Fermer

Domotique

Tout sur la domotique : techniques, technologies, astuces permettant de superviser, d’automatiser, de programmer des services dans l’habitat individuel ou collectif

Domotique

ARCHOS Hello : une enceinte Google Assistant lancée au MWC 2018

archos_hello_04_en

Vous n’êtes pas sans savoir que les enceintes connectées sont aujourd’hui la tendance dans le secteur du high-tech. Eh oui, les écrans intelligents arrivent dans votre maison ! Considérées comme l’un des segments du marché de la technologie qui connaît aujourd’hui la croissance la plus rapide, les enceintes connectées de toutes formes, tailles et prix ont envahi les foyers et les rayons des boutiques. Au CES le mois dernier, Google a relevé son intention de défier la populaire gamme Echo d’Amazon et a annoncé une nouvelle sous-classe d’appareils connectés : les écrans connectés. Mieux vaut tard que jamais, le fabricant français ARCHOS se joint à la fête, avec son enceinte connectée dotée d’un écran de Google Assistant. Son nom ? ARCHOS Hello.

Un sentiment de déjà vu ? Vous avez raison. Le ARCHOS Hello vous rappellera probablement le design du Lenovo Smart Display à première vue. Bien sûr, ce reste très subjectif étant donné que le modèle d’ARCHOS a une forme beaucoup plus allongée. Selon le modèle que vous choisissez, vous disposez soit d’un écran de 8,4 pouces d’une résolution full HD, soit d’un écran de 7 pouces d’une résolution HD, avec un haut-parleur « haute fidélité » de près de la moitié de la taille de l’écran.

Cela signifie, du moins sur le papier, que le ARCHOS Hello est un véritable compagnon du divertissement et de la productivité. Après tout, il dispose de Google Assistant. En fait, il fonctionne sur Android Oreo, bien que nous ne sachions pas réellement ce que cela va signifier en matière d’utilisation. Quoi qu’il en soit, sous le capot on retrouve un processeur quadricœur couplé à 2 Go de RAM et 16 Go de stockage interne.

YouTube sur son écran

Qu’allez-vous pouvoir faire avec le ARCHOS Hello ? En plus de poser des questions vocalement à Google Assistant, vous pouvez écouter de la musique, passer des appels vidéo avec Google Duo à l’aide de la caméra frontale de 5 mégapixels, ou regarder YouTube sur son écran. Mais si le petit écran est encore trop petit, vous pouvez facilement le projeter sur un écran plus grand, en supposant que vous avez un modèle compatible avec Google Cast. Le ARCHOS Hello sera en vente cet été pour 129,99 euros pour le modèle de 7 pouces, et 179,99 euros pour le modèle de 8,4 pouces.

ARCHOS a aussi quelque chose pour les fans de crypto-monnaie au MWC 2018. Étant donné la popularité de ce phénomène, les investisseurs et les utilisateurs voudront probablement protéger leurs pièces de monnaie et leurs clés. C’est à cela que sert la ARCHOS Safe-T mini en forme de rondelle. C’est pratiquement un porte-monnaie pour des pièces virtuelles. Techniquement, c’est un porte-monnaie hors ligne qui stocke vos clés privées qui, à leur tour, vous donne accès à ces pièces de monnaie. Il suffit de relier le Safe-T mini à un ordinateur par le port micro USB et vos clés privées sont protégées contre toute forme d’intrusion en ligne pendant que vous l’utilisez. Et si elle est physiquement cassée ou volée, une clé de récupération permet d’accéder à une sauvegarde sécurisée. La clé ARCHOS Safe-T mini sera lancée en juin pour 49,99 euros.

ARCHOS Safe-T mini
Lire plus
Domotique

HomePod : le démontage d’iFixit a de bonnes et de mauvaises nouvelles

NRADbUXHXhONMclV

Le HomePod est l’enceinte connectée très mignonne et très chic d’Apple, mais à quel point est-il facile de la réparer ? Pas très, selon le dernier démontage d’iFixit, qui implique 19 étapes nécessaires pour démanteler l’enceinte HomePod d’Apple.

Comme avec tous les lancements de périphériques haut de gamme, il n’a pas fallu longtemps à iFixit pour mettre la main sur le nouveau HomePod d’Apple, et le désosser. Il y a deux objectifs à atteindre avec une telle barbarie : le démontage nous donne un aperçu du matériel qui se trouve à l’intérieur et nous montre également à quel point il serait facile pour l’utilisateur final de réparer le produit lui-même. Malheureusement, ceux d’entre vous qui espéraient réparer le périphérique facilement vont être déçus.

En effet, il semble que rentrer dans le HomePod lui-même est une réelle corvée. Après avoir vérifié les composants internes du HomePod dans une série de rayons X, iFixit a décidé que le meilleur moyen de le démonter était d’entrer par le bas. L’équipe a rencontré une résistance dès le début, car le pied de l’enceinte est collé dessus et a pris « un sérieux coup de chaleur » pour le retirer — un pistolet thermique a été utilisé.

Il faudra commencer par déchirer le tissu maillé

Il y a une lueur de bonnes nouvelles, car après avoir enlevé le pied, iFixit a constaté que Apple a utilisé des vis Torx dans la construction du HomePad. Malheureusement, cette excellente nouvelle n’a pas continué, car iFixit a dû déchirer la maille au couteau, retirer de nombreuses vis, et des plaques collées sur le haut et le bas, puis finalement prendre une scie à métaux pour l’intérieur. Quand une scie sort, vous savez que le produit n’est pas destiné au bricolage à la maison.

Une scie est obligatoire …

Au moins, il est résistant

Une fois que l’équipe a réussi à pénétrer à l’intérieur, iFixit est tombé sur de nombreuses cartes, dont l’une sur laquelle le processeur Apple A8 est soudé, ainsi que les 16 Go de mémoire flash NAND Toshiba. On peut également voir le woofer du haut-parleur, qui est associé à un aimant assez grand pour lui donner de la puissance lorsqu’il s’agit de basses. On découvre également que la puissance est transférée de la carte AC à l’aide de bornes conductrices — et presque tous les composants qui se trouvent sur cette carte AC est recouvert de polyépoxyde pour s’assurer qu’ils restent en place pendant que vous montez le volume.

Tous les composants sont bien maintenus en place

À la fin, iFixit donne au HomePod une note de réparabilité de 1 sur 10, ce qui signifie que tout espoir de réaliser des réparations sans endommager l’appareil est assez mince. C’est une mauvaise nouvelle, étant donné qu’Apple facture assez cher les réparations de son HomePod. Mais, bien que le HomePod ne soit pas facilement réparable, iFixit précise que ce dernier est au moins construit comme une cuve, et qu’il est extrêmement résistant.

Toutes les pièces détachées du HomePod
Lire plus
Domotique

Le HomePod a enfin une date de sortie, mais amputé de certaines fonctionnalités

Apple-HomePod

Avec une concurrence accrue dans le marché des enceintes connectées, il semblait qu’Apple n’allait jamais sortir son HomePod. Cependant, Apple a annoncé hier que sa très attendue enceinte sera sur les rayons des boutiques le 9 février, et seulement au printemps en France. Les précommandes débuteront le 26 janvier pour les consommateurs aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. La nouvelle date de sortie coïncide avec d’autres indices qui annoncent une sortie imminente, comme l’approbation de la Federal Communications Commission des États-Unis.

Mais voilà le piège. Comme Engadget l’a découvert, le HomePod sera livré sans la fonctionnalité audio multi-pièces ou l’appairage stéréo. En effet, si ces deux caractéristiques sont fournies de série avec de nombreuses configurations d’enceintes connectées existantes sur le marché et l’appairage stéréo aurait été le meilleur moyen de tirer le meilleur parti de la technologie du HomePod, qui s’adapte aux espaces environnants.

Dans le cas d’Apple, l’audio multi-pièces utilise le protocole AirPlay 2 d’Apple, qui offre un moyen assez aisé de lire la même musique dans différentes pièces d’une maison ou d’un bureau. Plus important encore, cela aurait incité les passionnés du HomePod à acheter plusieurs appareils lors de son lancement.

En fait, les caractéristiques étaient énumérées à l’origine avec la majeure partie des autres offres de HomePod sur la page principale de l’appareil, mais sont maintenant groupées dans un encart séparé, laissant sous-entendre que ces caractéristiques arriveront « plus tard cette année ». Le changement semble être très récent, car ces encarts n’existaient pas dans une capture d’écran du site pris le 18 janvier.

Apple a repoussé deux caractéristiques principales du HomePod

La dernière ligne droite

Apple a annoncé son HomePod à la WWDC l’année dernière, et à l’origine il était prévu pour sortir en décembre 2017. Cependant, en novembre dernier, Apple a repoussé la date de sortie à une date de sortie plus vague « début 2018 », affirmant qu’elle avait besoin « d’un peu plus de temps avant qu’elle ne soit prête pour les clients ». Heureusement, le début du mois de février tombe facilement dans cette période du début d’année 2018.

Malheureusement, Apple arrive tardivement dans le secteur, et elle va se retrouver confrontée à une forte concurrence de la part du Echo Plus d’Amazon, du Google Home Max et du Sonos One. En effet, ce sont trois enceintes connectées dont la caractéristique principale est le son. Néanmoins, Apple propose traditionnellement un travail de haute qualité pour ses produits, et dispose d’une base d’utilisateurs intensément fidèles, de sorte que le HomePod pourrait attirer les foules. Nous verrons cela dans quelques semaines.

Lire plus
1 2 3 13
Page 1 sur 13