Fermer
OS

Google lance son OS Android Things pour l’Internet des Objets (IoT)

Android Things

Un peu plus d’un an après l’introduction d’un nouveau système d’exploitation basé sur Android et dédié aux périphériques de l’Internet des Objets (IdO, IoT en anglais), Google va renommer l’OS. De plus, le géant de la recherche va fournir aux développeurs de nouveaux outils pour créer des choses comme des ampoules, des prises, des thermostats, etc. … connectés.

Adieu Brillo. Bonjour Android Things. Le changement de nom est logique, étant donné qu’Android Things fait usage de plusieurs des outils utilisés par les développeurs d’applications Android, plutôt que Brillo. Google permet désormais aux développeurs d’utiliser Android Studio, le SDK Android et Google Play Services, entre autres choses.

Vous l’aurez compris, Android Things représente la réponse de Google à HomeKit d’Apple !

Disponible dès aujourd’hui

La version preview réservée aux développeurs d’Android Things est disponible dès aujourd’hui, et Google précise que la plate-forme est compatible avec le Raspberry Pi 3, le Intel Edison ou encore le NXP Pico. Google va également permettre dans un proche avenir toute l’infrastructure nécessaire pour pousser les mises à jour du système d’exploitation de Google et des correctifs de sécurité pour ces dispositifs.

Android Things et Weave, la nouvelle approche pour l’IoT

Google met également à jour le protocole de communication sans fil Weave, avec un support pour d’autres types d’appareils intelligents, et une API pour interagir avec des applications mobiles fonctionnant sur Android et iOS. Belkin WeMo, LIFX, Honeywell, Wink, TP-Link et First Alert adopteront le protocole Weave pour permettre à leurs appareils de se connecter par exemple à Google Assistant et d’autres dispositifs.

Il semble que la société est prête à adopter une approche unique et consolidée dans le secteur de l’IoT.

Mots-clé : Android ThingsBrilloGoogleIoT
Yohann Poiron

L’auteur Yohann Poiron

J’ai fondé le BlogNT en 2010. Autodidacte en matière de développement de sites en PHP, j’ai toujours poussé ma curiosité sur les sujets et les actualités du Web. Je suis actuellement engagé en tant qu’architecte interopérabilité.