spotify affirme que son objectif principal restera l’amélioration de son service de streaming, et qu’elle n’est pas sur le point de changer pour passer sur le développement de matériel.

Car Thing a simplement été créé pour comprendre comment les utilisateurs de Spotify écoutent dans leur voiture et, pour le moment, il n’est pas prévu de rendre cet appareil disponible dans le commerce.

D’autres produits, avant de plus grands projets ?

Au lieu de cela, Spotify va déployer Car Thing a un tout petit groupe. La société a annoncé qu’elle testera Car Thing uniquement aux États-Unis et avec un « petit groupe d’utilisateurs Spotify Premium invités ». Elle indique également qu’elle pourrait effectuer d’autres tests vocaux à l’avenir, avec des appareils comme « Voice Thing » et « Home Chose » à titre d’exemple.

Dans une conversation avec The Verge, une source anonyme affirme que la société a déjà déposé une marque de commerce de ces deux termes (avec « Car Thing »), ce qui laisse penser que Spotify pourrait se préparer à lancer sa propre enceinte connectée. Il serait certes logique que Spotify s’engage dans cette voie étant donné sa prédominance dans le streaming audio. Mais pour l’instant, la société insiste sur le fait qu’elle n’a aucun intérêt à développer du matériel en dehors d’apprendre comment ses utilisateurs écoutent de la musique tout au long de la journée.

Lire plus
Automobile

Spotify se prépare à lancer un appareil de streaming audio pour votre voiture

Bien que cela puisse encore être une spéculation sans lendemain, nous avons un nouveau rapport qui indique que Spotify s’apprête à sortir un accessoire de streaming audio pour votre voiture, qui serait vendu aux alentours des 100 dollars, selon le Financial Times. En se basant sur des informations fournies par « des personnes familiarisées avec les plans de [Spotify] », FT affirme que l’appareil utilisera la connectivité Bluetooth pour se connecter aux systèmes audio des voitures, et disposera de boutons physiques et de commandes vocales pour contrôler la lecture de la musique.

Ces détails concordent avec de précédentes rumeurs concernant un tel appareil. En avril 2018, Spotify devait annoncer une sorte de matériel dédié, mais l’événement qui a eu lieu le 24 avril n’a révélé que des détails sur la nouvelle application de l’entreprise. Quelques mois plus tard, nous avons appris que la société s’était enregistrée auprès de la FCC, une première étape indispensable avant que toute société puisse commercialiser un appareil sur le marché américain.

Un tel appareil serait également conforme à la volonté de Spotify de simplifier l’expérience utilisateur de la diffusion de musique pour les personnes qui écoutent déjà de la musique dans leur voiture par l’intermédiaire de l’application mobile. Cela donnerait également à Spotify un avantage concurrentiel, car la plateforme doit faire face à une concurrence féroce de services de musique.

Reste à savoir comment un accessoire Spotify intégré dans la voiture fonctionnerait. Il pourrait simplement servir de contrôleur Bluetooth pour un smartphone déjà connecté au système audio d’une voiture. Si le périphérique incluait un écran en haute résolution afin que les utilisateurs puissent voir ce qui est lu, cela pourrait justifier le prix indiqué de 100 dollars.

Un accessoire autonome doté d’une connectivité 4G ?

L’alternative la plus probable est que Spotify lance un accessoire qui soit totalement indépendant, avec sa propre connexion 4G LTE. Si cela se produit, le coût de cette connexion de données devra être pris en compte. Les annonces repérées par les utilisateurs de Reddit l’année dernière suggèrent que la société offrirait aux utilisateurs la possibilité de payer le matériel sur une période d’un an, soit par un paiement autonome, soit dans le cadre d’un abonnement mensuel à Spotify.

Alors qu’une solution de diffusion entièrement indépendante contrôlée par la voix conviendrait à un grand nombre d’utilisateurs de Spotify qui n’ont pas Android Auto ou Apple CarPlay dans leurs véhicules, un tel appareil peut s’imposer que s’il peut fonctionner n’importe où, que ce soit dans une voiture, à la maison ou en travaillant.

Lire plus
Automobile

L’assistant personnel intelligent de BMW apporte Alexa en voiture

BMW prévoit d’ajouter un assistant personnel intelligent à ses futures voitures, permettant aux conducteurs d’interagir avec le système d’infodivertissement en disant « Hey BMW » au tableau de bord. L’IA vise à simplifier la façon dont les conducteurs accèdent et contrôlent les fonctions de plus en plus complexes offertes par les voitures modernes, en utilisant le langage naturel plutôt que les exigeants assistants-propriétaires pour lesquels on doit mémoriser une longue liste de commandes spécifiques.

Par exemple, il sera possible de modifier les paramètres du chauffage et de la climatisation dans la voiture sans atteindre les commandes ou creuser les menus. Les conducteurs pourront dire « Hey BMW, j’ai froid » et la température augmentera automatiquement.

La navigation aussi sera intégrée. Vous pourrez dire « Hey BMW, trouvez-moi une station-service le long de la route », et le système vous montrera où vous pouvez vous arrêter avant de décider d’ajouter un emplacement à votre navigation. Si l’accès à un agenda et à des contacts partagés est autorisé, l’assistant sera également en mesure de trouver une place de stationnement à la destination finale, de rappeler au conducteur quand sortir et de signaler un éventuel encombrement en cours de route.

Il y aura également une intégration avec Office 365 et Skype Entreprise, afin que les e-mails puissent être lus ou que les conférences téléphoniques soient jointes. Du côté du divertissement, vous pourrez demander à l’assistant d’identifier la musique en cours de lecture ou de lire quelque chose par thème, artiste, station de radio ou d’autres détails.

Un véritable technicien virtuel

Peut-être plus utile encore, il agira comme un technicien virtuel. Cela inclut de poser des questions telles que « Hey BMW, le niveau d’huile est-il correct ? » ou d’obtenir de l’aide sur le fonctionnement de telle ou telle fonctionnalité. BMW s’attend également à ce qu’elle soit proactive, l’assistant pouvant signaler les problèmes de maintenance à venir, comme la faible pression des pneus, ou rappeler aux conducteurs l’entretien prévu.

BMW n’est pas le premier à utiliser un tel assistant, mais elle espère que son système se démarquera en partie de la manière dont il apprend du conducteur. En mémorisant les itinéraires, les demandes, les questions, etc., le profil BMW du chauffeur sera construit. Il sera transférable entre les voitures, car il se retrouve dans le cloud, et sera capable de définir des préférences telles que la température qu’ils préfèrent pour l’habitacle et les sièges, où ils vont souvent, et plus encore. Il sera également possible de renommer l’assistant et de lier plusieurs commandes en une seule instruction. Dire « Hey BMW, je suis fatigué », par exemple, pourrait déclencher un programme de vitalité incluant l’éclairage, la musique et la température intérieure.

Disponible en mars 2019

En attendant, BMW prévoit d’élargir l’assistant au-delà de la voiture. Les propriétaires pourront interagir avec l’IA sur leur smartphone ou en utilisant une enceinte connectée, explique le constructeur. De nouvelles compétences et capacités seront également ajoutées.

Il commencera à arriver dans les véhicules de BMW à partir de mars 2019, indique le constructeur. La version de base bénéficiera d’un contrôle vocal dans 23 langues, tandis que les commandes vocales, la recherche de points d’intérêt, la météo et la musique, ainsi que d’autres fonctionnalités seront prises en charge aux États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, France, Espagne, Suisse et Autriche. Le Brésil et le Japon, ainsi que la Chine à partir de mai 2019.

Lire plus